fractures : Yougoslavie 1999

INTRODUCTION


23 mars 99 - 5 juin 99 : un épisode de plus d'une série de guerres depuis déjà huit ans.

Guerres d'agression ou de libération pour les uns, de sécession pour les autres. Un désastre pour tous.

Une guerre très médiatisée, en direct. La liste de diffusion mondiale de haïku Shiki Salon réagit très vite, des écrivains du monde entier publient. En Yougoslavie, le haïku est très populaire. Dimitar Anakiev (Slovénie) relaye les auteurs yougoslaves sur la liste Shiki. Il y édite une Chronique "Haiku from Shelter" (Haiku écrits dans l'abri". Elle reprendra les meilleurs haiku écrits en Yougoslavie bombardée et fera l'objet d'une publication internationale "A piece of the sky".

Mieux que des reportages ou des photographies, le haïku est efficace pour montrer les situations. Bien sûr, il y a eu des images forcées, de propagande, mais beaucoup d'autres sont sincères. Ces haïku témoignent de la vie de tous les jours et permettent de mieux comprendre l'état d'esprit des Serbes.

Je n'ai retenu que les images qui me paraissaient vraies, sincères, objectives. J'y ai ajouté les miennes, vues à la télévision, dans la presse, écrites dans l'émotion.

J'ai essayé d'être objectif. Je pense qu'il faut préserver la dignité de chaque personne, qu'elle soit sur les routes, dans les alertes aériennes, les camps et prisons, les fosses communes.

J'ai aussi gardé à l'esprit ces images parmi tant d'autres :

  - l'anéantissement de Vukovar, et l'achèvement des blessés (20/11/91)
- les réfugiés dans la neige et la boue
- les maisons incendiées, partout
- le siège de Sarajevo, sniper Alley, le cimetière dans le stade
- les prisonniers squelettiques croates, puis bosniaques dans les camps (Omarska, Keraterm, Trnopolje..)
- le siège des enclaves musulmanes et le massacre de Szrebrenica (10-16/07/95)
- le marché de Sarajevo
- le vieux pont de Mostar
- les réfugiés Kosovars dans la boue, les camps de Kukes, Kumanovo
- les réfugiés en tracteurs, croates, bosniaques, serbes, kosovars puis serbes

Lorsque je travaille avec mes amis croates et serbes à notre site internet multiculturel sur l'écriture du haïku dans les Balkans, j'y pense aussi.

Je tiens cependant à préciser que cette introduction n'engage que moi et ne reflète pas nécessairement l'opinion des auteurs publiés.


Serge Tomé
Liège Belgique

Version originale en premier lieu puis traduction.
Traduction Français - anglais revisée par Roger Noel
Photo : Alenka Zorman

Copyright 1999, des auteurs pour tous les poèmes publiés, Serge Tomé pour les traductions françaises