Haiku - tempslibres - Présentation de livre ...

Découper le silence.
Jeanne Painchaud

Voici un livre clair, simple et rafraîchissant dans lequel une auteure nous confie son expérience du haïku. Mais est-ce vraiment un livre ? Je l'ai plutôt découvert comme une rencontre avec quelqu'un qui fait le point après plusieurs années d'écriture. Presque une rencontre intime tant le discours est personnel. D'où le sous-titre : Regard amoureux sur le haïku. Elle nous fait part de ses découvertes, de ses conseils, de ses doutes, de l'évolution de son écriture en des termes simples. Du vécu. Elle nous parle de ses démarches pour faire connaître le genre. Et cela aussi, c'est important. Mais c'est l'humilité du texte et son caractère prenant qui m'ont impressionné.

Son livre est organisé à l'inverse des ouvrages habituels. Jeanne commence toujours ses ateliers en fournissant aux participants des haïkus afin de faire découvrir l'écriture avant de parler "théorie", mise en pratique ou même apprentissage. Une promenade dans les thèmes de la vie avec pour chacun une introduction à "l'usage du haïku". J'ai donc choisi de respecter cet ordre.

Jeanne Painchaud a choisi d'écrire du haïku d'Ici et Maintenant. Intense.

Saisons

"A l'origine, le haïku était lié à une saison. C'était sa façon d'ancrer le poème dans l'instant, dans le présent."

première nuit chaude
à mon passage
le lampadaire s'allume
dans mon calepin
le mot été
et l'odeur du chasse-moustiques
entre les seins naissants
de Camille en camisole
tombe un bleuet

Insectes

"Capter au vol un instant, comme une mouche que l'on emprisonnerait dans sa main..."

dans le verre de rosé
fête-t-elle la Saint-Jean
la mouche noire ?
rêver de filer
avec la mouche à feu
entre les gouttes d'eau

Paysage

Dans un paysage immense, s'attarder à un détail...

dans la vallée
la vigne dodeline dans la pluie
ivre
au bout du champ
le gigantesque soupir
de la montgolfière

Voyage

Le haïku utilisé comme notations d'atmosphère, au même titre que les photographies.

dans la rizière
un vieil homme pellette
des nuages

Ville

Porter une attention aux petits riens : "le haïku fait appel à nos sens , à notre intuition".

sur le banc
des couvertures et des draps
et des larmes invisibles
une corneille crie
cramponnée
au feu rouge

Deuil

"Je sais depuis longtemps que la mort et les deuils de toutes sortes génèrent leur part d'ombre. J'ai peut-être cherché à me réconforter en transformant ces taches noires en autant d'étincelles, grâce à la magie des mots."

suivre une ambulance
et la laisser aller
au feu rouge
sur mon clavier
entre "M" et "'"
la mort d'une fourmi

Journal

Comme notation des instants, les haïkus d'un carnet constitue un journal de voyage.

ils goûtent au ciel
les douze poissons rouges
une bulle à la fois

Amour

Le poème est si bref qu'il semble difficile d'aborder les sujets complexes comme l'amour, la mort, la guerre. "Ou alors, il faut probablement en choisir un tout petit morceau"

ta main douce
sur mes ongles d'orteils vernis
a-t-on baisé ou fait l'amour ?
lendemain de rupture
le jus de pamplemousse
encore plus amer
dernier métro
la nuit et le regard des hommes
plus intenses
pleine lune
sur le divan tes mains
et mes deux petites lunes
dans ma poche
encore toute chaude
la clé de ta maison

Puis on en vient au texte découpé en chapitres qui retracent son évolution, de la découverte à la transmission de sa passion pour ce genre. Presque une autobiographie. Bien que traitant de points techniques, il s'agit plutôt ici d'un partage d'expériences.

Il m'est difficile de présenter ici un résumé de cet ouvrage. Que raconter après une rencontre aussi intense ? J'ai donc choisi simplement de mettre quelques notes prises au fil des points abordés.

S'approcher

L'étonnement : "Comment une chose si petite peut-elle prétendre s'afficher comme un poème à part entière ?" Aller au delà du peu d'informations disponibles pour découvrir tout un monde de diversité.

Explorer

Replacer le haïku dans un panorama des genres brefs (Chine, Perse, Afghanistan, Malaisie, France...).

Comparer

Et en littérature française ?

Se dépayser

Quelques caractéristiques du Japon ont influencé le genre et comment? Un sujet peu abordé que celui des contraintes et des contextes.

Lire

Dans sa découverte des haïkus japonais, Jeanne souligne un point capital souvent ignoré : "le haïku est si bref qu'il fait forcément référence à ce qui l'entoure, à la culture, aux valeurs ambiantes". Elle évoque aussi la difficulté de la traduction en ce qui concerne le sens non directement exprimé, de la difficulté de "saisir" le haïku écrit par les Japonais. Ce point est important pour moi, car il ouvre la possibilité d'une écriture "non singée", d'une écriture Ici et Maintenant. Elle souligne aussi que le haïku se lit "à la pièce" et non comme un élément de recueil.

Histoire

D'abord l'évolution au Japon depuis l'autonomie du hokku jusqu'aux tendances actuelles, puis la diffusion en Occident (premiers traducteurs, Beat Generation, ...). Elle rappelle le rôle essentiel de "Haiku sans frontières : Une Anthologie mondiale" d'André Duhaime en 1998, première ouverture au haïku mondial pour la Francophonie.

Capter

Qu'est-ce qui différencie le haïku des genres français similaires ? Où se situe-t-il dans la poésie ? L'auteure explique que la différence principale par rapport à la poésie occidentale est le fait de noter un détail seulement et de ne pas tout expliquer au lecteur.

On entre ici dans les conseils précieux : Être à l'écoute du Monde, poser un regard neuf sur les choses, capter les sensations au hasard des rencontres, "photographier" (= saisir objectivement)...

Une comparaison aussi avec la photographie au travers de réflexions de divers grands photographes, dont Cartier-Bresson.

Ecrire

Passage en revue des diverses règles et pratiques : titre, rimes, 575 dont elle fait le point, contraintes et caractéristiques des langues, l'aspect formel (le haïku s'écrit en une ligne !) , le court/long/court (l'importance du saut de ligne en Occident), mot de saison ("qui donne cohérence à des impressions fugaces"), césure, langue du quotidien ("reflétant la simplicité du haïku", évite les notes de bas de page), les sens ("La référence aux sens permet d'ancrer le poème dans une réalité très concrète"), le Zen (J.Painchaud tord le cou à une idée fausse, à tout le moins mal comprise), les notions de Wabi-sabi (des notions essentielles et si étrangères pour nous), l'éphémère et l'éternel (l'importance du détail, du transitoire), les effets poétiques (un autre point délicat pour les Occidentaux), le souci du lecteur (suggérer, pas dire explicitement, le laisser libre).

Un chapitre important, dense. Le coeur de la technique. Heureusement, Jeanne le termine en nous donnant sa "religion" et nous laisse ainsi libres de choisir notre style. Ce dernier point, très personnel, fait l'originalité de sa présentation. On est là dans une relation intime avec l'auteure.

Réécrire

Chapitre très pratique sur l'écriture et l'affinement des haïkus notés "sur le motif". L'auteure y explique de manière très concrète, avec des exemples clairs, ses techniques.

Partager

Comment se déroulent les ateliers, comment fait-elle passer son goût d'écrire ? Un long chapitre très concret et très utile. On sent l'expérience mais aussi l'humilité et l'aisance des personnes qui maîtrisent leur sujet.

Médiatiser

En plus d'écrire et de faire des ateliers, Jeanne Painchaud a développé plusieurs projets pour diffuser le haïku dans la ville (parcours haïku, expositions, installations...).

Vivre

Qu'apporte la pratique du haïku à la vie de tous les jours ? Pour l'auteure, "le petit poème aiguise le regard et la sensibilité face aux choses". Il développe une acuité de l'instant.

"Être aux aguets pour le (l'instant-haïku) capter au vol me force à prendre une pause dans l'agitation du monde, à ralentir et à saisir le temps présent à l'aide de mes cinq sens, tout simplement."

L'ouvrage se termine par le renvoi des notes de texte, nombreuses et utiles à la bibliographie du haïku.

Du beau travail !

Revue par , 2016

couverture du livre

Découper le silence

Haïku


Editions Somme Toute, 2015
ISBN 978-2924606070 - (Editions Somme Toute)
- 208 pages, format 21,4x14,9 cm

Pour commander :

Somme Toute : www.leslibraires.ca ; 21,95 CAD