tempslibres.org : Coups de coeur

Année 2005 : du 1 au 15 janvier

dusk--
songbirds' voices
disappear too

crépuscule --
les cris d'oiseaux
disparaissent aussi

ash of moth
Columbia, Maryland USA

Soleil d' hiver
Sur le toit rouge , un CD
Fait du morse

Jean-Paul Cresta
France

foggy glasses . . .
a blurry paragraph
above the bath water

lunettes embuées. . .
un paragraphe flou
au-dessus de l'eau du bain

Mike Farley
Red Lodge, Montana USA

the mailbox
captive in snowdrift
a letter from war

la boite aux lettres
prise dans une congère
une lettre de la guerre

Olga Hooper
Michigan USA

late afternoon –
a wind chime softly sings
in snowy garden

fin d'après-midi --
le carillon à vents chante doucement
dans le jardin enneigé

Olga Hooper
Michigan USA

dernier jour de l'année
une feuille au vent sur une très longue
tige

Dorothy Howard (zeni b)
Gatineau, Ontario Canada

toute une procession
ces funérailles du trente et un
décembre 2004

Dorothy Howard (zeni b)
Gatineau, Ontario Canada

black ice
covers the street
uprooted tree

le verglas
couvre la rue
arbre déraciné

Patricia A. Laurent
Independence, Missouri USA

first crowing
breaks my sleep --
year of Rooster

un premier croassement
casse mon sommeil --
année du Coq

Tomislav Maretic
Hum na Sutli, Krapinsko-Zagorska Croatia

covered by snow
like the other stones
little Buddha

couvert de neige
comme les autres pierres
le petit Bouddha

Bruce Ross
Maine USA

rivulets
on a foggy window
the cancer's spread

trainées de pluie
sur la fenêtre embuée
le cancer s'étend

Agnes Eva Savich
Chicago, Illinois USA

saying the rosary
a laborer
planting rice

disant son chapelet
un laboureur
plante le riz

Robert Wilson
Batangas the Philippines

rainy night---
her phone number
in my wallet

nuit pluvieuse --
son numéro de téléphone
dans mon porte-monnaie

Robert Wilson
Batangas the Philippines

year's end --
a few tentative steps
on the river ice

fin d'année --
quelques pas
sur la rivière gelée

Cindy Zackowitz
Anchorage, Alaska USA

crépuscule d'hiver
l'ombre de l'épouvantail
dépasse le champ

Bill Bilquin
Bruxelles Belgique