tempslibres - Rhétorique du haïku : recherches sur l'écriture

Identification d'une figure rhétorique à étudier

Cette page liste des haïkus pour lesquels une figure à étudier et développer a été identifiée. Il s'agit d'un outil temporaire servant à classer ces figures rhétoriques. Une recherche de classification est encore à venir.

summer's end
the darkness of
the firefly jar

fin de l'été
l'obscurité
du bocal à lucioles

in The Haiku Foundation’s Haiku Dialogue column

Un discours porté par les archetypes de la Lumière, de la Chute (fin de lété), des Points Actifs (lucioles), du Chtonien (bocal sombre). Oppositions entre Clair et Obscur, entre Ouvert et Clos. A remarquer que l'effet est produit par le dernier mot, juste à la fin, forçant ainsi le lecteur à réévaluer le sens du discours. Une figure qui crée de l'activité en mémoire à court-terme (temps passé), donnant ainsi plus de chances d'être lié en mémoire à long-terme.

John Pappas , USA
analyse : 9744 - cco 2023-01-1

l'hiver s'approfondit ~
déjà un vieux souvenir
le café tanzanien

2023-01-12

Ce haïku utilise le motif fréquent du café du matin avec les oppositions Intérieur versus Extérieur et Chaud versus Froid. Tout ce motif est ici, sous-jacent. L'effet principal est dans le dernier mot qui convoque des connotations de notre Imaginaire. Le dernier mot est comme un crochet qui va ramener à la surface tout un ensemble de notions, d'images, d'odeurs et de goûts. Une figure très efficace mais qui ne fonctionne que si on connait ce café... Limitation donc importante et figure risquée.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9746 - cco 2023-01-1

pour la énième fois
histoire de guerre -
au dehors la pluie

Un Haïku par jour, 2023-01-14

Haïku de type météo. Dans ce type, l'auteur associe l'atmosphere, le "climat" d'une situation à des conditions météorologiques extérieurs. Une figure très efficace par le ressenti physique qu'elle crée sur le lecteur. L'impression de lassitude et de répétition est illustré par une pluie que l'on suppose continue. A noter une inversion entre Contexte (L3) et Propos (L1-L2) par rapport à la disposition habituelle. Ce qui est intéressant ici, est que L3 n'est pas un commentaire de ce qui précède ou une répétion dite autrement. L3 apporte un élément actif associé à ce qui précède.

Domino Jacquet , Belgique
analyse : 9749 - cco 2023-01-1

ronron du frigo
bol de café fumant
premières lueurs

Un Haïku par jour, 2023-01-14

Haïku en liste (de commission disent les Anglo-Saxons). Techniquement, un discours composé de la juxtposition de trois éléments mis en rapport. Une figure très efficace pour créer une atmosphère. Le café du matin est généralement mis en opposition avec le froid extérieur. Ici, cependant, c'est le frigo qui a le rôle principal. Il est en association avec l'auteure probablement encore mal réveillée. Un discours original.

Brigitte Monloubou , France
analyse : 9750 - cco 2023-01-1

Réveillon
un coup de vent ferme
la porte entrouverte

Facebook, 2022-12-31

Le passage de l'année s'accompagne de questions sur l'avenir et d'incertitude. Ce haïku a une belle manière de dire ces choses en s'appuyant sur des faits objectifs. Une figure toujours très efficace car un dessin vaut mieux qu'un long discours. C'est la technique du discours feuilleté : on parle d'une chose au niveau de surface (texte) et on en dit une autre en profondeur. Les deux sont liées par des sèmes communs. Un peu comme une illustration pour un texte. A noter que, en général, l'auteur n'a souvent pas voulu cette écriture mais qu'elle était là, au bord de sa conscience.

Meryem Lahlou , Maroc
analyse : 9753 - cco 2023-01-1

Iranische Schwestern...
mein Haar weht
offen im Wind

Sœurs iraniennes...
mes cheveux flottent
dénoués dans le vent

Facebook, 2022-12-21

Haïku basé sur un parallélisme (Ici et Là-bas), une opposition-similitude (Elles et Moi). Le discours est lié à l'actualité et pourrait ne plus être compréhensible dans quelques années. C'est le danger de ce type de sujet. A noter que plutôt qu'un message explicite, l'auteure dit ce qu'elle veut dire par un simple mot en L1 et un parallélisme des chevelures (là, réprimées; ici, libre). Similitude asymétrique cependant entre un terme implicite (L1) et explicite (L2). Une belle figure efficace et économique à étudier.

Eléonore Nickolay , France
analyse : 9728 - cco 2022-12-2

fin décembre
sur les ailes humides des pigeons
un peu de jour

Facebook, 2022-12-29

Un haïku sur le motif de la Lumière qui persiste encore un peu haut dans le ciel. Il s'agit dans ce cas d"un parallélisme profond entre ce que l'auteure voit et le minimum de lumière du solstice d'hiver. C'est un peu comme si la Lumière s'était réfugiées sur les fragiles ailes des oiseaux. Un discours feuilleté, peut-être inconscient. Une belle figure.

Anne Dealbert , France
analyse : 9729 - cco 2022-12-2

vieille maison -
le potager en friche
fleuri de soucis

Carnets d'un haïjin

A première vue, le discours est basé sur une opposition entre une maison ancienne, abandonnée (car le jardin est en friche) sous l'archétype de la Chute et des fleurs au jardin (archetype de la Vie malgré tout). Une opposition Vie versus Mort. Mais tout s'anime au dernier mot... Des soucis ne sont pas que des fleurs et le discours change radicalement de direction avec l'archétype probable de la Menace. Un haïku en apparence innocent qui cache en fait un fond psychologique lourd (pour la maison). Un retournement de situation qui donne toute l'activité au discours et force le lecteur à une réévaluation de sens. A noter que cette figure a été utilisée dans une chanson (L'homme au bouquet de fleurs) de Maxime Le Forestier.

Damien Gabriels , France
analyse : 9734 - cco 2022-12-2

construction site —
even in the dark
the fragrance of lumber

chantier de construction -
même dans l'obscurité
le parfum du bois d'oeuvre

Published in Brass Bell: A Haiku Journal, 12/1/22. (Theme: night haiku.)

Le discours de ce haïku est basé sur l'odeur, une sensation toujours riche de connotations et de rappel de souvenirs (voir la madeleine de Proust comme illustration). Mais la force du haïku réside plutôt dans l'interaction sémantique entre bois (substance, et odeur), bois (arbre) et bois d'oeuvre (de construction) et dans l'opposition entre la construction (anthropique: béton, pierre, métal) et le bois (nature). Des figures à bien étudier car très efficaces. On peut aussi y voir l'archétype de la Vie qui triomphe de la Mort (le bois au delà de la coupe).

Bill Waters , USA
analyse : 9712 - cco 2022-12-1

after the holidays
the bitterness
of office coffee

après les vacances
l'amertume
du café du bureau

Week's Haiku Dialogue column of the Haiku Foundation

Un motif habituel jouant sur le double sens du mot "amertume" (amer). Il lie deux perceptions : l'une d'atmopshère ou de situation, l'autre du goût. L'originialité du discours est que la situation est évoquée implicitement et donc, reconstruite par le lecteur avec son vécu. Cette figure permet l'appropriation du discours par le lecteur et lui donne toute sa force.

John Pappas , USA
analyse : 9713 - cco 2022-12-1

lune froide ~
le lit de la voisine
plié dans le palier

Facebook, 2022-12-08

Le discours repose ici sur une allusion; c'est-à-dire que l'auteure parle d'une situation suffisamment connue ou par le lecteur que pour se permettre une ellispe (raccourci). En mettant en relation L1 (froid) et L3 (usage terminé), on devine que la voisine est morte ou partie sans retour. Haïku d'atmosphère utilisant le froid comme contexte pour exprimer une situation "glaciale" (double sens de "froide".A remarquer que l'Absence est ici exprimée par une présence (le lit plié). Une figure intéressante car très économe en moyens.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9714 - cco 2022-12-1

attendant le printemps
une envie soudaine
de rouge à lèvres

in Je pense à toi !, Collectif Françoise Maurice, Pippa 2021

Les archetypes de la Couleur et du Point Actif en action dans ce discours. L'auteure par d'elle mais, heureusement, sans se citer. Elle est dans (implicitement et hors (explicitement) du discours. La bonne façon de faire en haïku. Une figure utile à comprendre.

Françoise Maurice , France
analyse : 9720 - cco 2022-12-1

l'or froissé
d'une couverture de survie
sur la neige

in Je pense à toi !, Collectif Françoise Maurice, Pippa 2021

Une opposition rare entre "or" et "blanc", surtout dans ce contexte. Une image riche aux connotations de joie et beauté utilisée dans un contexte complètement différent. Celui d'un accident grave ou d'un péril. On est "dans l'après", les faits se sont passés, et probablement, la personne est partie vers son sort. A noter une relation de couleur entre le tout début et la toute fin (couleur blanche par ailleurs explicite). Une figure à étudier. A remarquer aussi le glissement de sens juste à la transition entre L1 et L2 : lor est la richesse et ici, le signe d'une Chute (malheur).

Monique Serres , France
analyse : 9722 - cco 2022-12-1

nuit d'hôpital -
à la télé une émission
sur Soulages

in Je pense à toi !, Collectif Françoise Maurice, Pippa 2021

Le discours de ce haïku porte sur une atmopshère et surtout sur une impression personnelle exprimée par une allusion culturelle (couleur noire des tableaux du peintre Soulages). Il mime; par la sensation créée par le noir ,le climat psychologique de la situation. Allusion culturelle périlleuse car n'étant pas compréhensible pour tout le monde. A noter aussi que le sens du discours n'apparait qu'à l'extrême fin, forçant le lecteur à réévaluer ce qui est déjà en mémoire à court terme. Une figure toujours très efficace.

Michel Duflo , France
analyse : 9723 - cco 2022-12-1

ronde des flocons
et je touille et je touille
mon café sans sucre

in "d'une rive à l'autre", Ed. unicité, 2022

Haïku reposant sur les oppositions habituelles Interieur versus Extérieur, Chaud versus Froid MAIS son activité ne réside pas là. C'est plutôt la similitude du blanc des flocons et du sucre (absent) et l'absence du sucre (une compensation arrendue) qui sont le moteur de ce discours original. Une figure rare.

Patrick Fetu , France
analyse : 9679 - cco 2022-11-2

dinner alone
the aroma of garam masala
mixed with fog

dîner seule
l'arôme du garam masala
mélangé au brouillard

Mann Library’s Daily Haiku - Day 15

Un discours curieux. L'atmosphère de solitude est portée par une opposition forte entre le mélange d'épices et le brouillard. Tant au niveau de la sensation de chaleur que de la couleur. Le garam est "chaud" (selon son nom en hindi). On note les oppositions Chaud versus Froid, Intérieur versus Extérieur qui peuvent mimer celle entre Moi (auteure) et le Monde (ici vide).La chaleur du plat apparait comme un réconfort à la solitude. L'emploi de l'épice et non de la chaleur implicite d'un aliment ou boisson est une figure rare.

Hifsa Ashraf , Pakistan
analyse : 9691 - cco 2022-11-2

junkyard truck
. . . rust flaking
onto fallen leaves

camion de ferrailleur
. ... la rouille s'écaille
sur les feuilles mortes

Facebook, 2022-11-29

Similitude des couleurs, mais aussi des destins. Celui des feuilles, celui des métaux. Le discours est donc aussi porté par l'archetype de la Chute mais on peut aussi y voir celui du Cycle des choses (feuilles, recyclage des métaux, de la Mort puis la Vie... A noter la pause en début de L2, une figure très rare.

Bill Waters , USA
analyse : 9692 - cco 2022-11-2

potron minet
la fraîcheur de l’aube
rentre avec le chat

Un Haïku par jour, 2022-11-11

Un discours habile. Même si ce n'est pas écrit objectivement, on sent le chat au pelage froid qui rentre dans la maison. Deux lectures de L2-L3 sont donc possibles. Une figure à bien analyser. A noter la liaison entre "minet" et "chat", un clind'oeil qui ajoute de l'humour et du pétillant dans le discours.

Choupie Moysan , France
analyse : 9666 - cco 2022-11-1

jeu de cache-cache
d'un wagon à l'autre
des ombres muettes

Un Haïku par jour, 2022-11-11

Le discours fait référence aux ombres mouvantes produites par le soleil dans un train en mouvement. Il s'agit d'une rare instance du motif du soleil/lune qui se déplace d'une pièce/lieu à l'autre avec le temps. Inversion complète du motif, c'est le lieu qui bouge et c'est l'ombre qui change de place. A remarquer que L2 peut jouer le rôle de pivot, générant deux sous-discours différents (L1-L2 et L2-L3). Une figure efficace par son activité et économie de place.

Marie Jeanne Sakhinis-De Meis , France
analyse : 9668 - cco 2022-11-1

croc croc
le son des cornichons
l'été au vinaigre

Un Haïku par Jour, 2022-11-12

Les haïkus avec des sonorités (onomatopées) sont rares et difficiles à faire. Difficile surtout par le choix d'utilisation. Si on regarde bien, le discours est tout en sonorités, certaines mimant le bruit des cornichons croquant en bouche. Une figure difficile qui, dans ce cas, apporte de la fraïcheur au discours.

Choupie Moysan , France
analyse : 9667 - cco 2022-11-1

rare family dinner
the taste of red chili
burns the silence

un rare dîner en famille
le goût du chili rouge
brûle le silence

Mann Library’s Daily Haiku - Day 8

Le discours de ce haïku repose à l afois sur une atmosphère lourde d'un diner familial, disons compliqué, et sur les archetypes d'un Point actif (le piment) et de la Couleur (rouge). Cette opposition active créée en L2-L3 oblige à une réévaluation de l'atmosphère de L1. Une figure complexe mais très efficace. A noter que la compréhension exacte de l'atmosphere doir attendre le dernier mot (silence), qui lui résonne aussi alors avec le premier (rare). Une autre figure très active. Un haïku donc très riche en évocations.

Hifsa Ashraf , Pakistan
analyse : 9672 - cco 2022-11-1

Nuit froide -
un homme ramène
une poussette vide

Facebook, 2022-11-15

Haïku reposant sur une opposition implicite : une poussette vide, une atmosphère servie par un élément de météo (L1) et un peu de mystère. Pourquoi cette poussette est-elle vide ? Question sans réponse, même suggérée pour l'auteur. Donc, réponse non trouvée, ce qui déclenche une activité en mémoire court-terme avant le rangement plus loin en mémoire. Cette figure, non exclusive au haïku, est très efficace par son activité en mémoire. Pas de réponse, alors recherche poussée et expoloration des liens du vécu du lecteur. A remarquer que le sens du discours repose sur le dernier mot; ce qui oblige à une réévaluation après lecture; ce qui accroit encore l'activité.

Christophe Jubien , France
analyse : 9673 - cco 2022-11-1

éclipse de lune ~
soudain le désir de revoir ma mère

Facebook, 2022-11-09

J'aime bien ces haïkus d'atmosphere énigmatiques et au discours profond intime. L'activité du discours est aidée par une référence cosmique, plus efficace qu'une référénce météo. Ce lien entre monde lunaire et sub-lunaire (Haut versus Bas), pour un discours de ce type est très fort. A noter que le sens du discours ne se dévoile qu'au tout dernier mot. Une figure toujours efficace.

Rachida Jerbi , Tunisie
analyse : 9676 - cco 2022-11-1

cafés noirs -
la conversation tourne
autour de Soulages

Un Haïku par jour, 2022-10-19

Ce haïku est basé sur le sème du Noir, présent implicitement dans le café et la peinture de Soulages. L2 est lui aussi implicite; il ne crée pas le lien mais le fait se créer dans l'esprit du lecteur. Cependant, cela ne fonctionne que si le lecteur connait le peintre et son style de peinture. Cette figure en restreignant son effet; culturellement et géographiquement est d'une efficacité dangereuse. N'empêche, pour les autres, cela fonctionne bien.

Philippe Quinta , France
analyse : 9643 - cco 2022-10-2

le crabe
avec son matériel de cuisine
courant vers moi

Un Haïku par jour, 2022-10-20

Haïku ne respectant pas le caractère d'objectivité du discours (L2). Mais, il ne faut jamais oublier l'effet de l'image; ici, une surprise et un comique inattendu. Une figure efficace qui en fait un moment de plaisir. ET cela, c'est aussi important que toutes les règles compassées...

Hamid Wahibi , Maroc
analyse : 9644 - cco 2022-10-2

cinq heures
l'amertume du café
sous la lune

Un Haïku par jour, 2022-10-20

Ce haïku repose sur le motif d'oppositions entre Intérieur versus Exterieur, Chaud versus Froid, Hautversus Bas mais plus original Clair versus Sombre. L'activité du discours est cependant, pour moi, ailleurs. C'est l'archetype du Point actif de l'amertume qui donne au discours toute sa force. Un élément (amertume) y est concentré et se relie à notre Imaginaire et vécu pour prolonger l'effet du discours. De namière inattendue, il est cependant situé au coeur du texte et non à la fin. Une figure à étudier.

Marie Jeanne Sakhinis-De Meis , France
analyse : 9646 - cco 2022-10-2

nuit froide
le chat en boule sur le linge
fraîchement repassé

Facebook, 2022-10-25

A noter une opposition Chaud versus Froid où le pôel chaud est implicite (non écrit mais déviné par le lecteur). Une figure à étudier.

Marie-France Evrard , Belgique
analyse : 9651 - cco 2022-10-2

la rouille
d'un vieil arrosoir
et ce thé d'automne

Facebook, 2022-10-22

Haïku reposant sur des similitudes de couleur (rouille, automne, thé) et une juxtaposition (arrosoir et thé). A noter, un touche de yugen (mystère) liée au 'et ce' au début de L3. Il semble vouloir en dire plus que le simple écrit. Cette ouverture force un travail de l'Imaginaire qui donne au discours sa force et activité. Rien ne se passe d'explicite mais le choix et les relations entre les éléments constituent l'activité du discours. Une figure à bien comprendre.

Mélanie Bosc , France
analyse : 9652 - cco 2022-10-2

mes lèvres rouges
dans le rétroviseur -
fin de chantier

Haïku reposant sur des similitudes dans les éléments du contexte : feu de signalisation, stop de voitures, rouge à lèvres. Une belle juxtaposition réussie par le caractère inattendu des éléments mis en rapport, pour la plupart implicites (feu, stop). Cette figure consistant à créer des liaisons entre éléments implicites (non écrits) est ici efficace et très économe en place. A noter que le contexte est présent en L3 seulement. C'est à la fin de la lecture que le sens du discours est compris, forçant ainsi à une réévaluation en mémoire à court terme; ce qui augmente l'activité du discours.

Mélanie Bosc , France
analyse : 9653 - cco 2022-10-2

midnicht pish -
i the shunkie
a fissog pluffs

midnight pee -
in the toilet
a face explodes

pipi de minuit -
dans les toilettes
un visage explose

Haïku au discours à la fois cru (par son sujet), comique et étrange. L'étrangeté provient du bris de l'image de soi dans un miroir. A noter que le discours n'est actif que parvenu à son extrême fin. Une figure qui oblige à la réévaluation du discours par le lecteur et, en changeant son cours, lui donne ouverture et activité en mémoire court-terme.

John McDonald , Scotland (UK)
analyse : 9656 - cco 2022-10-2

war coverage —
the photographer uses
a black and white filter

Kriegsberichterstattung -
der Fotograf verwendet
einen Schwarz-Weiß-Filter

reportage sur la guerre -
le photographe utilise
un filtre noir et blanc

Blog, 2022-10-23

Un étrange discours aux lectures multiples; c'est-à-dire qu'au seul niveau superficiel du texte, diverses histoires sont possibles. Il ne s'agit pas d'un récit feuilleté dans lequel l'auteure écrirait un récit et passerait un autre propos au niveau profond. Le noir et blanc peut faire référence aux images de guerres passées (14-18, 39-45...). Il peut aussi s'agir d'une allusion au Bien et au Mal (le blanc et le noir). Un autre usage est de dramatiser les images en jouant sur les valeurs (Clair versus Sombre), ou en prenant ses distances en supprimant les couleurs. Les lectures créent un sentiment d'activité au(x) discours. Une figure rare et utile à étudier vu son activité, économie de moyens et efficacité.

Eva Limbach , Germany
analyse : 9657 - cco 2022-10-2

cold dew...
in the care home
blank stares

rosée froide...
dans la maison de retraite
regards vides

Twitter, 2022-10-12

Haïku d'atmosphère très dur. Le fond du sujet n'est pas abordé explicitement mais par la dureté des éléments en L1 et L3. Tout le drame de ces lieux est ici évoqué par le simple choix judicieux et la juxtaposition de ces deux éléments. Une figure très efficace. A noter que le discours est placé sous le signe de l'archétype de la Chute, de la déchéance (L3). A noter aussi l'utilisation d'un contexte basé sur la météo (L1) pour rendue plus physique l'atmosphère du discours.

Marilyn Ward , UK
analyse : 9660 - cco 2022-10-2

approaching storm
the first stirring
of trembling leaves

tempête en approche
le premier frémissement
des feuilles qui tremblent

Image unsplash

Ce haïku est basé sur deux éléments liés. L'approche d'une tempête, soustendu par l'archetype de la Menace et un détail, un léger mouvement des feuilles. L'écriture du haïku est aussi axée sur la perception de ce genre de détail, infime, transitoire. C'est l'attention aux choses, généralemenent infimes, humbles mais qui révèlent une structure profonde active. Ici, le changement du vent. Une figure à bien comprendre. On pourrait voir, dans ce discours, une liaison par personnification des feuilles qui "ont senti" le péril arriver. Je pense que cette lecture est superflue; la situation, par sa desciption objective, parlant d'elle-même sans avoir besoin de cette interprétation. A remarquer que c'est un discours de l'avant (quelque chose)

Grace Galton , UK
analyse : 9624 - cco 2022-10-1

lune décroissante ~
un petit coup d'œil
à la jauge d'essence

Facebook, 2022-10-12

Voici un bel effet de similitude entre deux éléments en décroissance. C'est aussi ce que j'appelle une figure d'opposition-similitude. Les deux éléments, ayant des traits sémantiques (traits communs), sont aussi en opposition (Haut versus Bas, Grand versus Petit). On peut voir ce discours comme un haïku "à message", l'auteure y faisant transparaître son angoisse de la situation économique. Une lecture plus profonde que le simple aspect superficiel. Le discours est réussi car ce que l'on pourrait estimer comme "le message" ou la préoccupation n'est pas explicitement exprimée; ce qui en donne plus de force en laissant le lecteur le partager avec son vécu (actuel).

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9625 - cco 2022-10-1

matin pluvieux
un parfum de lavande
s'échappe de l'armoire

Facebook, 2022-10-13

Haïku reposant sur des oppositions (Interieur versus Extérieur, mauvais temps versus souvenir de l'été) et au moins un archetype, celui de l'Abri. Il hérite du motif "meteo" mauvais temps versus nourriture chaude; un motif qui rassure. Ici cependant, il ne s'agit pas de nourriture (le plus souvent chaude) mais d'une odeur (rappelant quand même les chaleurs de l'été). Une belle figure avec une substitution (odeur au lieu de nourriture chaude).

Evelyne Bélard , France
analyse : 9627 - cco 2022-10-1

soirée d'automne
une odeur de pommes suries
la pluie arrive

Facebook, 2022-10-05

Un beau haïku d'atmosphère reposant sur une odeur. C'est aussi un discours d'avant et d'indice, la perception d'un changement de la situation. L2 ajoute une note particulière qui donne toute son activité au discours. Sans elle, le discours est plat et sans vraiment d'intérêt. L2 transforme le discours en quelque chose que le lecteur ressentira avec son vécu. Les odeurs sont une figure très efficace, notamment dans les haïkus d'atmosphère.

Isabel Ferandin , France
analyse : 9630 - cco 2022-10-1

one last look
just before demolition
faded heigth marks

un dernier regard
juste avant la démolition
lignes de croissance estompées

FreshOut Mag, 2022-09-16 - Retweet Annette Makino

Un discours porté par les archetypes du Temps et de la Chute. Ce n'est pas que la maison qui va disparâitre, c'est toute une vie marquée année après année par ces marques de la croissance d'un enfant. Le Temps matérialisé. Il s'agit aussi d'un discours de l'avant. On est juste avant, un moment où le temps s'est suspendu, juste un instant. L'auteure emportera en elle un fragment d'un monde englouti à jamais. C'est en cela que repose toute l'activité de ce haïku. A noter, techniquement l'inversion de composition, laissant la partie importante en fin, ce qui donne au discours une résonnance longue. Une figure efficace.

Arvinder Kaur , India
analyse : 9633 - cco 2022-10-1

migrants
silhouetted against twilight ...
harvest festival

migrants
silhouettes sur fond de crépuscule ...
fête de la moisson

Twitter, 2022-10-12

Un discours à lectures multiples. On peut y voir un effet de lumière, mais avec une lecture plus sociale, des migrants mis à l'écart des festivités d'une moisson à laquelle ils ont contribué. Les discours de ce type ne sont réussis, comme ici, qu'en se retenant de dire "ce que l'on veut dire" et de le faire passer par une simple image. Une figure à bien comprendre pour en écrire.

Liu Chen-ou , Canada
analyse : 9634 - cco 2022-10-1

misted air
mother stirs autumn
into jam

air embué
mère remue l'automne
dans la confiture

Presence Magazine and the Snapshots Haiku Calendar 2022

Discours basé sur les oppositions : Intérieur versus Extérieur, Chaud (maison) versus Froid (automne). Mais sa force réside plutôt dans son rapport au Temps. La mère fait comme chaque automne ses confitures. Il y a là une superposition de plusieurs temps. Un temps cyclique (chaque automne) et un temps linéaire et stable (celui de la Vie de la Mère), toujours présente dans la vie de l'auteur. La Mère traverse le Temps. Une figure difficile. A noter ce motif du chaudron qui fume dans lequel on prépare des choses magiques. Peu utilisé en haïku mais plutôt dans les contes.

John Hawkhead , UK
analyse : 9637 - cco 2022-10-1

sleepless night
the morning coffee's
bitter aftertaste

nuit d'insomnie
du café du matin
l'arrière goût amer

Twitter, 2022-10-09

Haïku d'atmosphère porté par le goût. Il est repose sur la similitude partielle entre une nuit difficile et une amertume avec les sèmes de mauvaise situation, mauvais ressenti, regret que cela ne soit pas mieux... A noter l'inversion du cours normal (S + V + Cpl) dans L2-L3 afin de retarder au maximun le coeur du récit. Cela oblige le lecteur à une réévaluation complète au moment où, parvenu à la fin du texte, il a en tête tous les éléments du discours. Une figure toujours efficace.

Hege A. J. Lepri , Norway
analyse : 9640 - cco 2022-10-1

journée du patrimoine —
de la chambre de l'empereur à celle de l'impératrice
toi et moi

heritage day —
from the emperor's room to the empress's one
you and I

Facebook, 2022-09-20

Un haïku d'humour bien construit. En effet, son effet réside juste à la fin, ce qui force le lecteur à une réévaluation du discours. A noter une structure complexe d'oppositions. L2 et L3 sont en parallèles comme dans des vers chinois classiques mais avec une subtilité : l'inversion masculin - féminin. Une figure rare. A remarquer aussi le glissement de sujet entre L1, L2 et L2,L3. L2 jouant ici le rôle de pivot. Une autre figure efficace par son évonomie.

Minh-Triết Phạm , France
analyse : 9599 - cco 2022-09-2

house sale
the wicket gate moans
one last time

vente de maison
le portillon gémit
une dernière fois

Cold Moon Journal - September 24,2022

Un motif classique reposant sur des racines profondes. Une certaine personnification, ici au niveau profond et non superficiel, d'un lieu (généralement une maison),qui se signale dans une période d'abandon. La maison est à vendre et semble s'y opposer. A noter que l'effet réside en tout fin; ce qui le fait résonner plus longtemps dans la mémoire court-terme du lecteur. Une figure toujours efficace. On peut aussi y voir du sabi (charme des choses qui ontvécu), une sorte d'union entre la maison et son propriétaire. Union, cependant ici en sens inverse : de l'objet vers la personne. Autre figure rare à étudier.

Arvinder Kaur , India
analyse : 9600 - cco 2022-09-2

équinoxe d'automne ~
sur la tasse ébréchée
ma main tachetée

Haïku de similitude basé sur les effets du temps qui passe avec un beau parallélisme entre L2 et L3. Le parallélisme est une caractéristique des poèmes chinois classiques. Il crée une synergie (effet augmenté) entre les termes mis en relations (plusieurs possible). Une figure à bien observer car difficile à utiliser. A noter qu'il faut attendre la fin afin de comprendre le sens du discours, en partie annoncé par L1 (marquant un passage).

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9602 - cco 2022-09-2

hors d’atteinte
les dernières mûres
de l'été

Le Coucou du Haïku, 2022-09-30

Il y a comme un regret dans le discours de surface : celui de ne pas pouvoir déguster les mûres. Il est doublé d'un discours plus profond : le regret de l'été qui se termine. Ce parallélisme de discours est une figure très efficace pour créer une atmosphère mais aussi doubler l'espace utilisable pour ce que l'on veut dire. Le discours de surface (lu) sert de contexte, d'habillage au discours voulu (plus profond). A noter l'effet produit pas L3 qui renforce celui de L2.

Jean-Hugues Chuix , France
analyse : 9604 - cco 2022-09-2

fouillant dans les herbes
sous le vieux noyer noueux
ah! l'odeur de menthe

Le Coucou du Haïku, 2022-09-26

Haïku d'odeur et de sabi (charme des choses qui ont vécu). Le discours possède, en outre, plusieurs traits intéressants. Un contexte s'étendant sur des lignes (L1 et L2). Il permet de bien voir la situation. Une exclamation en L3. Elle sert à créer une pause dans la lecture, ce qui en augmente la durée et donc lui donne plus de résonnance en mémoire à court terme. Il a donc de chances de créer des liens avec le vécu du lecteur. Ensuite, l'odeur (connue) en fin qui prolonge la lecture par une rémémoration personnelle. Une figure efficace. A noter sur ce dernier point, le caractère fort et un peu piquant de l'odeur qui apparait comme un Point actif. A remarquer aussi que l'auteure est présent, active mais non nommée. Une condition essentielle au succès du haïku.

Catherine Tricou , France
analyse : 9607 - cco 2022-09-2

finding my balance
in changing times . . .
autumn equinox

stirring my coffee
the tinkle
of my teaspoon

Twitter.com/Bill312 2003

Haïku d'aspect assez banal en phrase repliée mais qui présente une rareté : un glissement, non de sens mais de termes. Il y a opposition entre L1 (café) et L3 (thé). Cela crée un effet de surprise amusante qui crée une résonnance en mémoire liée à la perturbation de la compréhension. On attendait sans surprise la cuillère à café et c'est celle du thé. Surprise, réévaluation alors du discours qui en accroît l'activité. Une figure à étudier.

Bill Waters , USA
analyse : 9609 - cco 2022-09-2

luna d'autunno-
questo nuovo pudore
nello spogliarmi

lune d'automne -
cette nouvelle pudeur
pour me déshabiller

Facebook, 2022-08-28

On trouve ici une figure intéressante. L'auteure utilise en L2 un terme (pudeur) pour exprimer un concept autre que celui du mot. On sent le retour du froid dans ce changement d'attitude. A noter que le mot 'pudeur' joue un peu le rôle de pivot entre les deux parties (L1 et L3). Il y a aussi une touche de yugen (mystère) dans le discours ainsi qu'une proximité plus grande avec l'auteure. On y note l'archetype du Passage entre deux situations. Un haïku troublant.

Gabriella De Masi , Italie
analyse : 9612 - cco 2022-09-2

matin difficile
portée par le vent
une odeur de sucre

Un Haïku par jour, 2022-08-17

Un rare discours. Le sucre est souvent utilisé comme compensation à une situation difficile mais presque toujours en consommation. Celui-ci est le premier faisant référence à son odeur. Une rareté efficace car elle trouble dans notre esprit le lien si fort entre sucre et consommation. Une figure perturbante et efficace.

Isabel Ferandin , France
analyse : 9568 - cco 2022-08-2

désir nocturne
éclair sec le ver luisant
allume la combe

Un Haïku par jour, 2022-08-18

Un discours étrange. A première vue, il semble exister une discordance de thèmes entre L1 et L2-3. On peut cependant y voir une similitude portée par le sème de brièveté. Mais en se rapportant à l'animal, cette brièveté, ajoutée à la Fragilité, à la taille infime, à la Lumière opposée à la Nuit, l'étincelle acquièrt une dimension immense bien portée par le discours (L3). Et le caractère anormal au sens physique est effacé par la "magie" de l'image. Une figure à bien comprendre.

Gérard Maréchal , France
analyse : 9570 - cco 2022-08-2

porte cochère
l'embuscade
d'un relent d'urine

Un Haïku par jour, 2022-08-26

Haïku basé sur la surprise. On aurait attendu autre chose mais à la fin, cela nous saute au nez... Juste à la fin. Une figure qui laisse le lecteur en suspens et force à une réévaluation du discours pour en comprendre bien le sens. Efficace ! A noter qu'il s'agit d'un haïku d'odeur, assez rare mais aussi très efficace. A remarquer aussi qu'il s'agit d'un sujet peu fréquent et trivial. C'est aussi un trait utilisé dans le haïku classique.

Yael Zrihen , France
analyse : 9572 - cco 2022-08-2

first rain . . .
in the dusty stream bed
stones darken

première pluie...
dans le lit poussiéreux du ruisseau
les pierres s'assombrissent

Twitter, 2022-08-19

Haïku basé sur la remarque d'un phénomène généralement inaperçu et éphémère, un moment de transition. C'est une des caractéristiques du genre haïku. Voir le détail, voir l'éphémère et lui donner de l'importance. Une figure essentielle. De plus il s'agit de l'intensification d'une sensation (plus). On sent dans le discours que l'on assiste à un changement, une transition.

Annette Makino , USA
analyse : 9573 - cco 2022-08-2

de la forêt brûlée
à l'usine rouillée ~
couleurs d'automne

Une page de haïkus, haïshas, senryus

Haïku de similtudes de couleurs, trois teintes entre les roux et les noirs. Haïku d'atmosphère surtout porté par l'archetype de la Chute (après incendie, ruine, automne). On est à la fin de Vies. Dans cette version, l'auteure en est restée à des descriptions objectives, ce qui laisse au lecteur plus de liberté d'imaginer. Une figure toujours économe en espace et préférable par son efficacité.

Anne-Marie Menras-Mekkaoui , France
analyse : 9574 - cco 2022-08-2

panorama de la préhistoire
entre l’Aurignacien et le Solutréen
un papillon se pose

grotte Chauvet 2 Ardèche, 2022-08-26

Un merveilleux discours reposant sur des oppositions rares. La Fragilité (papillon) versus le solide (roches). Mais c'est surtout l'opposition des temps qui est marquante. Un instant éphémère mis en rapport avec des presques éternités (à notre échelle). Il ne faut jamais oublier que l'Ephémère et surtout le fait de l'avoir remarqué, jouent un rôel important dans l'écriture du genre. Une figure primordiale.

Gérard Mathern , France
analyse : 9576 - cco 2022-08-2

leftover milk
in the discarded bowl
day moon

les restes de lait
dans le bol jeté
lune de jour

Published in haikukatha, issue 10

Voici un haïku basé sur des oppositions, des similitudes liées entre elles. Opposition entre Haut versus Bas. Similitudes entre formes (Lune, fond du bol), entre couleur (Lune et lait). J'appelle cette figure opposition-similitude. Elle condense efficacement les deux figures élémentaires. A remarquer aussi l'archetype de la Chute (bol jeté) pouvant être vu comme en opposition avec une Lune qui survit à la Nuit (archetype de la Vie). J'aime bien le contexte (sujet) mis en fin. L'effet me semble plus fort que s'il était mis en L1, le reste passant alors comme une extension.

Hifsa Ashraf , Pakistan
analyse : 9578 - cco 2022-08-2

assomption ~
pour elle* enfin sa première
montée de lait

Un Haïku par jour, 2022-08-15

Une belle similitude entre l'Assomption (montée de la Vierge au ciel selon la tradition chrétienne) et la montée de lait. Les deux possèdant en commun, en plus du mouvement ascendant, des sèmes de féminité. Cette image est cependant divergente sur la plan de la maternité; ce qui en accroît l'activité. Une figure à étudier.

Karyn Louryan , Belgique
analyse : 9549 - cco 2022-08-1

lumière chaude
là où il y a de l'ombre
je déplace la chaise

2022-07-01

Voici un haïku que l'on dirait du Japon ancien. Il ne dit rien de spécial, il note un fait minuscule et c'est qui en fait sa force. A noter aussi le peu d'informations sur la situation réelle, ce qui oblige le lecteur à reconstruire le contexte selon son vécu et Imaginaire. Une figure efficace.

Hamid Wahibi , Maroc
analyse : 9556 - cco 2022-08-1

terminus du tramway
un vent de bord de mer
qui sent le fioul

Un Haïku par Jour, 2022-08-10

Un haïku surprise. On aurait attendu quelque chose lié à la mer (sel, iode, embrums..) et on a une odeur anthropique (fioul). Cette figure qui modifie complètement le sens du discours, mais seulement lorsque le lecteur est parvenu à la fin, est très efficace par son activité en mémoire. Comme d'ailleurs de manière générale, la mise en rapprt d'éléments disjoints sémantiquement.

Isabel Ferandin , France
analyse : 9558 - cco 2022-08-1

hameau près du col -
une lessive étendue
pour toute présence

La force de ce haïku réside dans le non-dit explicite. Au lieu de parler de l'absence des habitants, de l'aspect de village déserté, l'auteur place un détail qui permet au lecteur de reconstruire à sa façon, le discours profond (la désertification des zones rurales).L'essentiel du discours est donc exterieur au texte. Une figure d'économie efficace et laissant une grande liberté au lecteur.

Damien Gabriels , France
analyse : 9564 - cco 2022-08-1

premier café
une tuile du toit
passe à la lumière

Un Haïku par jour, 2022-07-01

Une des caractéristiques majeures du haïku est de noter un détail, souvent éphémère. C'est le cas ici. L'auteur a noté ce bref instant, et cela lui a semblé important. On peut le voir comme une figure de la Transition, le passage d'un état à un autre. ET quel meilleur état que de passer vers la Lumière. A remarquer que l'on est au matin; l'auteur le fait savoir par un autre détail (L1). Le discours fonctionne par allusions mais L3 lui donne un caractère d'une autre dimension, renvoyant aux référentiels de notre Imaginaire.

Sébastien Revon , Irlande
analyse : 9510 - cco 2022-07-1

toile cirée
sur l' aile du papillon
trou de cigarette

Un Haïku par jour, 2022-07-08

J'aime bien les haïkus basés sur la juxtaposition improbable (L1 - L2 - L3). Par la multiplicité des éléments mis en rapport (6 : deux par lignes !), le discours pourrait paraître comme, ce que l'on appelle "une liste de commissions". Mais il n'en est rien. En fait, on peut considérer que les éléments sont dans le désordre (L3 > L2 > L1). Cette figure oblige le lecteur à une réévaluation, recomposition, en fin de lecture afin de bien en comprendre le sens. Un discours doit nécessairement être compris pour être conservé. Cela augmente le temps passé en mémoire à court-terme et ajoute de l'activité au texte lors de son stockage en mémoire long-terme.

Chantal Toune , France
analyse : 9511 - cco 2022-07-1

étendage ~
le triangle de la voisine
nue sur le balcon

Facebook, 2022-07-13

Voici un haïku dont la force repose sur une allusion, dissimulée dans un double-sens (L2) qui ne se comprend qu'à la fin (L3); Cela oblige le lecteur à une réévaluation du discours, une fois en possession de tous les éléments afin de lui donner le sens voulu par l'auteure. Une figure à méditer.

Marie Jeanne Sakhinis-De Meis , France
analyse : 9518 - cco 2022-07-1

aïd el idhha* ~
le chant furtif
de la cigale

*Fête du sacrifice.

Haïku à connotation politique, voilée dans un discours à l'apparence (superficie). Un exemple de la composition en discours superficiel et profond. Une figure permettant une certaine liberté dans certaines régions du monde...

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9519 - cco 2022-07-1

storm front!
up and down the street
mothers calling

tempête devant !
de haut en bas de la rue
les mères appellent

Published in Brass Bell: A Haiku Journal, 7/1/22.

Haïku à lectures possibles multiples. Plusieurs discours cooexistent au niveau superficiel. L1 peut signifier que les mères sont inquiètes à l'arrivée de la tempête. Il peut aussi être vu du côté des enfants qui vont être grondés de leurs désobéissance au moment de rentrer. Une figure difficile à utiliser.

Bill Waters , USA
analyse : 9520 - cco 2022-07-1

menace chimique
et pourtant le printemps souffle
sur Marioupol

Facebook, 2022-07-04

Voici un haïku de guerre que je trouve réussi. Ici, pas de "message", pas de discours explicite, seulement deux éléments mis en opposition. Plus efficace qu'un long discours, cette opposition exprime avec force le coeur du "message" implicite. Une figure à bien comprendre lorsqu'on écrit sur de tels sujets. A remarquer le caractère brutal du premier élément qui fait référence aux terreurs nées de la première guerre mondiale et qui s'oppose à la Vie (printemps).

Françoise Maurice , France
analyse : 9522 - cco 2022-07-1

my vague memory
of what binds us
summer rain

mon vague souvenir
de ce qui nous lie
pluie d'été

Twitter, 2022-07-10

Haïku meteo. C'est un discours qui se sert de l'élément de contexte (une référence meteo en L3) pour installer une atmosphere. On peut aussi voir cette structure comme un haïku tanka à la structure inversée : partie contexte en dessous. Une figure très efficace sur le plan de l'économie de moyens, très riche en sentiments perçus car elle se raccroche au vécu du lecteur.

An Mayou , USA
analyse : 9524 - cco 2022-07-1

trajet de retour
le sourire du chat rose
gonflé à l'hélium

Un Haïku par jour, 2022-06-25

La force de ce haïku repose sur le glissement de sens (sourire), la surprise en fin (hélium). Au delà de l'humour, cette figure oblige le lecteur à une réévaluation du discours, une fois parvenu en fin, afin de bien en fixer le sens.

Isabel Ferandin , France
analyse : 9497 - cco 2022-06-2

outbreak of war
and yet
the blue flower

déclenchement de la guerre
et (maintenant) encore
la fleur bleue

(Haiku Dialogue)

Haïku d'oppositions, entre les horreurs, la brutalité de la guerre et la fragilité d'une fleur. On peut y trouver les archétypes de Couleur (bleu), de Fragilité, la dialectique entre la Nature et le monde mécanique des hommes. La couleur bleue de la fleur peut faire référence à une image du Romantisme allemand (Goethe, le roman "Heinrich von Ofterdingen" de Novalis). L'image d'une fleur contre la guerre fait partie de notre Imaginaire (Jan Rose Kasmir brandissant une fleur face à la Garde Nationale le 21 octobre 1967 à Washington). Un discours riche en très peu de mots. Notre Imaginaire fait le travail. Une figure efficace.

Eva Limbach , Germany
analyse : 9500 - cco 2022-06-2

dernier jour de juin
la nouvelle poule rousse
pond son premier œuf

Facebook, 2022-06-29

Il ne se passe en apparence rien dans ce discours. Une poule et un oeuf. Mais c'est son premier, alors, c'est un événement qui compte, qui mérite que l'on en parle. C'est toute une affaire pour elle. Cette poule acquiert une notoriété infime mais quand même. L'attention à ces faits minuscules de notre vie est un des éléments clés dans le succès d'un haïku. Ce qui ajoute aussi à la force du discours est la juxtaposition avec un passage de date. Une date légèrement décalée du solstice d'été, comme si la poule avit eu un peu de difficulté pour son premier oeuf. Cela ne fait que renforcer notre empathie pour elle. Une figure complexe à analyser mais méritant d'être étudiée.

Gérard Dumon , France
analyse : 9502 - cco 2022-06-2

après le réveillon --
rubans rouges tressés
dans ses cheveux

in Féerie d'hiver, Collectif avec Doina-Maria Tudor, Ed. PIM, 2022

C'est la couleur rouge des rubans qui donne beaucoup son activité au discours. Une autre part provient de la juxtaposition entre L1 et L2-L3, improbable sauf par le sème de la fête et la joie présent dans les deux parties. Une telle juxtaposition oblige le lecteur, parvenu à la fin, à réévaluer le discours en se servant de son Imaginaire, afin d'en trouver un sens (non expliqué explicitement ici). Une figure efficace tout en étant discrète. On peut y voir le rôle des archétypes de Couleur et de Point Actif, qui attirent l'oeil. Le rouge est aussi la couleur de la joie et de l'amour.

Adriana Pop , Roumanie
analyse : 9508 - cco 2022-06-2

toute sa colère
avec la demoiselle bleue
envolée

Facebook, 2022-06-02

Ce haïku est basé sur plusieurs figures. Des lectures multiples : la demoiselle est-elle une libellule ou une jeune fille ? L3 à prendre au sens propre ou figuré ? Cette figure, par son indécision, augmente le temps passé en mémoire à court-terme (analyse) et oblige à une prise de décision avant rangement en mémoire long-terme. Ce temps augment le nombre de liens explorés et créés et donne sa force au discours. Il y a cependant une autre figure : celle du Point Actif de Couleur bleue. Probablement ici inconscient, ce dispositif est utilisé par les peintres au cours des siècles pour attirer l'oeil du regardant. Et puis, c'est l'épiphanie du bleu juste entrevu...

Vincent Hoarau , France
analyse : 9485 - cco 2022-06-1

night train
a stranger and I
synchronise watches…

train de nuit
un étranger et moi
synchronisons nos montres...

Facebook, 2022-06-06

Un autre étrange haïku porté par le mystère (yugen) du train : archetypes du Voyage, de l'Espace), de la Nuit, de la Rencontre (fortuite) et du Temps (montres). Mais L3 nous ouvre l'Imaginaire à autre chose de non défini. Le lecteur doit alors y apporter son vécu pour compléter le discours. Une figure (appport) très efficace car elle mobilise le lecteur et oblige, par l'exploration du vécu, à la création plus importante de liens en mémoire.

Grace Galton , UK
analyse : 9487 - cco 2022-06-1

bone cold morning
choosing the tea mug
without the handle

matin de froid dans les os
je choisis la tasse de thé
qui n'a pas d'anse

La similitude présente dans ce haïku se passe entre deux notions liées par un sème : celui de l'impression de douleurs dans les os. Le froid en L1 et le manque d'un "membre" (pour la tasse) en L3. Liaison donc entre L1 et L3. Une figure efficace. La force réside aussi dans l'atmosphère créée.

Carolyne Rohrig , USA
analyse : 9492 - cco 2022-06-1

muezzin du iîcha* ~
le clap de fin
du merle

*Dernière prière de la journée, une heure et 1/2 après le coucher de soleil. - Facebook, 2022-05-29

Sous un discours de surface humoristique, un discours profond plus lourd et grave perceptible seulemnt par ceux qui connaissent la situation locale (Tunisie). Une figure prudente selon les contextes geopolitiques.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9472 - cco 2022-05-2

porcelaine de famille
la délicatesse des roses
à peine ébréchée

Facebook, 2022-05-04

Ce discours est basé sur un glissement de sens. C'est la porcelaine qui est ébréchée. Mais, cette figure ajoute de l'activité à un récit (fond) simple car le lecteur doit remettre les choses en place avant le rangement du haïku en mémoire long-terme. Il y a réévaluation du discours et augmentation du temps en mémoire court-terme, celle qui "encode" les informations. A noter que l'effet est augmenté encore parce qu'il se produit juste à la fin du discours. Une figure très efficace.

Laurence Faucher-Barrère , France
analyse : 9475 - cco 2022-05-2

memory care unit
outside the window
melting snow

unité de soins de mémoire
par la fenêtre
la neige fondante

Twitter, 2020-05-26

Haïku d'atmosphère avec un discours superficiel minimaliste et un discours profond très lourd. Il s'agit d'un haïku meteo car le coeur du discours profond est porté par un élément de meteo (L3) qui installe le contexte en convoquant des sensations peu confortables. Ce type de figures, très utilisées, est très efficace car elle parle directement aux perceptions physiques du lecteur. A remarquer, une structure en 2+1 mais avec le contexte (thème) en L3.

An Mayou , USA
analyse : 9477 - cco 2022-05-2

folding slowly
into wrinkles
the biker’s tattoos

se plissant lentement
en rides
les tatouages du motard

Twitter, 2020-05-21

Haïku en phrase unique mais avec inversion, avec l'important à la fin. En peu de mots, l'atmosphère est plantée. L'auteure traite du Temps, celui qui dégrade lentement les êtres et le choses. (archétypes du Temps et de la Chute). Sur un récit simple, un discours superficiel sans "message" (rein d'explicite) recouvre un discours profond plus grave, plus prenant. Une figure efficace généralement bien utilisée par une auteure de très bon niveau.

An Mayou , USA
analyse : 9479 - cco 2022-05-2

tinkling coins
... the jingles
of the ice cream van

pièces de monnaie qui tintent
... les clochettes
du camion de crème glacée

Haiku of the week 18 : japansociety.org.uk

Dire les choses, planter le décor en peu de mots. Une technique obligée par l'économie du genre haïku. Ce haïku est basé sur la similtude entre les sonorités des pièces de monnaie et de la musique du glacier. Une certaine opposition entre Ici et Là-bas On pourrait aussi y voir la convocation de plusieurs sensations (audition et goût à venir). A remarquer une temporisation au début de L2. Une figure assez rare.

Christina Chin , Malaysia
analyse : 9481 - cco 2022-05-2

gare de grenoble -
dans le hall la brume
en photo

Un Haïku par jour, 2022-05-15

Discours reposant sur l'opposition entre Nature et Anthropisme (notre vie artificielle), mais aussi entre Dur (gare) et Léger (brume). Mais la brume est une image. Il s'agit pour moi d'un discours feuilleté. Au niveau superficiel, la situation visuelle. Au niveau profond, le discours réel, important sur notre vie artificielle. Deux discours superposés avec l'important en profondeur. Une figure important et efficace.

Philippe Quinta , France
analyse : 9452 - cco 2022-05-1

nouvel hôpital --
l'unite mère-fille
silencieuse

Facebook, 2022-05-15

Voici un haïku dont l'effet repose sur une ambiguïté due à un mot à sens multiple en L2. S'agit-il du service comme pourrait le faire penser "nouveau" en L1 ou plutôt de lien très fort ente la mère et son nouveau-né ? La force du discours réside dans cette ambiguïté que en ne rendant pas le haïku immédiateent compréhensible oble à une réévaluation et le passage prolongé en mémoire court-terme crée plus de liens mémoire que lors d'une mémorisation sans problème. A remarquer : l'élément princiapl de l'activité est en L2 et non comme plus souvent en L3. Une figuree à étudier.

Huguette Ducharme , Canada
analyse : 9453 - cco 2022-05-1

the result
of our heated exchange
cold coffee

Twitter, 2022-05-07

En peu de mots, la situation est reconstituée. Rien n'est dit explicitement mais l'atmosphère est vite saisie. A noter une opposition d'un type rare entre un jeu de mots, (heated)chaud au figuré, et un qualificatif objectif (cold). Une figure rare. Ce haïku est difficilement traduisible (L2).

An Mayou , USA
analyse : 9458 - cco 2022-05-1

café noir ...
j'éteins les lumières
de la nuit

Le Coucou du haïku, 2021-11-12

Un astucieux discours à deux niveaux de lecture. L2-L3 sont un oxymore (opposition brutale). On peut cependant comprendre celui-ci de deux manières. Une figure active efficace. Les lumières sont celles des lampes et la nuit est la partie sombre du jour (niveau superficiel). Mais ce peut aussi être la veille de la partie obscure du moment (niveau profond). A noter qu'il s'agit d'un discours où la fin résonne avec le début au moyen du sème "noirceur".

Gérard Maréchal , France
analyse : 9344 - cco 2021-11-1

muezzin* du couchant ~
le merle
dans le bougainvillier

*Celui qui appelle à la prière à partir de la mosquée souvent par haut-parleur. - Facebook, 2021-11-02

Un autre haïku, disons "d'actualité" dans lequel le message moqueur (comme le merle du Temps des cerises) est au niveau profond. L'environnement pousse les auteur(e)s à récourrir à ces figures par ailleurs très efficaces. J'aime bien la similitude entre L1 et L2. Le muezzin jouant ici le rôle de kigo géographique et culturel.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9349 - cco 2021-11-1

tatouage
le papillon entre ses seins
rêve de Tchouang-Tseu

169ème kukaï de Paris

Un merveilleux haïku. Au niveau superficiel, il donne à imaginer la situation, contée ici de manière humoristique par l'auteure. Simple et efficace. Pas si simple cependant car le "rêve" débutant L3 peut être un verbe (alors la phrase L2 continue en personnifiant le papillon). Et on le comprend ! Mais il peut aussi s'agit d'un nom. L3 est alors un segment faisant à lui seul allusion à une poésie chinoise. La structure oscille entre 2+1 et 3 segments. Une figure ambivalente à étudier.
Voir aussi
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_R%C3%AAve_du_papillon

Christine Ourliac , France
analyse : 9354 - cco 2021-11-1

retour de balade -
des graines de soucis
au creux de la main

Haïku au discours complexe. A première vue et au niveau superficiel, l'auteur ramène des graines de promenade. C'est le motif du détail porteur de souvenir. On pourrait cependant en avoir une autre lecture toujours au niveau superficiel mais avec une extension plus profonde. L2 pourrait évoquer des problèmes ayant préoccupé le lecteur. Ce double sens du mot "soucis" n'entraine pas automatiquement un glissement de sens mais le permet. Une figure d'indécision à bien étudier à cuase de son économie et efficacité.

Damien Gabriels , France
analyse : 9360 - cco 2021-11-1

Morning tea
And darkness, waiting to hear
Birdsong again

Le thé du matin
Et l'obscurité, attendant d'entendre
Le chant des oiseaux à nouveau

Twitter, 2021-11-07

Un haïku au départ assez classique : le thé ou café du matin lié à l'ouverture de la journée. Ici, cependant, c'est le chant des oiseaux qui ouvre cette journée. On est ici à la transition entre Nuit et Aube, entre Nuit et Lumière mais ce sont des sons et non de la Lumière qu'attend l'auteur. A remarquer l'intriguante fin de L3 qui ouvre l'imagination sur une autre lecture possible du discours. Celle du peu de jours qu'il resterait à l'auteur. Un retournement de situation. Une figure à étudier.

James Welsh , UK
analyse : 9365 - cco 2021-11-1

Fin de nuit ~
Le camion poubelle emporte
le silence

Un Haïku par jour, 2021-10-22

J'aime bien ce haïku écrit autour d'un élément non-dit : le bruit du camion poubelle. Tout le monde voit de quoi on parle. Ici, on est avant (L1) et après (L3). J'ai hésité à retenir ce haïku car je ne prends pas des discours avec des termes abstraits ('silence' dans ce cas-ci) mais la figure est tellement réussie qu(il est utile de la présenter.

Pascale Dehoux , France
analyse : 9326 - cco 2021-10-2

l'amer dans la brume
tout au bout de l'allée
le ginkgo

Un Haïku par jour, 2021-10-27

Probablement un discours feuilleté. L'auteure fait une association entre la brume, le chemin et le gingko. Est-ce une allusion à la difficulté d'écriture ? Dans ce cas, on a affaire à une figure de concordance entre un discours de surface (ce que l'on lit) et un discours profond (les appréhensions de l'auteure). Une figure toujours efficace.

Choupie Moysan , France
analyse : 9328 - cco 2021-10-2

distant thunder
photos of my parents
in better times

tonnerre lointain
des photos de mes parents
en des temps meilleurs

Twitter, 2021-10-26

Haïku d'atmosphère basé sur un discours feuilleté. L'auteur présente une situation faite de deux éléments. Un contexte de type meteo en L1 et un souvenir en L2 L3. Ceux-ci sont associés et mis en relation pour créer le discours profond sur la famille. Il y a rupture de discours au niveau superficiel entre L1 et L2 L3 (sujets différents) mais pas au niveau profond qui lui est continu et partage les sèmes d'un 'climat orageux' avec le niveau superficiel. Une figure complexe mais très efficace.

Paul David Mena , USA
analyse : 9331 - cco 2021-10-2

autoroute du soleil -
sous la pluie les colzas
et les tournesols

Facebook, 2021-10-02

Un beau haïku de résonances. D'abord sur la couleur jaune, puis sur la liaison 'soleil' - 'tournesols'. Ce effet imbriqué est très rare et bien réussi. Il crée de l'activité entre les éléments et favorise une implantation en mémoire plus importante du fait des liaisons multiples et redondantes. Une figure à étudier.

Françoise Gabriel , Belgique
analyse : 9305 - cco 2021-10-1

les derniers fêtards
quittent le bar de plage ~
muezzin* de l'aube

Facebook, 2021-10-03

Haïku à plusieurs niveaux de lecture. Haïku moqueur aussi, simplement par la juxtaposition des éléments. Haïku à discours feuilleté, parce que l'auteure y a probablement glissé une allusion moqueuse à la rigidité religieuse qui envahit certaines régions. Haïku complexe formé d'oppostions. D'abord le temporel et le religieux, le contestataire et le bien-pensant, la nuit et le jour. Une belle structure. Il me semble que la strcture en S21 (discours puis contexte) est plus active que l'inverse. Cette figure est difficile à utiliser car les auteurs placent généralement en L3 ce qu'ils veulent que les lecteurs comprennent. Ce n'est pas le cas ici.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9306 - cco 2021-10-1

jour d’orage
les biscuits dorés
dans l’assiette

Un Haïku par jour, 2021-10-03

L'activité de ce haïku me semble liée à une juxtaposition improbable entre L1 et L2. Le lecteur se demande quel est la partie non-dite du discours. Cette figure fait le moteur du haïku.

Diane Souchon , France
analyse : 9309 - cco 2021-10-1

lune froide
l'envie soudaine
d'une glace vanille

Le Coucou du Haïku, 2021-10-02

Haïku basé sur les similitudes et oppositions des mêmes éléments. 'Lune' et 'glace' sont blanches et froides, mais opposées par la taille et la place. Une figure qui donne de l'activité au discours d'autant plus qu'elle réutilise l'espace toujours assez restreint dans la haïku. A remarquer que les éléments mis en rapport sont situés aux deux extrêmités du discours. Une autre figure forçant à une réévaluation en mémoire à la fin de la lecture.

Choupie Moysan , France
analyse : 9310 - cco 2021-10-1

haze and heat
lost on the path
cicada's crescendo

brume et chaleur
perdu sur le chemin
le crescendo de la cigale

Nick Virgilio Haiku Association

Haïku sur le thème riche du cri, du chant d'un insecte isolé. Ce n'est pas le motif du Cri dans la Nuit. C'est celui du chant solitaire qui, tout en partageant des sémes (cri, son isolé, non localisable) est différent par d'autres (menace, pregnance de la Nuit versus solitude). A remarquer que l'élément principal est situé en fin de discours. Cette figure retarde le classement en mémoire car elle oblige à une réévaluation une fois arrivé à la fin du discours. C'est aussi un avatar de l'archétype du Pointactif.

John Pappas , USA
analyse : 9313 - cco 2021-10-1

bistrot du port
un panier de crabes
tout remuant

in Haïkus de Bretagne, Ed. Pippa, 2021

Haïku basé sur un jeu de mots. Ici, une double signification en L2 L3. Fait rare, cette figure s'étend sur deux segments. L'image en est plus amusante. C'est donc un haïku à lectures multiples. Deux images coexistants en parallèle mais au niveau superficiel sans implication du niveau profond.

Alain Henry , Belgique
analyse : 9314 - cco 2021-10-1

convalescence
ses mains dispersent les pièces
d'un casse-tête

Voici un exemple de discours feuilleté. Au niveau superficiel, une description objective d'une situation où une personne disperse des pièces. Cependant, il semble exister un discours profond, non explicite, qui double le discours de surface. Il en partage les sèmes. Une situation dont le futur est incertain (réussite ou non), dont on ne maitrise pas les éléments et dont il est difficile de comprendre leurs relations. Agacement peut-être, perte de patience, durée avant l'obtention de résultat. Cette figure de concordance entre les deux discours est riche d'effets sur le lecteur.

Huguette Ducharme , Canada
analyse : 9321 - cco 2021-10-1

empty whiskey glass
the silence
of a falling star

verre de whisky vide
le silence
d'une étoile filante

(failed haiku)

J'aime bien l'impression de Vide évoquée dans ce discours. Le vide explicite en L1 est mis en relation avec le Vide de la suite (L2-3). Une similitude entre explicite et implicite. Une figure à étudier.

Eva Limbach , Germany
analyse : 9253 - cco 2021-06-2

morning exercise
a cloud of vapour
as the saddle slips off

exercice du matin
un nuage de vapeur
quand la selle se défait

Photo Jon Tyson

Subtilité du détail qui exprime le coeur du discours... On a ici aussi une illustration de l'Ephémère et de la surprise au moment inattendu. Un autre figure efficace mais qui nécessite d'avoir toujours les sens en éveil.

Grace Galton , UK
analyse : 9256 - cco 2021-06-2

dust
upon silk flowers
prayers for rain

poussière
sur les fleurs en soie
prières pour la pluie

Facebook, 2021-06-04

Voici un discours à plusieurs facettes. Je ne dis pas lectures car on est ici aux mêmes niveaux que ce soit superficiel ou profond. Deux sous-discours sont imbriqués dans ce texte. Le premier porte sur le cours du temps (poussière, fleurs de soie 'immortelles'). On est dans le deuil, la fuite du Temps, la Chute. Le second porte sur l'opposition entre Sec et Humide. Le Temps (ici Futur) y réapparait dans l'attente (en L3). Il est difficile de décider si c'est une juxtaposition (peu de sèmes communs) ou association (beaucoup de sèmes partagés). L'intrication de ces deux discours est une figure assez rare et efficace car elle permet une grande économie de place.

Sandi Pray , USA
analyse : 9239 - cco 2021-06-1

nuée d'orage --
encore plus le goût de cerise
ces cerises

Facebook, 2021-06-06

Un haïku basé sur deux leviers distincts. Le premier est un archetype de la Menace. L'orage arrive, avec toutes ses consquences possibles. Dont la grêle qui signifie la destruction des fruits fragiles comme les cerises. Est-ce pour cela que le goût en est rehaussé pour l'auteur ? Le second levier est un goût subtil, très lié à l'été et à ses plaisirs. Les deux leviers sont mis en juxtaposition car ils partagent peu de sèmes sinon, ce serait une association (l'un renforçant l'autre). A noter une figure de dislocation (rappel du sujet (en L3) après la phrase normale (L2).

Bikko , France
analyse : 9240 - cco 2021-06-1

fin de journée
quelques feuilles de menthe
dans son verre

Facebook, 2021-06-14

Haïku compensation. On a cependant ici une forme particulière. En général, on compense une situation difficile, généralement une meteo hostile ou un coup dur par un ajout de sucre. Le sucre apparaît alors comme notre assurance contre les contrariétés. Ici, un habillage différent (instanciation) de ce schéma. C'est un goût agréable qui est utilisé contre une journée difficile (affaires humaines) au lieu de meteo (affaires de contexte). Un haïku rare, une figure à étudier.

Evelyne Bélard , France
analyse : 9243 - cco 2021-06-1

la fugue du chat -
n'aura duré qu'un quart d'heure ~
mince croissant de lune

Facebook, 2021-06-14

J'aime bien ce type haïku basé sur une figure de similitude. On hésite entre association : partage de nombreux sèmes entre les deux éléments (fugue et Lune) : Ici, durée versus minceur, extérieur, fugacité du chat et de la Lune. Et juxtaposition (peu ou pas de sèmes en commun sauf le rapport Intérieur versus Extérieur). L'élément en L3 ajoute de l'espace au discours. Il "agrandit" en quelque sorte le récit.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9245 - cco 2021-06-1

cortège funéraire -
le bruit de chaussures
frotte sur le sol

Facebook;, 2021-06-09

Haïku d'atmosphère porté par un détail (le bruit). Il est difficile de rendre l'atmosphère d'un enterrement. Mais dans un moment de silence, le moindre détail aparait. L'auteur l'a bien noté. De plus, ce type de bruit dans ce contexte porte aussi des connotations plus profondes, difficiles à exprimer sans une longue explication. Cette figure, peut-être inconsciente, mérite d'être étudiée.

Hamid Wahibi , Maroc
analyse : 9247 - cco 2021-06-1

A l'abri du pont
le bruit des trains qui partent
à l'autre bout du monde

Facebook, 2021-05-02

Ce n'est pas qu'un haïku. Pourtant, il se suffit à lui-même. Son contexte est un élément partagé (pont, train, bruit). Le discours porte sur un instant bref et ouvre à l'Imaginaire. On peut reprocher une structure formellement linéaire, mais le découpe sémantique nous donne bien trois unités. Il n'y a pas d'abstraction, contrairement à ce que pourrait faire croire une lecture rapide. Cependant, il s'agit d'un haïga réussit. Le texte est joint (et non complété) à une image qui nous renvoit à un autre discours. C'est de la mise en rapport de ces deux discours (textuel et graphique) que nait la force de ce haïga. On trouve trop souvent une image reproduisant le texte. Ici, l'image est en plus. Une figure à bien comprendre.A remarquer surtout la mappemonde, comme un point d'orgue.

Philippe Macé , France
analyse : 9205 - cco 2021-05-1

pluie de confinement ~
un bol de soupe
venue d'ailleurs

Facebook, 2021-05-05

Haïku basé sur deux oppositions en parallèle. La première, classique, entre nourriture chaude et extérieur froid. La seconde, plus subtile et nouvelle, entre ici (confinement) et ailleurs (origine de la soupe). Une figure très rare. Le discours aurait pu fonctionner avec seulement L1 et L2 comme dans la plupart des haïkus de ce motif. L'opposition entre L1 et L3 ajoute un second dynamisme au fonctionnement de ce haïku.

Minh-Triết Phạm , France
analyse : 9206 - cco 2021-05-1

le bruit de mes pas
sur le chemin caillouteux
parfum d'acacia

Sur le chemin de Stevenson - 9 mai 2021 (Gard)

Un discours multisens; c'est à dire faisant appel à plusieurs sens (ouïe, odorat) pour définir le contexte. Cela pourrait suffire à faire un beau haïku d'atmosphère. Cependant, il est placé dans un contexte différent grâce à la petite note explicative du texte. Une figure difficile et dangereuse car seulement compréhensible par ceux qui connaissent le livre.

Françoise Deniaud-Lelièvre , France
analyse : 9207 - cco 2021-05-1

after harsh words
we pull our chairs
into the sun

après des mots brutaux
nous tirons nos chaises
au soleil

Modern Haiku (47:3)

Ce haïku me fait irresistiblement penser à un tableau de Hopper. Il est dans cette atmosphère de silence et d'exposition au soleil dans une lumière froide. Malgré une structure linéaire, il est divisé sémantiquement en deux en deux parties classiques (contexte et action). Il faut cependant remarquer que la division est, non pas spatiale, mais chronologique. Une figure de progression. Il y a l'avant et l'après.

Sondra Byrnes , USA
analyse : 9210 - cco 2021-05-1

arranging
and rearranging flowers
spring morning

j’arrange
et réarrange les fleurs
matin de printemps

Twitter, 2021-05-15

En apparence, l'auteure par essentiellement d'elle. Mais cela s'insère dans un discours que la dépasse et qui nous parle d'une langueur, d'une attente, du sentiment du changement des choses qui l'entourent. Cette partie du discours s'intégre sémantiquement dans la suite. L'impression laissé est indéfinissable et crée une atmosphère particulière au temps lent. Probablement par la répétition du même verbe (lui-même lent et indécis). Une figure à étudier plus en profondeur. On pourrait aussi dire qu(il y a une césure de surface entre L12 et L3). Il y a en un partage de sèmes (fleurs, commencement, mis ene place) entre les deux parties disjointes du discours.

An Mayou , USA
analyse : 9213 - cco 2021-05-1

élagage des petites branches-
maman distribue des friandises
pour la circoncision

Facebook, 2021-05-08

Brr, on en a mal à le lire... En fait,j'aurai peur que l'on ne coupe toute la branche. Voici un discours qui laisse attendre la fin avant de trouver sa véritable signification. Il a une structure étrange avec les deux extrêmités "tranchantes" et le milieu "tout sucre". Comme un mille-feuilles. On pourrait le voir comme une juxtaposition d'éléments disjoints (au niveau superficiel) mais un discours profond unique. Il y a donc ici DEUX césures de surface. Une figure rare qui se cache sous la structure formelle habituelle (1+2).

Mudhar Al Iraqi , Irak
analyse : 9221 - cco 2021-05-1

s’hour* feutré -
entre bruissements et chuchotis
le cliquetis des chapelets

*collation prise en fin de nuit de ramadan marquant le début du jeûne. - Un Haïku par jour, 2021-04-27

Haïku d'atmosphère. A remarquer l'usage des sonorités mimant les bruits légers de la scène. Une figure souvent difficile à utiliser. Haïku culturel aussi car il faut une connaissance locale pour bien le comprendre; ce qui le rend difficile à "exporter" sans note explicative. J'aime bien ces haïkus qui nous parlent d'une culture qui nous est méconnue. Ils sont pour nous une porte d'entrée pour la compréhension du monde.

Rachida Jerbi , Tunisie
analyse : 9184 - cco 2021-04-2

sur les marais
toujours la même face
de la lune

Un Haïku par jour, 2021-04-30

Une variante du motif de la Lune dans la flaque. Le discours oppose le Haut versus le Bas, la Lumière versus l'Obscurité; mais aussi le Propre versus le Sale. Ce qui en fait l'originalité. Il y a aussi l'archetype du Cycle, matérialisé par celui de la lune et par "toujours" en L2. A noter qu'il faut attendre le dernier mot pour saisir le sens du discours. Cette figure oblige à une réévaluation du discours avant de le ranger en mémoire, ce qui lui donne plus d'activité lors de la mémorisation.

Hamid Wahibi , Maroc
analyse : 9187 - cco 2021-04-2

quatre feux
et la machine à pain ~
pluie battante

Facebook, 2021-04-23

Haïku basé sur les oppositions Interieur versus Extérieur, Chaud versus Froid, les archétypes du Feu et de l'Abri (basals dans notre Inconscient collectif). A remarquer que la partie (sujet) du discours est une énumération. Juste poser les éléments et laisser le lecteur comprendre avec son vécu. Une figure efficace et économique en place.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 9193 - cco 2021-04-2

first cuckoo...
a slight hesitation
in the nun's prayer

premier coucou ...
une légère hésitation
dans la prière de la nonne

Photo Morguefile - Facebook, 2021-04-23

Haïku à yugen, c'est-à-dire dont le moteur est une part de mystère. Le lecteur ne peut exactement dire qu'elles relations existent entre L1 et L2. Cette figure d'indécision apporte de l'activité avant la mémorisation car celle-ci exige une compréhension au moins partielle des relations entre éléments. C'est aussi un haïku d'instant. Le lecteur surprend la situation éphémère qui n'a pas de passé. A lui d'en concevoir la suite. Un autre moteur de ce discours. A voir aussi peut-être une référence à la Mort par le chant du coucou...

Grace Galton , UK
analyse : 9198 - cco 2021-04-2

ciel serré
dans mon café
la légèreté d'un nuage

Facebook, 2021-04-16

Un beau haïga mais surtout une figure intéressante. En fait, d'habitude, c'est le café qui est serré. Ici, l'auteure déplace le qualificatif, ce qui provoque, un court instant, l'étonnement du lecteur. Cela crée de l'activité en mémoire, car le lecteur vérifie la place des mots et donc, le rangement en mémoire à long-terme en sera plus efficace. Toute figure causant une activité supplémentaire est efficace pour la mémorisation et la richesse en mémoire du discours. A remarquer l'opposition entre café et les deux légèretés (L1 et L3), ainsi que le motif fréquent du nuage dans le récipent (ici la tasse). A remarquer aussi l'ambiguïté non levée sur l'origine du nuage (atmosphérique ou de lait ?). Une autre figure retardatrice de mémorisation.

Marie-France Evrard , Belgique
analyse : 9199 - cco 2021-04-2

derniers jours d'avril
ce matin encore ~ la tasse rose
dans l'évier

Un Haïku par jour, 2021-04-28

Etrange haïku. D'abord une construction rare avec une césure formelle en L2 suivie d'un enjambement. La césure en L2 permet d'augmenter l'espace d'écriture et crée toujours une surprise en interrompant le flux de lecture à un endroit inattendu. Il crée aussi une structure "contexte - sujet" à l'interieur du haïku, un effet d'abyme. L'enjambement est une figure qui crée une activité par le retard qu'elle apporte à la lecture lors du passage. Durant le temps de retour à la ligne, le lecteur se demande ce qui va se passer. Des sscenarii sont rapidement évoqués en mémoire avant de reprendre le cours du discours. Sur le plan sémantique, la tasse rose peut être en écho du soleil levant ou jouer sur la couleur rose du bonheur (?). On peut considérer cette tasse comme un Point actif dans la monotonie ("encore") des matins.

Isabel Ferandin , France
analyse : 9201 - cco 2021-04-2

neige d'avril -
le cerisier en bourgeons
a fleuri cette nuit

On pourrait le croire forgé tant le tableau est parfait. Pourtant, c'est l'oeil de l'auteur de haïku qui capte et comprend le rapprochement des images et qui le note en haïku. En fait, je ne sais vraiment si la neige est réelle ou une figure poétique mais comme il a vraiment neigé et que je connais la qualité de l'auteur, je parie sur la réalité. Se non e vero è ben trovato. Du point de vue technique, il s'agit d'un glissement de sens si il n'a pas neigé. Les sèmes de L1 conviennent aussi aux fleurs évoquées dans la suite. Une unité de sens serait alors sous-jacente à deux discours disjoints. J'arrête l'analyse là, et je reste à contempler le tableau.

Damien Gabriels , France
analyse : 9204 - cco 2021-04-2

fièrement dressés
vers le ciel ces oignons
arrachés sans peine

Facebook, 2021-04-10

Sous ce haïku d'apparence assez simple est actif l'archetype de la Vie. La Vie qui triomphe, même encore un peu. Il est présent dans beaucoup de situations. Celle-ci est cependant originale. C'est la variante "malgré tout, encore un peu". Ces oignons dressés vers le ciel représentent pour moi notre espérance ultime lorsque la fin est proche. A remarquer la structure formelle en une phrase repliée d'une structure sémantique composée de deux parties (L1-L2 et L3). La séparation est plus ténue que dans le schéma classique contexte+action. Une figure à étudier.

Hamid Wahibi , Maroc
analyse : 9169 - cco 2021-04-1

frozen over—
this lake holding
his ashes

pris par la glace —
ce lac qui renferme
ses cendres

Presence, issue 69

Haïku glaçant, dans tous les sens du terme. Une belle illustration de la mise en relation de similitude entre deux parties du discours. L1 installe le contexte perceptif et l'atmosphère de la suite. Ce n'est pas à proprement parlé un haïku météo car le lac occupe la part majeure du haïku (présence en L1 et une partie de L2) en chevauchant les deux parties. La découpe sémantique est différente de la découpe syntaxique. Une figure assez rare. On remaque une concordance entre les deux parties superficielles (L1-L2 et L3). La force du discours me semble cependant être sa fin, inattendue qui oblige à une réévaluation du discours afin de bien le comprendre et le mémoriser.

Debbi Antebi , UK
analyse : 9180 - cco 2021-04-1

caught in the rock pool
the broken skeleton
of a lobster pot

pris dans l'étang de roche
le squelette brisé
d'un casier à homards

Presence Issue 43, Twitter, 2021-03-16

Haïku surprise. En fait, on attendait autre chose en fin (L3). C'est une figure qui force à une réévaluation du discours avant rangement en mémoire ou "digestion" et qui lui donne ainsi plus de résonnance. Le discours est aussi plus flou. On se demande si le homard a pu s'échapper. On peut aussi penser à une "vengeance" des éléments, de la Vie face à la Mort. Toutes réflexions qui accroissent la force du discours en utilisant l'indécidabilité comme moteur.

John Hawkhead , UK
analyse : 9151 - cco 2021-03-2

day trip
the child’s excitement
at the foodbank

excursion d'un jour
l'excitation de l'enfant
à la banque alimentaire

Nick Virgilio House – Prompt: 'child poverty' (Week 11 - 2021), Twitter, 2021-03-18

Le haïku, ce ne sont pas que les petites fleurs zenistes... Il dit la Vie avec tous ses travers et horreurs. Ce discours rappelle nous rappelle froidement aux réalités de la Vie. Techniquement, il repose sur des opposition (L1-L2) versus L3. Sa chute est une surprise (non attendue) qui jette un froid. Cette figure oblige à une réévaluation complète du discours pour pouvoir le conprendre. Une structure toujours très efficace.

John Hawkhead , UK
analyse : 9152 - cco 2021-03-2

moving day
the weight of boxes
not yet packed

jour du déménagement
le poids des cartons
non encore faits

Twitter, 2021-03-17

Le moteur de ce haiku est le non-dit. C'est un haïku d'atmosphère où le discours essentiel est profond, non explicite. Il affleure au travers d'un discours de surface banal mais révélateur du trouble profond. On est à une charnière de la vie. Le moment entre l'avant et l'après. Celui où on fait aussi le point de ce que l'on quitte. J'aime bien cet oxymore (opposition) du poids du vide. Une figure toujours très efficace mais très difficile à utiliser en haïku. On est ici à la limite de ses possibilités.

An Mayou , USA
analyse : 9153 - cco 2021-03-2

dancing between
skyscraper shadows
a paper cup

dansant entre
les ombres des gratte-ciels
un gobelet en papier

Twitter, 2021-03-14

Curieux haïku contenant une référence culturelle "Singing in the rain" affleurant à peine . Il ets construit sur des oppositions Lourd versus Léger, Grand versus Petit, Ephémère versus Permanent. De plus, le discours tire sa force de l'effet de surprise finale (L3). Inattendue, elle oblige à une réévaluation du discours pour en comprendre le sens. Une figure efficace.

Paul David Mena , USA
analyse : 9155 - cco 2021-03-2

making soup
my hands become
my mother's hands

faisant de la soupe
mes mains deviennent
les mains de ma mère

Twitter, 2021-03-27

Voici un thème que l'on rencontre parfois dans les discours. Celui où l'auteure (ici) perçoit une similitude avec un de ses parents. C'est un peu la boucle du Temps, le Cycle des Vies, mais aussi les poupées russes emboitées. Le contact au dela de l'espace du Temps est une figure très forte dans la littérature. Haïku ou autre.

Lynne Rees , UK
analyse : 9164 - cco 2021-03-2

metal wheels
down a concrete path
covered gurney

roues en métal
sur une allée en béton
brancard couvert

Facebook, 2021-03-03

Dire sans dire. Voici un haïku porté par l'achétype de la Mort mais qui ne la cite pas explicitement. Il est servi par la dureté de ses éléments (metal, beton, brancard). On voit, on entend la scène. C'est un haïku d'atmosphère (même si elle est fugitive) créée par les sonorités. Haïku minimaliste, basé sur la suggestion. une figure très efficace.

Sandi Pray , USA
analyse : 9134 - cco 2021-03-1

fading beauty...
once more she paints
over the cracks

beauté passée...
une fois de plus, elle peint
sur les fissures

Image and haiku Grace Galton - Facebook, 2021-03-06

Haïku complexe. Il s'agit en fait de deux discours parallèles. On passe du premier (femme âgée) au second (peinture de porte) d'une manière naturelle. Chaque discours partage avec l'autre une partie des sèmes (âge, atteinte due au vieilissement, fissure=ride, remise à niveau=embellissement). Il y a donc un discours profond unique et deux discours de surface différents. La césure de surface est ici naturelle. C'est aussi la figure de glissement du dicsours qui passe d'un sujet à un autre, partageant une partie des sèmes, ce qui en facilite le passage.

Grace Galton , UK
analyse : 9135 - cco 2021-03-1

a surge of wind
social distance between me
and an unmasked white man

un coup de vent
la distance sociale entre moi
et un homme blanc sans masque

Twitter, 2021-02-21

Ce haïku est intéressant car le coeur du discours repose sur un détail. Dans une lecture rapide, on penserait qu'il s'agit d'un haïku banal sur le covid. Mais un détail fait glisser le discours vers une autre signification plus profonde. 'blanc' en L3 fait peut-être référence à un infirmier mais connaissant l'auteur, il a une autre connotation. Celui de l'homme blanc, et on a de manière sous-jacente, un discours sur la difficile intégration d'un immigré. C'est la figure du discours feuilleté qui affleure là. L'auteur écrit une chose mais en dit une autre. Une figure maitrisée par peu d'auteur(e)s.

Liu Chen-ou , Canada
analyse : 9139 - cco 2021-03-1

photo jaunie
un rappel de son amour
pour les chapeaux

old photo
remebering her love
for hats

J'aime bien ce haïku parce qu'il apporte une surprise en L3. Au début de la lecture, je m'attendait à une photo d'amoureux mais le discours glisse vers un autre sujet forçant à une réévalution une fois parvenu à la fin de la lecture. Une figure efficace. A noter aussi l'humour du discours (fin inattendue et légère) même s'il faut se méfier de l'image des Morts.

Huguette Ducharme , Canada
analyse : 9143 - cco 2021-03-1

deux papillons blancs
virevoltent dans la nuit
- lune descendante

Facebook, 2021-03-08

Haïku léger à première vue. Mais seulement à première vue. Les papillons blancs de nuit sont le symbôle de l'âme des morts dans la monde anglo-saxon. Bien qu'il s'agisse d'un haïku français, on ne peut éviter de mettre cette image en relation (opposition-similitude) avec la lune descendante (une image de la Chute). Le sens qui se dégage du discours est trouble, d'autant plus qu'il y a une hésitation en début de L3. Une figure subliminale à étudier.

Marie Jeanne Sakhinis-De Meis , France
analyse : 9144 - cco 2021-03-1

tin roofed barn
through its unglazed windows
a travel of ivy

grange au toit de tôle
à travers ses fenêtres sans vitres
un parcours de lierre

Twitter, 2021-03-13

Un autre haïku d'opposition entre la Chute et la Vie. On y trouve aussi l'opposition entre le metal et le végétal. Du point de vue technique la clé du discours se situe à l'extrême fin, obligeant à réévaluer le discours pour le comprendre avant rangement en mémoire à long terme. Une figure efficace pour donner de l'activité au texte.

Marilyn Ward , UK
analyse : 9148 - cco 2021-03-1

taur squad
rained aff - a wattergaw
quat on the causey

asphalt squad
rained off - a rainbow
left on the street

l'asphaltage
annulé par la pluie - un arc-en-ciel
est resté sur la rue

zenspeug blog, 2021-03-12

Un haïku spécial. Il repose sur un opposition complexe entre Noir et Couleurs, Stable et Ephémère, Dur et evanescent, Nature et construction humaine. Les deux pôles principaux (asphalte et arc-en-ciel) donnent toute l'activité au discours. On peut aussi noter que la Nature (pluie) arrête, l'emporte sur les activités de sa destruction par l'Homme. Cet arc-en-ciel (un jeu interférentiel de Lumière) apparait comme un pied de nez au noircissement du Monde. Du point de vue technique, on peut noter un double enjambement avec une pause au milieu de L2. Une figure assez rare en haïku.

John McDonald , Scotland (UK)
analyse : 9149 - cco 2021-03-1

snow in the night
I check his breathing
one more time

neige dans la nuit
je m'assure de sa respiration
une fois encore

Presence - Red Moon Anthology

Un étrange haïku parce que l'on en sait décider de quoi il parle. S'agit-il d'un enfant, d'un mourant ? En ne précisant pas le contexte, l'auteur crée la curiosité et donne de la force au discours. Il va donc passer plus de temps en mémoire court-terme avant d'être rangé. Une figure à bien étudier. A noter que le contexte même L1 crée le trouble. On en comprend mal le sens exact, ce qui donne au discours de l'activité.

Adelaide Shaw , USA
analyse : 9127 - cco 2021-02-2

retour de courses -
l'odeur du café
fraîchement moulu

Toujours efficace cette opposition entre boisson chaude et odorante et extérieur pouvant être considéré comme 'hostile'. L'hostilité reposant ici sur une activité ennuyeuse et non sur une meteo défavorable. Il y a en fait d'autres oppositions. Celle de l'Intérieur versus l'Extérieur, celle du plaisir versus l'imposé ennuyeux. A noter que c'est aussi un haïku d'odeur. Celle-ci est accentuée par la mouture fraîche. Tout le haïku sent le café ! La figure de l'odeur dominant le discours est toujours efficace.

Damien Gabriels , France
analyse : 9129 - cco 2021-02-2

evening chill
her nipples hard
under silk

froid du soir
ses tétons durs
sous la soie

Facebook, 2021-02-06

Ah ! En quelques mots la situation est bien visible, du moins au niveau superficiel. Par contre au niveau profond, il y a plusieurs lectures possibles. Est-ce uniquement le froid qui est responsable en L2 ou est-ce quelqu'un d'autre ? Est-ce une sensation de désir ou de froid ? L'auteure parle-t-elle d'amour physique ou de solitude (froid en L1) ? Ces incertitudes et lectures multiples parallèles donnent de la'ctivité au discours. Une figure à bien comprendre.

Carol Raisfeld , USA
analyse : 9131 - cco 2021-02-2

l'air fraîchit -
les chevaux du manège
font un dernier tour

in Le goût des gommettes, Vincent et Pia Hoarau, Ed. Via Domita, 2021

Haïku d'atmosphère où le Temps fait basculer les choses. On est dans le soir qui vient. La gaité va s'éteindre avec la Lumière. C'est un moment de basculement entre deux situations. On est à la fin de la première, pas encore dans la seconde (le départ et retour à la maiison). A remarquer la manière elliptique et suggestive de dire que le soir arrive (L1 et L3). A noter aussi qu'il faut attendre la fin de L3 pour avoir la confirmation de ce que l'on avait supposer en L1 (la fin de la journée). Une figure à bien étudier par son économie de moyens et son efficacité.

Vincent Hoarau , France
analyse : 9132 - cco 2021-02-2

soir de pluie-
à chaque fenêtre
un abat-jour constellé

Facebook, 2021-01-22

Association non explicite entre les effets des abat-jours et les étoiles absentes. Une figure à étudier.

Françoise Gabriel , Belgique
analyse : 9084 - cco 2021-01-2

a constant flick
of the stallion's tail...
Indian summer

Buds of Haiku, 2021-01-22

Un haïku basé sur l'archétype de la Vie, avec cet étalon tout fringuant. Pourtant, l'ombre apparaît subrepticement en L3 avec cet été d'après l'été, juste avant la Chute. Cela fait un peu "vivre encore un peu". Ou comme un tableau du Caravage, la Chute est là, tapie dans l'ombre de la Vie. Du point de vue technique, un discours composé de deux parties disjointes (étalon + fin de l'été) juxtaposées couvrant un discours profond unique. Césure de surface, concordance profonde. Une figure efficace par son économie de moyens.

Grace Galton , UK
analyse : 9085 - cco 2021-01-2

maison de la veuve
la famille revend
tous les miroirs

162 ème Kukaï de Paris (Virtuel )

Je pense que c'est le non-dit, juste effleuré qui fait la force de ce haïku. La juxtaposition entre l'archétype de la Mort et celui présent dans les miroirs (reflétant la Vie) appelle un lien mystérieux très profond dans notre Inconscient. Voir Orphée en mythologie grecque. J'y trouve aussi un sentiment étrange de la vente de ce qui furent les images de la morte. Un haïku au yugen sous-jacent qui ne laisse pas l'esprit du lecteur tranquille. Une figure intriguante.

Philippe Macé , France
analyse : 9089 - cco 2021-01-2

cold spaghetti
a stock broker explains
credit default swaps

spaghettis froids
un courtier en bourse explique
les contrats d'échange sur défaut de crédit

Twitter, 2021-01-28

Un haïku traitant d'une situation complexe, merveilleusement expliquée par une image. Ce qui est intéressant est que l'auteur ne désigne pas explicitement la comparaison; ce qui aurait alourdit le discours ('comme') mais associe simplement les images et laisse le lecteur faire le reste. Une figure efficace et économique.

Paul David Mena , USA
analyse : 9092 - cco 2021-01-2

winter chill
I remember
my mother's birthday

froid hivernal
Je me rappelle de
l'anniversaire de ma mère

Twitter, 2021-01-18

C'est typiquement un haïku meteo. L'auteur utilise une référence météo (sensible et partagée) pour installer un contexte de sentiments ou un état psychologique. C'est dans le choix exact de cette référence qui réside la qualité du discours. La figure est très fréquente pour créer une atmosphère mais elle doit être naturelle et partageable par le lecteur. On a aussi ici un discours composé de deux parties superficielles distinctes (meteo + famille) qui recouvre un discours unique en profonde (le mal-être de la situation). Discordance (césure) de surface, concordance profonde.

Paul David Mena , USA
analyse : 9094 - cco 2021-01-2

Epiphanie -
la visite éclair
du rouge-gorge

Une épiphanie est le dévoilement de la Lumière, juste un instant. L'origine est grecque mais a été "reprise" par les diverses religions. Il s'agit donc en littérature d'un émerveillement très bref. Un éclair de Transcendant, comme le Point_actif rouge de l'oiseau juste entrevu. A noter que le mot épiphanie recouvre deux notions fortement imbriquées : le jour de l'année et le phénomène. Il y a une certaine subtilité (non voulue) dans l'usage de ce mot dans le haïku. En fait, le mot fonctionne des deux manières simultanément; cete figure donne de la force au haïku. Il faut remarquer que le reouge-gorge est aussi dual. Celui d'été n'est pas celui d'hiver. Ce sont des migrations différentes. A noter aussi, profondément enfoiue dans la symbolique religieuse, la similitude entre rouge-gorge (gorge rouge) et pélican, qui dans la mythologie chrétienne, s'ouvre le coeur (poitrail rouge du sang) et revit. Il est symbole du Christ. Voir le portail de l'abbaye de Saint-Wandrille (Normandie).

Damien Gabriels , France
analyse : 9095 - cco 2021-01-2

la pluie a tout mouillé
sauf les mains
dans les poches

Facebook, 2021-01-10

On croirait un haïku japonais classique par la dérision du discours. Un moment infime, une sensation minuscule, ici, mis en évidence de manière comique. Une autodérision amusante. Souvent, les ingrédients d'un haïku réussi malgré son aspect de phrase repliée. A remarquer que l'auteur parle de lui sans se mettre en avant (pas de 'je). Une figure à bien comprendre.

Hamid Wahibi , Maroc
analyse : 9069 - cco 2021-01-1

point de contrôle
le petit cache
le pistolet à eau

Facebook, 2021-01-02

Ce haïku est basé sur une opposition entre violence de la situation (un contrôle par l'armée) et la naïveté de l'enfant (pistolet à eau). Il y a cependant une ombre à l'humour dans le fait que l'enfant a déjà intégré la dureté du monde où il vit. C'est donc un discours feuilleté, à plusieurs sens. Une figure à bien comprendre pour l'utiliser même si elle apparait souvent à l'insu de l'auteur, inhérente à son discours.

Jdeed Ghassan , Syrie
analyse : 9070 - cco 2021-01-1

dim morning light
the bright yellow
of a school bus

faible lumière du matin
le jaune vif
d'un bus scolaire

Twitter, 2021-01-14

Haïku basé sur un trait culturel, plus particulièrement géographie : les bus scolaires nord-américains sont jaunes (le péril jaune...). Il fonctionne donc principalement dans une aire géographique déterminée et c'est toujours dangereux. Celui-ci reste néanmoins bien compréhensible pour tout le monde. A noter la surprise en L3,à laquelle on ne s'attendait pas et la note de Couleur vive qui anime le discours. L2 peut aussi jouer le rôle de pivot, fonctionnant aussi bien avec L1 que L3. Plusieurs figures à bien comprendre.

S. Zeilenga , USA
analyse : 9073 - cco 2021-01-1

sleet storm...
last year's rose
still golden

tempête de neige fondante...
la rose de l'année dernière
encore dorée

Un motif fréquent anime le discours : la dernière rose qui survit à l'hiver. Sa force provient d'un archetype (la Vie qui triomphe), un des fondements de notre inconscient (la pulsion de Vie). A noter les oppositions entre Couleur et blanc, entre Mort (froid de la neige) et Vie (rose). A noter aussi la "surprise" en fin par la couleur inattendue (doréee au lieu de rouge). Une figure à étudier.

Marilyn Ward , UK
analyse : 9074 - cco 2021-01-1

pluie d'automne --
mon chocolat chaud
à petites gorgées

in Gong 70, janvier-mars 2021

Un haïku reposant sur le motif 'nourriture chaude à l'intérieur opposée au froid extérieur'. C'est un discours récurrent inhérent à notre besoin de réconfort durant la saison froide. A noter le rôle subliminal du sucre comme élément de compensation., un autre motif. Voilà donc un haïku plus complexe qu'il n'en a l'air. Les motifs multiples opérant de concert sont une figure à étudier.

Rudi Smets , Belgique
analyse : 9076 - cco 2021-01-1

bucket day -
gin bottles blink bleart lik
i the daw licht

bin day -
gin bottles blink blearily
in the dawn light

jour des poubelles -
les bouteilles de gin brillent de mille feux
dans la lumière de l'aube

Un haïku d'ombres et de lumières. Un regard sarcastique et amusant sur le monde ou comment faire naître de la magie dans des images banales... Un discours reposant sur des oppositions. Obscurité versus Lumière, Haut (aube) versus Bas(rue), silence (aube) versus bruits (fête), beauté (lumières) versus laideur (poubelles), avant (fête) versus après (déchets). Un autre haïku aussi sur l'archétype de la Chute (la vanité des choses) et la Vie (une dernière fois briller !). Un concentré de figures à bien observer.

John McDonald , Scotland (UK)
analyse : 9047 - cco 2020-12-2

milieu de la nuit
dans ma tisane de thym
un morceau de lune

Partage de haïku, 2020-12-22

Un haïku reposant sur les oppositions Haut versus Bas, Grand versus Petit, Intérieur versus Extérieur et vraisemblablement Chaud versus Froid. On peut y trouver le motif 'Nourriture chaude versus meteo froide' mais aussi celui de "la Lune dans le récipient'. Un mélange donc de notions en interactions. Il diffère des haïkus habituels sur ces motifs par la présence d'une odeur épicée qui ajoute une touche particulière au discours en mêlant alors plusieurs sens (toucher, goût, vision). Une figure à étudier.

Evelyne Bélard , France
analyse : 9049 - cco 2020-12-2

premières neiges
sur les parois du verre
des restes d'aspirine

Un Haïku par jour, 2020-12-29

J'aime bien ces haïkus basés sur des images, chacunes banales, mais qui acquièrent leur importance dans leurs interactions. Ici, il s'agit d'une similitude-opposition portée par un glissement de sens de L1 après la lecture de L3. Cete figure oblige une réévaluation du discours, ce qui en crée la force. A remarquer aussi que l'on pourrait supprimer L2 sans perdre d'effet. Une structure que j'appelle debut_fin où L1 interagit principalement avec L3.

Ben Coudert , France
analyse : 9050 - cco 2020-12-2

maison de campagne-
sur la corde à linge sèche
la viande à l’ail

J'ai retenu ce haïku pour le caractère surprenant de la fin. Culturellement, nous n'y sommes pas habitués et l'effet nait donc ici de cette surprise. C''est une figure à étudier mais dont l'usage est difficile quoi qu'elle puisse aussi fonctionner à l'intérieur d'une culture culinaire.

Mudhar Al Iraqi , Irak
analyse : 9051 - cco 2020-12-2

pluies d’automne
les herbes folles courent
sur la tombe du chat

Facebook, 2020-12-03

J'hésite sur l'analyse de ce haïku. A première vue, je le pense lié au célèbre haïku de Bashô (Herbes d'été : Tout ce qui reste Des rêves du guerrier !. Il y apparaît comme un contrepoint avec à chaque segment une variante. Mais il peut être aussi une identité de vue partant de l'archetype de l'opposition Vie versus Mort. Une racine commune, antérieure du point de vue cheminement dans l'intellect. Une figure à bien comprendre. En fait, j'aurais aussi bien écrit ce haïku pour un de mes chats, enterré parmi les herbes folles du jardin. Instinctivement.

Gérard Dumon , France
analyse : 9033 - cco 2020-12-1

Scarborough fair
the scent of parsley, sage
rosemary and thyme

Facebook, 2020-12-15

Comme on dit, voici un haïku que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître. En fait, simplement la notation d'un refrain d'une chanson des années 70 de Simon et Garfinkel. La juxtaposition de deux éléments, la foire et les parfums d'herbes, suffit à créer une atmosphère. L'effet fonctionne indépendemment du souvenir de la chanson, par ailleurs, une ballade traditionnelle anglaise du 18ème siècle. On voit donc ici l'utilisation en parallèle de deux figures. L'une de juxtaposition utilisant des senteurs, l'autre de souvenir d'une chanson qui va utiliser des liens dans la méméoire affective du lecteur (plus très jeune !).

Carol Raisfeld , USA
analyse : 9036 - cco 2020-12-1

aube gelée ...
je m'invente
une glace à la vanille

Un Haïku par jour, 2020-11-24

Un haïku presque sur le motif fréquent de la meteo froide et de la nourriture chaude. Sauf qu'ici, le mets apprécié est froid aussi; ce qui donne une originalité particulière au discours, complétement à l'inverse de l'habitude. Je me suis posé la question de l'absence du sucre : une compensation habituelle à une mauvaise meteo. J'ignore s'il a joué un rôle. N'empêche, de le voir remplacé par la vanille est une seconde originalité intéressante. Toujours surprendre son lecteur. Une figure efficace.

Gérard Maréchal , France
analyse : 9011 - cco 2020-11-2

crèche vivante -
entre deux flics
un migrant

Facebook, 2020-11-25

Haïku sarcastique fruit heureux d'une époque étrange (en France). Il faudra peut-être recourrir à cette figure si d'autres lois liberticides restreignent le discours critique... On peut aussi voir dans ce migrant, un réfugié du Proche-Orient, comme l'Autre, il y a bien longtemps. La structure est intéressante car le haïku peut être facilement recyclé à Pâques en repmlaçant simplement L1. Le lecteur aura alors compris les deux larrons accompagnant le Palestinien sur la croix...

Ben Coudert , France
analyse : 9017 - cco 2020-11-2

froid glacial-
la maman vend
la poupée de sa petite

C'est typiquement un haïku meteo. C'est-à-dire que le contexte (décor, ambiance) s'appuie sur un élément lié à la météo. ICc, le froid glacial joue un rôle majeur pour donner sa couleur au discours. Une figure fondamentale de l'écriture, spécialement lorsque la place manque comme dans le haïku. Sur le fond, c'est un discours d'une horreur absolue comme peu d'auteu(e)s savent l'écrire. A remarquer le ton qui monte tout au long de L2 pour culminer à la fin de L3. Maîtrise de l'écriture !

Mudhar Al Iraqi , Irak
analyse : 9023 - cco 2020-11-2

all that is left
of summer...
driftwood

tout ce qui reste
de l'été...
du bois flotté

Ce discours est une variante d'un haïku célèbre de Basho mettant en relation les herbes d'été (poussant sur les champs de bataille) et le rêve des guerriers. La structure profonde (vanité de la gloire) est la même mais le discours de surface (l'habillement de la structure profonde) est différent. Une figure de réutilisation (souvent inconsciente) à méditer.

Grace Galton , UK
analyse : 9027 - cco 2020-11-2

Deuxième vague ~
La lumière vient mouiller
la marche d’escalier

Facebook, 2020-11-10

Voici un haïku de conception économique (en espace). Sa force repose sur l'ellipse (élimination de la mécanique de comparaison) et la mise en rapport d'éléments de manière brutale. On parle ici de vague d'épidémie. Mais l'auteure active plutôt l'autre partie de la comparaison (vague marée versus covid) au travers de 'mouiller' en L2. Autre ellipse comparative : la lumière en L2 est celle 'du bout du tunnel' (implicite car présente dans nos esprits). En fait, il doit s'agir prosaïquement d'une porte qui s'ouvre. Donc, nous avons deux substitutions actives imbriquées. Un exploit ! Une figure à étudier.

Pascale Dehoux , France
analyse : 8996 - cco 2020-11-1

nouvelle saison
le coucher de soleil
a changé de fenêtre

Haïku de Passage. De tous temps, la course du soleil a servi localisation dans le temps. Surtout les levers et couchers qui matérialisent le mouvemnt du Temps. C'est ainsi que les anciens suivaient le cours des saisons et moments remarquables de l'année (équinoxes et solstices). Ce haïku s'inscrit dans ce savoir. Par là, il met le lecteur en relation avec le Cosmos (au sens philisophique et astronomique). Introduire une telle relation au travers d'un discours simple est une belle figure. De plus, c'est un haïku d'observation fine. L'auteure a perçu un changement infime et le note. Un trait important du genre haïku.

Mireille Peret , France
analyse : 8999 - cco 2020-11-1

Salle d'attente
le papier peint répète
soleil, palmier

Haïku de Passage. De tous temps, la course du soleil a servi localisation dans le temps. Surtout les levers et couchers qui matérialisent le mouvemnt du Temps. C'est ainsi que les anciens suivaient le cours des saisons et moments remarquables de l'année (équinoxes et solstices). Ce haïku s'inscrit dans ce savoir. Par là, il met le lecteur en relation avec le Cosmos (au sens philisophique et astronomique). Introduire une telle relation au travers d'un discours simple est une belle figure. De plus, c'est un haïku d'observation fine. L'auteure a perçu un changement infime et le note. Un trait important du genre haïku.

Anne Cottereau , France
analyse : 9004 - cco 2020-11-1

11 novembre
sur la carte les mots d'amour
d'une sergent-major

Facebook, 2020-11-11

Voici un discours "que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître"... Enfin moins de 60. Un beau jeu de mots sous couvert d'une opposition entre discours militaire (L1 et L3) et d'amour (L2). L1 introduit le sujet et donne un indice. A remarquer d'ailleurs le 'gaufrage' du discours (alternance). Une belle figure. ET non, sergent-major n'est pas une marque de vêtements pour enfants !

Gérard Dumon , France
analyse : 9005 - cco 2020-11-1

chaleur d'Octobre~
sur mes lèvres le feu
d'un piment

Facebook, 2020-10-20

Haïku basé sur la similitude entre la chaleur (température) et la sensation de brûlure du piment. On peut aussi y ajouter plus discrètement celles des rougeurs des lèvres et du piment. Deux similitudes se rapportant à deux sens différents imbriquées. Une figure efficace que cet agencement économique en espace.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8991 - cco 2020-10-2

nuages d'automne-
le potier garde un oeil
sur les jarres fraîches

Drôle de häiku. La liaison entre L1 et L3 est difficile à saisir et, de ce fait, remplie de mystère. On pourrait y voir du yugen. La version originale est en français. On doit donc essayer d'iimaginer le lien... Et cela donne de l'activité en mémoire à court-terme avant le rangement à plus long-terme. Une figure à étudier.

Mudhar Al Iraqi , Irak
analyse : 8992 - cco 2020-10-2

après le calme
le tintement de la pluie
dans une boîte de sardines

Le moteur de ce haïku repose à la fois sur une atmosphère mystérieuse (le calme avant la pluie) et sur une sonorité spéciale accentuée par ce qui la produit (la boîte de sardines). Voici un détritus, un rebut promu au rang d'instrument musical délicat... Cette mise en avant est une figure à étudier car elle donne une connotation originale au discours.

Abelhak Moutachaoui , Maroc
analyse : 8993 - cco 2020-10-2

circumcision —
the knife to cut
this damned apple

circoncision —
le couteau pour couper
cette damnée pomme

Proletaria Chapbook

Pas tout à fait un haïku mais un discours merveilleux de subtilité. Un glissement de sens en L3. la pomme ? Est-ce celle d'Eve ? Le contexte le fait penser mais l'auteure a laisser suffisamment de non-dit pour éveiller l'imagination. Une belle figure.

Eva Limbach , Germany
analyse : 8983 - cco 2020-10-1

the red kayak
could be anywhere
evening mist

le kayak rouge
pourrait être n'importe où
brume du soir

Facebook, 2020-09-22

Haïku particulier. En principe, dans la plupart des haikus, ce sont des sons (cris, chants d'oiseaux, bruits...) qui sont perdus dans le brouillard. Ce motif lié à un perception sonore est souvent rencontré. C'est plus rare pour une perception colorée. Le kayak rouge joue le rôle archetypal de Point actif mais, ici, par son absence et non sa présence. De plus, ce type d'objet est rarement présent, surtout dans cette situation. Un contraste d'occurence rare. C'est un haïku d'atmosphère. Avec une pointe d'inquiétude (archetype de la Menace) avec ce kayak non rentré dans el soir qui vient (archetype de la Nuit). A noter aussi la figure du contexte inversé qui est installé en fin au lieu du début habituel. En le plaçant à la fin, l'auteure force le lecteur à réévaluer le discours dans un sens différent et à saisir une atmosphère plus inquiétante.

Sandi Pray , USA
analyse : 8964 - cco 2020-09-2

soleil du matin
l'ombre du facteur
sur les fleurs blanches

Similitudes et contrastes actifs dans ce haïku. Similitude entre la clarté de L1 et L3. Elle crée une atmosphère calme et vivante. Contraste alors avec L2 qui assombrit dans tous les sens du terme ce qui est montré en L1-L3. Voici venir l'inquiétude et l'archétype de la Mort (fauchage ou écrasement) par le tracteur. Voici une illustration d'un Temps particulier : le futur contenu en germe dans le présent. Mais c'est pour moi le feuilletage d'atmosphère entre L1-L2 et L3 qui est, pour moi, la figure la plus étonnante.

Mohamad Alsari , the Netherlands
analyse : 8969 - cco 2020-09-2

deep sleep...
the rise and fall of
his dragon tattoo

sommeil profond...
l'ascension et la chute de
son dragon tatoué

Facebook, 2020-09-07

L'humour est un élément très important dans l'écriture d'un haïku. L2 est ici utilisé en dehors de son usage habituel (personnage, empire...). Cela dénote pour moi, un certain humour dans l'humour. Une moquerie emboitée dans l'autre. L'image du dragon endormi fait appel aussi à notre Imaginaire et renvoie à des histoires de l'enfance. Ce mélange des dénotations donne sa force à ce haïku. Une figure spéciale.

Grace Galton , UK
analyse : 8970 - cco 2020-09-2

monts de brume bleue -
petit déjeuner d'abricots
et de reines-claudes

Voici un haïku avec une résonnance ou plutôt un rappel en fin de ce qui est dit au début. Bien entendu, le rappel porte sur une partie des sèmes (la couleur bleuté). Il met en rapport deux éléments disjoints (brume et fruits) partageant ces sèmes; ce qui crée l'activité du haïku. Il ne s'agit pas d'une répétition ou d'une boucle (fin = début). Une figure spéciale. A remarquer l'opposition entre les couleurs complémentaires (bleu et orange), se résolvant en fin par une couleur intermediaire.

Damien Gabriels , France
analyse : 8972 - cco 2020-09-2

desert flower
I try to pee
generously

fleur du désert
j'essaie de pisser
généreusement

(haiku published in the new Kingfisher Journal)

Haïku basé sur les oppositions : Moi versus le Monde (désert, fleur), sec versus mouillé, Grand (désert) versus Petit (fleur, pisse). Il y a quelque chose de spécial dans cette idée que rien ne doit se perdre dans le désert et que l'on peut être utile, assister un autre être par un moyen aussi étonnant. C'est surtout ce rapport cru qui donne sa force au haïku, loin de la zenitude bien-pensante. Une figure à ne pas négliger.

Annette Makino , USA
analyse : 8942 - cco 2020-09-1

cloudless sky...
on a wire fence
sheep's wool

ciel sans nuages ...
sur le fil de clôture
de la laine de mouton

Twitter, 2020-09-13

Oppositions entre Haut versus Bas, Grand (ciel, nuages absents) versus Petit (laine), blanc versus bleu, dur (fil) versus doux (laine). Opposition-similitude aussi entre le 'nuage' de laine et le nuage absent. Une opposition entre un objet présent et un objet absnet. Une figure à étudier.

Marilyn Ward , UK
analyse : 8946 - cco 2020-09-1

a hawk's call
goes unanswered
september morning

un cri de faucon
reste sans réponse
matin de septembre

Facebook, 2020-09-11

Haïku marqué par l'inquiétude. On en sait pourquoi, mais c'est bien présent ici. Cela semble lié à la saison qui finit. A ce détail infime, on sent que quelque chose bascule. Une impression de chute. A noter une figure particulière qui consiste à placer le contexte en fin (L3). Il me semble que cette figure garde l'attention en éveil et exige une réévaluation en fin de lecture; ce qui accroît la force du discours.

Sandi Pray , USA
analyse : 8947 - cco 2020-09-1

barefeet on a stone floor summer night

pieds nus sur le sol de pierre nuit d'été

Facebook, 2020-09-10

Haïku d'atmosphère impliquant plusieurs sensations. Un mélange difficile à définir d'impressions produites par les contrastes de sensations. Le discours est écrit en une ligne, ce qui, en l'absence de césure physique, nous le fait voir comme un tout, augmentant l'effet produit. Une figure interessante.

Sandi Pray , USA
analyse : 8948 - cco 2020-09-1

nouvel attentat~
au fond du jardin les grenades
rougissantes

2020-09-06

Jeu de mots efficace pour parler d'un sujet politique. Quelque part à la fin de L2, on sent le glissement de sens, sans cependant jamais abandonner le sens initial. Une figure à étudier.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8950 - cco 2020-09-1

nouveau gouvernement~
sur les tomates
la grosse mouche rôde

2020-09-02

Haïku politique sans en avoir l'air. L'auteure a une écriture particulière pour traiter des sujets délicats. Le discours de surface partage une partie des sèmes avec un discours profond non-dit que nous devinons sans peine. La figure du discours feuilleté appliquée au haïku politique. L'art de dire le message sans le dire.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8951 - cco 2020-09-1

virus apairtness -
new peths
throuch the wuids

social distancing -
new paths
through the woods

distanciation sociale -
de nouveaux chemins
dans les bois

Une observation fine. En effet, les sentiers s'élargissent, plutôt se doublent au gré des rencontres (enfin, des écartements, nouvelle version des rencontres en ces temps de contagion et de crainte). J'ai voulu distinguer ce regard toujours en éveil de l'auteur. Voir ces changements du monde, une des figures essentielles de l'écriture du haïku. A remarquer, le kigo n'est pas de saison, mais de modification du monde. Une extension importante...

John McDonald , Scotland (UK)
analyse : 8953 - cco 2020-09-1

touffeur-
dans la caisse à glace
le dernier sursaut du poisson

Le Coucou du haiku, 2020-08-07

Haïku porté par l'archétype de la Mort. Ici, particulièrement par la Vie qui s'épuise. Il est écrit sur le motif de l'animal essayant d'échapper à la mort. Il tire aussi sa force de l'opposition brutale en la chaleur extérieur et le froid (une image de la Mort) de la glace. L'atmosphere dure est bien rendue par L1. On étouffe dans tous les sens du terme. Nous par la chaleur, le poisson par manque d'oxygène. Une curieuse boucle entre deux notions partageant une partie de sèmes (manque de respiration) mais opposées sur les autres (air versus eau). Une figure à étudier.

Mudhar Al Iraqi , Irak
analyse : 8902 - cco 2020-08-1

Repas d’anciens
entre la poire et le fromage
on parle prostate

Le Coucou du haïku, 2020-08-15

J'aime bien ce haïku matérialiste où on n'en vient aux choses sérieuses qu'à la fin. Sur ce point, la structure du discours mime exactement la réalité des choses. On en parle à regret... Ont voit donc au fil du discours les choses progresser, tourner mal. Une figure à étudier.

Gérard Mathern , France
analyse : 8904 - cco 2020-08-1

smoke curls
over the piano
late night blues

volutes de fumée
sur le piano
blues de fin de nuit

Twitter, 2020-08-12

Haïku d'atmosphère construit sur une juxtaposition des trois éléments en deux segments. Une figure moins sèche que la pure juxtaposition de la 'liste de commission'. L'auteure est spécialisée dans ces atmosphères où le monde s'efface.

Carol Raisfeld , USA
analyse : 8907 - cco 2020-08-1

falling dusk
the eerie silence
of crows

tombée de la nuit
le silence inquiétant
de corbeaux

Blithe Spirit 30.2

Haïku porté par les archetypes de la Nuit, de la Menace et du Noir au travers d'une atmosphère lourde. Le lecteur ne sait pas la cause du silence mais il sent quelque chose de non-dit qui va l'inquiéter. A noter que c'est le fait que l'auteur ne dit pas cette cause qui va créer l'atmosphère. Le lecteur va alors devoir y penser. Cela entraine du retard à la compréhension à cause du temps supplémentaire passé en mémoire court-terme. Le haïku y acquiert là une part sa force. Une figure à étudier.

Debbi Antebi , UK
analyse : 8908 - cco 2020-08-1

batterie --
sous les baguettes
le frisson des peaux tendues

Un merveilleux glissement de sens du mot 'peaux'. L3 se rapporte en effet à la membrane d'un tambour mais aussi à la peau des auditeurs. A remarquer l'alliteration en L1 et L2 ( tt ) mimant les sons et d'ailleurs en opposition avec le début de L3. Une belle figure.

Bernard Dato , France
analyse : 8917 - cco 2020-08-1

amour d'été
à pleine bouche
l'oignon de Lezignan

Un Haïku par jour, 2020-07-21

Il y a souvent des haïkus utilisant le goût comme moteur. Celui-ci est cependant particulier. C'est une saveur forte et "pointue" qui est "convoquée". On peut y voir une application d'un des principes essentiels de cette écriture : l'humour et la surprise; mise en application d'une manière que l'on voit rarement. Un déplacement d'un plan vers un autre. Cette figure est à étudier. De plus, la construction du discours met en résonnance L1 et L3. En opposition active (acidité de l'oignon) . On peut remarquer que L1 et L3 forment à eux seuls un discours complet. Une autre figure à étudier.

Bikko , France
analyse : 8876 - cco 2020-07-2

Sur l'épaule de mon père
la graine de pissenlit
finit sa course

Un Haïku par jour, 2020-07-22

Haïku en phrase repliée. Cette entorse est compensée par l'aspect dynamique de l'écriture qui mime le mouvement de l'akène. A remarquer la diminution de longueur des lignes . On peut noter aussi le fait qu'il faut attendre l'extrême fin pour comprendre le sens du discours. Cette figure oblige à une réinterprêtation du discours pour en saisir pleinement le sens. De ce fait, il acquiert une empreinte plus importante en mémoire à long terme.

Eve Onthemoon , France
analyse : 8877 - cco 2020-07-2

nuages de chaleur ...
la falaise
fume des pétards

Un Haïku par jour, 2020-07-24

J'aime bien les effets de surprise, surtout comme ici avec un détournement de mots (glissement de sens en L3). Voici aussi un haïku avec un effet de résonance entre L1 et L3. Une figure à étudier. A noter aussi le caractère humoristique. Il ne faut jamais oublier la dimension humoristique et irréverencieuse du genre.

Gérard Maréchal , France
analyse : 8879 - cco 2020-07-2

retour du travail
je prends le cluster
de 17h39

Facebook, 2020-07-15

On écrit souvent des haïkus sur des sujets mais généralement l'auteur clôt son sujet dans le texte. Ici, l'auteur pose les choses et laisse comprendre. C'est clair, précis, sans ambiguïté. Tout est dit sans le dire. Le secret du haïku "à message" est de ne surtout pas y mettre le message en clair. Une figure à suivre.

Ben Coudert , France
analyse : 8881 - cco 2020-07-2

vieux pêcheurs
de l'horaire des marées
la lecture assidue

Facebook, 2020-07-31

Observez bien l'inversion dans la phrase L2-L3. Mais la force du haïku me semble résider dans le mystère lié à la raison un peu mystérieuse que l'on pourrait voir, en dehors de l'aspect utilitaire de cette lecture. Toujours laissez un peu de mystère au lecteur. Une figure qui l'oblige à réévaluer le discours avant rangement en mémoire.

Philippe Macé , France
analyse : 8884 - cco 2020-07-2

long illness –
pink dogwood blooming
without me

longue maladie –
le cornouiller rose en fleurs
sans moi

Twitter, 2020-05-21

Haïku basé sur des oppositions : Vie versus maladie, Moi, versus le Monde et le schéma de la Vie qui triomphe. L'auteur parle d'elle mais de manière non active. C'est, en contraste, L2 qui porte l'activité et attire l'attention du lecteur. Une figure pour être dans le haïku sans y être.

Debbi Antebi , UK
analyse : 8842 - cco 2020-05-2

blood moon
forced to become
a woman

lune de sang
forcée de devenir
une femme

week's Haiku Dialogue (Haiku Prism - Red)

J'aime ces haïkus durs, très forts, riches de connotations violentes et profondes. Un haïku à fond psychologique mais difficile à déterminer sans autres informations de l'auteure. C'est aussi dans ce point que réside la force de ce haïku. Juste poser le minimum de choses à fortes connotations et laisser libre le lecteur. Une figure à étudier.

Isabel Caves , New-Zealand
analyse : 8843 - cco 2020-05-2

Champ de blé ~
De moins en moins visible
la chaise oubliée

Un Haïku par jour, 2020-05-31

J'aime bien ces haïkus basés sur un détail. Ici, la chaise oubliée, donc passée inaperçue par celui qui l'y a abandonnée. Ce détail incongru sert de mesure au Temps qui passe, au travers de la croissance du blé. C'est dans l'incongruïté du détail que réside la force de ce haku. Une figure à bien observé car, pour être réussie, le détail doit être vu et non inventé, car le lecteur en soupçonnera la tromperie.

Pascale Dehoux , France
analyse : 8851 - cco 2020-05-2

déconfinement -
ma montre toujours
à l'heure d'hiver

Des haïkus basés sur le changement d'heure, celui-ci est le plus original. Il porte en effet une similitude implicite entre la lourdeur du confinement et de l'hiver. On peut aussi dire qu'il s'agit d'un haïku à structure bouclée car le début et la fin parlent en profondeur de la même chose (sèmes communs d'obscurité, de lourdeur et de longueur). On pourrait aussi remarquer qu'il y a une concordance entre deux discours de surface (L1 et L2-L3) et un discours profond (la pénibilité). Mais aucun des deux discours superficiels ne sont explicites. Une figure à suivre.

Damien Gabriels , France
analyse : 8854 - cco 2020-05-2

alone together
another glass of wine
the color of bruises

Facebook, 2020-05-15

Un haïku sur les violences familiales en période de confinement. Il y a en L2, à la fois une explication et une résonnance (similitude) avec L3. Une figure efficace. A noter en L1, une figure oxymore créant de l'activité et une perturbation dès le début du discours.

Carol Raisfeld , USA
analyse : 8818 - cco 2020-05-1

sunrise
the orange glow
of birdsong

lever de soleil
la clarté orange
d'un chant d'oiseau

Twitter, 2020-05-03

Ce haïku a une particularité assez rare, il mêle plusieurs éléments en L2. L2 joue le rôle de pivot. De prime abord, on pense à la couleur du soleil levant. Mais après avoir lu L3, il s'agit plutôt de l'oiseau. De plus, il y a une fusion entre deux perceptions (son et couleur). Le son de L3 a une couleur en L2. Une figure spéciale à étudier.

Marilyn Ward , UK
analyse : 8833 - cco 2020-05-1

#restezàlamaison
un vent de pétales blancs
traverse le jardin

Haïku à message... On en voit tellement de ratés parce que l'auteur a voulu à tout pris mettre explicitement ce qu'il voulait dire, au cas où le lecteur ne comprendrait pas. C'est tout différent ici. L'auteur a posé les éléments, judicieusement en oppositions (officiel versus Nature, Intérieur versus Extérieur, Long versus Ephémère). et laissé compléter par le lecteur. Une figure efficace.

Damien Gabriels , France
analyse : 8834 - cco 2020-05-1

in my basket
a flurry of seed fluff
windy morning

dans mon panier
une flopée de graines
matin venteux

Facebook, 2020-04-18

Un haïku tout en potentialités. Celle de la Vie (des graines), celle du Voyage (des graines portées par le vent. Ces potentilaités contenues en germe dans le painer. L'auteure a placé les éléments et laissé au lecteur le soin d'imaginer la suite. Une figure qui force l'auteur à s'approprier le discours.

Sandi Pray , USA
analyse : 8792 - cco 2020-04-2

afternoon sun
my shadow reaches
a bottle of red

soleil d'après-midi
mon ombre atteint
une bouteille de rouge

Facebook, 2020-04-28

Etrange haïku. On aurait attendu le soleil dans la progression vers la bouteille. Et non, c'est ici l'ombre. Il est possible que le discours de surface en couvre un autre plus profond. Quoi qu'il en soit, c'est l'effet de surprise causé par le non-respect de ce qui était attendu qui donne à ce haïku sa force. Une figure a étudier.

Sandi Pray , USA
analyse : 8793 - cco 2020-04-2

slowly
day to dusk...
fragrance of lilacs

lentement
du jour au crépuscule...
la fragrance des lilas

Twitter, 2020-04-14

Haïku de passage, de transition entre deux mondes. Celui du jour (Lumière) et celui de la Nuit. A noter, l'organisation du discours. Le premier segment se termine en L2 avec des points de suspension. L3, par contre souvent mal utilisé pour dire au lecteur ce qu'il doit comprendre, est ici réservé à un second segment indépendant. Une figure à bien comprendre. L'auteur est arrivé à lier deux discours portant sur deux sens différents (vue et odorat) pour les mettre en interaction pour notre bonheur.

Bill Waters , USA
analyse : 8802 - cco 2020-04-2

misted air
mother stirs autumn
into jam

l'air embrumé
ma mère remue l'automne
dans la confiture

Best of issueaward in Presence Magazine Issue 65

Il y a quelque chose de spécial dans ce discours. La mère y apparait comme une figure hieratique. Elle remue le Temps, la Vie, la préserve, la met à l'abri pour passer l'hiver. Elle est la Mère, maitresse de la Vie.

John Hawkhead , UK
analyse : 8804 - cco 2020-04-2

finally spring –
the first cup of coffee
unsweetened

enfin le printemps -
la première tasse de café
non sucré

Twitter, 2020-04-22

Haïku spécial écrit en creux. On trouve beaucoup de haïkus sur le motif du sucre en compensation, généralement dans une opposition entre douceux du café ou thé sucré et une situation désagréable. C'est souvent une scène de la vie familiale ou une météo froide. Ici, c'est le même discours mais tourné autrement (en creux). Tout va bien et le sucre n'a plus à jouer son rôle. Une figure intéressante.

Eva Limbach , Germany
analyse : 8806 - cco 2020-04-2

ciel lourd
sur le bitume des flocons
de pétales

Le CouCou du haïku, 2020-04-04

La force de ce haïku repose sur des oppositions Lourd versus Leger, Dur versus Fragile, Permanent (bitume) versus Ephémère (pétales). La construction est néanmoins spéciale. La première partie L1 et première moitié L2 se réfère à un aspect (Lourd, Dur, Permanent), la seconde partie au (Léger, Fragile, Ephémère). Le discours à deux faces, pivote au milieu de L2 sans cependant de signe graphique (pause, ponctuation). On peut aussi considérer que L2 joue le rôle de pivot. Une figure à étudier.

Joëlle Ginoux-Duvivier , France
analyse : 8768 - cco 2020-04-1

lockdown
sometimes the old teapot
seems heavier

confinement
parfois la vieille théière
semble plus lourde

Twitter, 2020-04-06

Haïku reposant sur le sentiment que les choses deviennent différentes dans certaines situations. Elles sont généralement plus accentuées. La lourdeur de la théière signifie celle de l'atmosphère (déplacement). Il s'agit ici d'un discours feuilleté : l'auteur dit une chose (poids de la théière) au niveau superficiel et une chose différente mais partageant une partie significative des sèmes au niveau profond (la situation est lourde pour lui). Une figure toujours efficace.

John Hawkhead , UK
analyse : 8784 - cco 2020-04-1

retirement plans
beach sand blowing
in the wind

plans de pension
le sable de la plage balayé
par le vent

Twitter, 2020-03-04

Voici un haïku meteo inversé. Au lieu de planter le décor (contexte) en premier fragment, l'auteur inverse le discours et en fait le coeur du haïku. Les deux segments (L1 et L2-L3) sont indépendants en surface. Il pourrait s'agir de deux discours séparés. Ils sont cependant mis en relation au niveau profond par partage de sèmes (la fragilité balayée au vent). Cette figure est ce que j'appelle la transition de surface avec unité de discours profond. La même idée est exprimée différemment dans les deux segments. Efficace.

Paul David Mena , USA
analyse : 8713 - cco 2020-03-1

vent frais de Mars~
l'odeur entêtante
de l'asphalte

Facebook, 2020-03-07

Haïku basé sur une opposition dont le second terme n'est pas attendu, ne cadre pas dans le sens du discours. On aurait attendu une odeur liée au printemps, et non, surprise en fin, c'est une autre odeur aromatique d'un élément non naturel. Une opposition complexe et riche d'effets. Une figure intéressante.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8719 - cco 2020-03-1

glace fine-
à la première rencontre
la relation s'arrête

Haïku, senryu plutôt. J’appelle cette structure un haïku tanka. Il est formé de deux segments séparés en surface et qui partagent des sèmes communs au niveau profond. Cette figure est très efficace pour dire plus que ce qui est écrit : contexte, atmosphère, non-dit. On peut aussi noter qu’il a les traits d’un haïku meteo car le contexte est installé par un élément de meteo.

Mudhar Al Iraqi , Irak
analyse : 8690 - cco 2020-02-2

mornin Mass -
throuch the apen door
the snowk o new-bakit breid

morning Mass -
through the open door
the smell of new-baked bread

Messe du matin -
par la porte ouverte
l'odeur du pain sorti du four

Juxtaposition improbable, ce qui donne tout son effet à ce haïku. Une figure souvent utilisée en poésie. C’est différent en haïku parce que c’est plutôt du vécu, du noté que du construit.

John McDonald , Scotland (UK)
analyse : 8692 - cco 2020-02-2

lendemain de Saint-Valentin~
deux lèvres rouges sur un verre

Haiku Column, 2020-02-15

Haïku basé sur la figure du discours indirect. En discours de surface, il utilise un détail externe pour dire le véritable discours qui est ici en profondeur. Il ne s’agit pas exactement d’une ellipse mais de deux discours dont seul le premier ext explicite. Le second est reconstitué par le lecteur.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8696 - cco 2020-02-2

tempête
j’ouvre grand une fenêtre
sur l’ordinateur

Facebook, 2020-02-27

Un haïku intéressant car il est basé sur plusieurs figures. Les oppositions (dialectiques) Intérieur versus Extérieur, Nature versus Matériel construit. Mais le plus intéressant est un glissement de sens (jeu de mots) en L2 avec le double sens du mot ‘fenêtre’. A noter qu’il faut attendre la fin qui oblige à une réévaluation du discours construit au fil de la lecture pour bien comprendre ce haïku. Il va donc résonner plus longtemps en nous.

Gérard Dumon , France
analyse : 8706 - cco 2020-02-2

Winterkohl –
Mutters Küchenmesser
immer noch scharf

winter cabbage –
mother's kitchen knife
still sharp

chou d'hiver –
le couteau de cuisine de maman
toujours aussi tranchant

#FemkuMag

Haïku basé sur le Temps cyclique et la permanence d’un fragment du Passé dans le présent. Cycle du Temps par l’hiver qui revient en opposition avec le cours linéaire souligné par le souvenir familial. A noter la figure pour marquer que le souvenir reste fort présent au travers du mot ‘aussi’ en L3 (fin du discours et donc réévaluation nécessaire pour appréhender le sens). J’aime bien aussi cette évocation du passé, au travers d’une tranche de temps mince et fortuite.

Eva Limbach , Germany
analyse : 8710 - cco 2020-02-2

premier rendez-vous-
les fumées de leurs cigarettes
s'entrelacent

Facebook, 2020-02-01

On trouve souvent cette idée de l'autonomie des choses dans les premiers rendez-vous. C'est comme si les choses allaient plus loin, plus vite que les personnes. A noter aussi le caractère elliptique et distant du discours. L'auteur dit sans dire. Une figure qui laisse toute la place au lecteur.

Mudhar Al Iraqi , Irak
analyse : 8669 - cco 2020-02-1

Soleil de midi —
Eparpillés autour des grand-mères
les graines de tournesol

Facebook, 2020-02-02

Haïku d'atmosphère. Il nécessite cependant une connaissance culturelle afin de le comprendre. Une figure toujours délicate hors de la zone de l'auteur. A noter les discours distant et elliptique de l'auteur pour exprimer le temps qui passe et la situation.

Mudhar Al Iraqi , Irak
analyse : 8670 - cco 2020-02-1

manifestation -
les couleurs défilent
dans la grisaille

Facebook, 2020-02-02

J'ai souvent noté ce contraste entre les couleurs des manifestants et la grisaille du temps. Ici, cependant, L3 a vraisemblablement un double sens lié aux grèves qui s'épuisent. Il pourrait aussi donc s'agir d'un haïku plus engagé et politique que le discours de surface ne le laisse croire. Une figure intéressant pour dire sans dire et qui fait la réussite de ce type de haïku.

Philippe Quinta , France
analyse : 8671 - cco 2020-02-1

a tiny bird
cold in my hands
night wind

un oiseau minuscule
froid dans mes mains
nuit venteuse

Facebook, 2020-01-31

Haïku porté par les archetypes de la Mort, la Fragilité, l'Abri. C'est aussi un haïku meteo car L3 contribue à créer l'atmosphère et le contexte. Cependant, celui-ci est en conculsion et non en introduction. Une figure à bien observer. On peut aussi noter que la nuit n'est pas froide mais venteuse; ce qui apporte une dimension différente en rappelant l'élément aérien lié à la Vie de l'oiseau.

Sandi Pray , USA
analyse : 8650 - cco 2020-01-2

eyes red
nostrils puffing smoke
all night poker

yeux rouges
narines dégageant de la fumée
poker toute la nuit

Un haïku en liste de commissions comme disent les Anglo-Saxons. L'auteure pose les trois éléments en association et laisse faire le reste par le lecteur. Une figure très économe et très efficace. L'auteure excelle aussi dans la description d'atmosphères. On verrait bien une photo en noir et blanc, très contrastée comme illustration.

Carol Raisfeld , USA
analyse : 8651 - cco 2020-01-2

faur aff lichtnin
troot
lowpin

distant lightning
trout
jumping
éclair lointain
une truite
saute

Haïku sur l'éphémère, sur la Lumière aussi. Il y a similitude entre les deux événements, mais aussi une opposition entre Grand versus Petit. Cette figure d'opposition et similitude est particulièrement active ici car elle joue entre deux éléments de nature très différente. On pourrait voir dans la truite, un archetype de la Vie qui s'affirme dans un moment critique de déchainement des forces de la Nature (l'orage). Cette résonnance semble porter la marque d'une vue holistique du Monde (Cosmos) : Tout est lié, tout est dans tout. Dans ce tout petit haïku minimaliste, le Monde !

John McDonald , Scotland (UK)
analyse : 8663 - cco 2020-01-2

Mêmes épouvantails
Dans mon pays

Dominante en noir

Ce haïku possède plusieurs niveaux de lecture. La situation étant délicate, je ne la commenterai pas. Cependant, il faut remarquer qu'il s'agit d'un haïku engagé socialement très réussi. Le message est sous-jacent et l'auteur a su le faire passer sans le dire explicitement. Cette figure assure le succès du discours; à la fois techniquement (réévaluation en fin afin de le comprendre) et par la distance objective qu'il a par rapport au message.

Abelhak Moutachaoui , Maroc
analyse : 8624 - cco 2020-01-1

Le bruit de la pluie,
Et rien d'autre
En cette longue nuit

Haïku de la lenteur du temps. Il s'agit en fait d'une phrase repliée mais sa découpe en trois segments la fait ressembler à un haïku en liste. On peut donc le voir comme une suite de plans fixes; ce qui allonge la durée du discours. Une figure assez rare pour créer de l'espace temporel et mimer le vide du temps. Si l'auteur donne son avis, il n'en est pas pour cette raison présent. Un peu comme un commentaire off. Un autre effet difficile à obtenir.

Abelhak Moutachaoui , Maroc
analyse : 8625 - cco 2020-01-1

premier café~
l'odeur du nouveau
calendrier

Facebook, 2020-01-01

Un bel effet de surprise obtenu par la juxtaposition inattendue deux objets qui donne à ce haïku de nouvel-an une résonnance particulière. La surprise se fait toujours en fin de haïku. Elle oblige ainsi le lecteur à une réévaluation du discours pour bien le comprendre ou, comme ici, l' apprécier. A noter qu'il s'agit d'un haïku d'odeurs. La première, celle du café est sous-entendue. Une figure intéressante pour économiser de l'espace.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8627 - cco 2020-01-1

Gouttes de pluie -
Sur le tapis de prière
les paumes des mains vers le ciel !

Facebook, 2020-01-12

Haïku à lectures multiples, jouant sur un glissement de sens juste à la fin du discours. De nouveau, cette figure entraine le lecteur à une réinterprétation du discours et comme ici peut-être, une lecture différente de la première. Dire sans dire explicitement, une figure complexe utilisée dans les situations délicates de la vie ou du contexte de l'auteur.

Mudhar Al Iraqi , Irak
analyse : 8629 - cco 2020-01-1

filet de bois sec -
le prix
d'une place de cinéma

Un Haïku par jour, 2020-01-15

Ce haïku est basé sur la juxtaposition improbable de deux éléments marquants sans relation sémantique entre eux. Et pourtant, il produit un effet en se référeant à un élément non nommé : le plaisir. Celui-ci est apporté par le lecteur; ce qui lui permet de s'approprier le discours. Une figure à étudier.

Philippe Quinta , France
analyse : 8631 - cco 2020-01-1

America first --
a line forms
for the taco truck

America first --
une file se forme
au camion de tacos

Twitter, 2020-01-15

Haïku politique et engagé. Le message est sous-jacent mais clairement visible sous un discours de surface amusant et objectif. L'auteur dit au niveau profond et laisse le lecteur le découvrir. Le secret des haïkus engagé, comme on disait avant 'à message'. Une figure à bien maitriser si on veut 'dire quelque chose'.

Paul David Mena , USA
analyse : 8637 - cco 2020-01-1

Sur la nappe tachée
on n’en finit plus de ramasser
des étoiles en plastique

Facebook, 2019-12-26

J'aime bien la compacité de ce discours. En trois lignes, il nous dit tout d'une fin de soirée de fête. Le plus fort est qu'il ne s'agit pas formellement d'une liste (haïku en trois éléments disjoints). L'auteur les a habilement lié pour en faire un discours elliptique très économe et très efficace. A noter l'effet de surprise en L3 où on aurait plutôt attendu des miettes. Cette figure donne une résonnance particulière au discours.

Gérard Mathern , France
analyse : 8602 - cco 2019-12-2

high tide --
the smell of weed
by the docks

marée haute --
l'odeur d'herbe
sur les docks

Twitter, 2019-12-16

Haïku basé sur un glissement de sens en L2. L'herbe a ici un double sens qui oblige à une relecture du discours et à réévaluer L1 (marée haute). Une figure poussée à l'extrême ici avec deux doubles sens.

Paul David Mena , USA
analyse : 8597 - cco 2019-12-2

waning moon --
my mother pretends
to know who I am

lune décroissante --
ma mère prétend
savoir qui je suis

Haïku d'amosphère mais utilisant un contexte meteo pour planter le décor psychologique. Paul David Mena est passé maître dans cette figure. A noter aussi la manière elliptique et retenue pour traiter un sujet aussi grave et profond qu'un parent avec la maladie d'Alzheimer.

Paul David Mena , USA
analyse : 8596 - cco 2019-12-2

le rythme effréné
du lave-linge~
dernier de l'an

Un Haïku par jour, 2019-12-31

Haïku basé sur une juxtaposition, c'est-à-dire une mise en rapport d'éléments disjoints (non en rapport habituel). Cette figure pose un problème lors du rangement en mémoire car il faut au lecteur reconstituer un discours cohérent et non immédiatement visible. A noter que L3 est inattendu et force aussi à une réinterprétation du discours avant rangement.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8607 - cco 2019-12-2

just cold enough
for puddles to freeze . . .
cubist moon

juste assez froid
pour geler les flaques . . .
lune cubiste

Facebook, 2019-12-29

Un autre haïku utilisant une juxtaposition inattendue. Tout le monde voit la flaque fracturée en éclats de glace reflétant différement la lune. Mais le lecteur ne voit cela qu'après avoir lu L3. Cette figure qui retarde au maximum le sens du discours force à une réinterprétation finale, donnant ainsi de la force au haiku lors du rangement en mémoire.

Bill Waters , USA
analyse : 8609 - cco 2019-12-2

première gelée
l’aspic de saumon tremblote
dans l’assiette

Un exemple de haïku basé sur une similitude et un jeu de mots. L1 possède un kigo (marqueur de saison) qui en fait est un élement autre. Il y a glissement de sens entre L1 et L2. Une figure qui donne de l'activité au discours lors de son interprétation en mémoire court-terme. Cet effet est généralement utilisé en fin, obligeant à une réinterprétation. On le trouve rarement comme ici en L1.

Joëlle Ginoux-Duvivier , France
analyse : 8573 - cco 2019-12-1

grève générale -
partout dans le jardin
le givre craque

Et voilà un haïku politique (engagé) réussi. Il met en rapport de similitude deux parties séparées de discours. Une grève où les structures craquent et du givre. Le second reprenant le premier (partage de certains sèmes seulement mais assez pour être efficace). On pourrait aussi y voir une opposition de couleurs entre cortèges colorés et givre blanc. Un haïku politique réussi, ne dit pas explicitement le 'message'. Il le fait dire par le lecteur en utilisant un contexte similaire. A remarquer qu'il faut attendre le dernier mot pour comprendre le sens profond. Une belle figure qui en forçant une réinterprétation, donne de l'activité en mémoire court-terme au moment du rangement en long-terme.

Vincent Hoarau , France
analyse : 8579 - cco 2019-12-1

house for sale --
dismantling
the wheelchair ramp

(maison à vendre --
démantèlement
de la rampe d'accès pour fauteuil roulant)

Twitter, 2019-12-09

Haïku porté par l'archetype de la Chute et de l'inéluctabilité du Temps.. Tout est joué, le propriétaire de la maison est parti sans retour, même sa trace disparaît. A noter qu'il faut attendre L3 pour comprendre le sens du discours. Cette figure force à une réinterpétation afin de comprendre le vrai sens du discours.

Paul David Mena , USA
analyse : 8590 - cco 2019-12-1

wild horses
graze the dry grass
dusting of snow

des chevaux sauvages
broutent l'herbe sèche
neige poudreuse

Twitter, 2019-12-01

Haïku tout en atmosphère où il ne se passe rien. Pourtant, le discours porte une inquiétude sourde au second niveau de lecture. La neige arrive sur une prairie peu abondante. Ceci n'est perçu qu'après la fin de la lecture. Il n'y a pas réévaluation du discours mais prolongation vers un discours plus profond. Une figure qui donne de la force au discours en ouvrant d'autres liens lors du rangement en mémoire.

Sharon Rhutaseljones , Africa
analyse : 8592 - cco 2019-12-1

chaude journée d'Octobre~
la jupe entrouverte
d'une salade iceberg

Un HaÏku par jour, 2019-10-18

J’ai trouvé amusant ce haïku jouant sur les similitudes. A noter aussi l'opposition Chaud versus Froid au second sens d'iceberg (type de salade et glaçon imposant). Le discours est décalé. Il y a un glissement de sens entre L2 et L3; ce qui ravive l'intérêt et donne sa force à l'ensemble. Une remarque importante cependant : En L2, la jupe désigne en Tunisie, les premières feuilles de la salade iceberg. Il ne s'agit pas ici d'une figure poétique.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8551 - cco 2019-10-2

dimanche de pluie
le bruit du canif
ouvrant les pages

Un Haïku par jour

Haïku assez spécial. Il allie plusieurs figures, ici complémentaires. L'utilisation de la meteo comme contexte d'un discours profond sur le Temps , la vacuité de l'instant. Des notions abstraites bien illustrées par le contexte. Une opposition d'un bruit léger pour en fait, dire le silence. Une juxtaposition d'éléments pour créer une atmosphère. Une opposition importante, Intérieur versus Extérieur. porteuse de sens. Une progression implicite des pages que l'on ouvre, découvre, comme un monde que l'on explore. Un haïku riche fait de peu d'éléments très actifs.

Gérard Dumon , France
analyse : 8553 - cco 2019-10-2

maison vendue--
une ombre dans le salon
soleil d'automne

Le Coucou du Haïku, 2019-10-02

Etrange haïku très ouvert quant à sa signification. Est-ce le nouvel occupant, est-ce un squatter ? Il est impossible de la dire. Cette figure laisse un grand rôle d'interprêtation au lecteur et renforce donc la pénétration du discours dans la mémoire par le travail d'évaluation avant rangement. A noter que contrairement à l'apparence graphique qui pose une pause en fin de L1, ce haïku est composé de trois segments. C'est la justesse de la juxtaposition des éléments qui lui donne sa force. Un style appelé parfois 'liste de commission', caractérisé par une économie d'espace.

Choupie Moysan , France
analyse : 8530 - cco 2019-10-1

midnight...
the steady rhythm
of her IV drip

minuit ...
le rythme régulier
de son intraveineuse

Le Temps s'écoule lentement, goutte à goutte. Minuit est un cap à passer. Il est le vide du jour, le moment où celui-ci bascule. Verse comme disent les Chinois. La lenteur douloureuse est ici matérialisée par l'aiguille et la perfusion. Un art de dire sans dire explicitement, où le message est seulement entre les lignes. Une figure à étudier, surtout si vous avez quelque chose d'explicite à dire. Passez-le au au niveau profond et laissez le lecteur reconstituer le discours sous-jacent.

Grace Galton , UK
analyse : 8532 - cco 2019-10-1

feuilletant un vieux livre
entre les pages
cet automne là!

Un Haïku par jour, 2019-10-02

Non-dit. Un haïku à la grande force évocative. Il laisse le lecteur construire le discours ébauché à partir de son vécu. Une figure très efficace pour faire résonner le discours en mémoire à court-terme. A noter que cet effet n'est actif qu'à l'extrême fin du discours, forçant ainsi le lecteur à une réévaluation du sens.

Rachida Jerbi , Tunisie
analyse : 8534 - cco 2019-10-1

marée très très haute-
moi aussi je marche
sur l'eau….

Etrange haïku qui pourrait être lu de plusieurs manières. Le discours peut être concret : une promenade sur la plage avec le motif du ciel dans la flaque (ici la mer). Il peut aussi parler de manière imagée et abstraite du plaisir amoureux, voire, physique. Cete figure d'ambiguïté due aux lectures parallèles au niveau superficiel est à méditer par l'effet qu'elle provoque lors de la phase de compréhension du discours.

Francine Aubry , France
analyse : 8478 - cco 2019-09-1

weet  -
in seelent causeys
the scrinchin o snails

rain  -
in silent streets
the crunching of snails

pluie -
dans les rues silencieuses
l'écrasement des escargots

Qui n'a pas en mémoire ce drame total de l'écrasement d'un coquille d'escargot ? Un petit animal pour lequel nous avons souvent de la compassion. Ici, le bruit faible atteint un niveau important accentué par le silence (au niveau superficiel du discours) et le drame ressenti (au niveau profond). A noter aussi, la figure minimaliste laissant le discours extérieur à l'auteur.

John McDonald , Scotland (UK)
analyse : 8480 - cco 2019-09-1

waking up
with freckles & curls
summer break

s'éveiller
avec des taches de rousseur et des boucles
pause estivale

Blithe Spirit 29.3

Partage de sèmes entre été et rousseur des taches. Je trouve la construction avec le contexte en fin plus active que s'il était au début. L'idée est que cela suscite un questionnement durant la lecture et force à une réinterprétation lorsque le lecteur arrive à la fin. Au contraire, lorsque le contexte est placé au début, la suite apparait comme une explication; ce qui est toujours désagréable en haïku. A remarquer, la figure d'association des deux parties (L1L2 et L3) mais avec peu de partage de sèmes, ce qui pourrait passer pour une juxtaposition.

Debbi Antebi , UK
analyse : 8488 - cco 2019-09-1

premier thé -
la rumeur lointaine
d'une moto

Un Haïku par jour, 2019-09-14

La force de ce haïku réside dans le minimalisme de son discours. Tout en atmosphère, son activité repose sur un seul détail qui plante le décor. L'auteure a utilisé ici une figure de juxtaposition d'éléments sans relations (pas de sèmes communs). On peut considérer ce discours comme une ensemble (l'atmosphère) décrit à partir de deux détails suffisament parlants pour que le lecteur reconstitue la situation. Une figure très économe.

Catherine Touzé-Ruiz , France
analyse : 8498 - cco 2019-09-1

chaleur sans fin --
dans les chromes de l'auto
les nuages à l'étroit

Un Haïku par jour, 2019-08-18

Ce haïku est basé sur une juxtaposition improbable entre nuages et chromes de voiture. Une figure qui, lorsqu'elle est réussie comme ici, donne de la force au discours. Il est aussi basé sur des oppositions actives (Haut versus Bas, Grand versus Petit, Dur versus aérien). On pourrait y trouver aussi une opposition plus subtile entre la chaleur et l'impression visuelle de froid du chromé. J'aime bien aussi l'étrangeté en L3 : les nuages à l'étroit. Comme si le Monde était contenu dans un élément de cette ancienne auto. Il a l'oeil, lauteur, pour nous avoir écrit cela...

Bernard Dato , France
analyse : 8455 - cco 2019-08-2

l'odeur de melon
s'échappe de la cave~
lune du matin

Un Haïku par jour, 2019-08-19

Haïku mobilisant plusieurs sens, une figure toujours efficace. L'odeur du melon s'oppose ou plutôt se combine à la lumière de la Lune. On peut aussi y voir une opposition-similitude entre le melon (absent) et la Lune (présente), tous les deux possédant les sèmes de rondeur, quoique de taille différente. Oppositions aussi entre le Haut et le Bas, le Clair et l'Obscur. De manière plus fondamentale, on peut y lire l'opposition de monde chtonien et de l'aérien. Des concepts basiques de notre Inconscient.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8457 - cco 2019-08-2

la douceur
de la figue noire dans ma bouche~
soir sans lune

Il y a quelque chose de mystérieux dans ce haïku et c'est cela qui lui donne sa force. Les deux élements (L12 et L3) possèdent des sèmes communs (le sombre,la rondeur absente de la Lune). On pourrait le voir comme un début d'histoire. C'est ce que j'appelle la figure du court-métrage.

Sarra Masmoudi , Tunisie
analyse : 8458 - cco 2019-08-2

refilling the pill box
rain begins to wash
the blossoms away

recharger la boîte à pilules
la pluie commence à délaver
les fleurs

Blithe Spirit 29.2

Haïku reposant sur l'archetype de Temps qui passe, matérialisé par deux éléments différents (la boite et les fleurs) tous deux portant l'archetype et donc, les sèmes de la Chute. Il s'agit d'un discours feuilleté. Le niveau profond n'est pas exprimé mais est accessible au lecteur par reconstruction avec son vécu. Une belle figure, souvent utilisée en peinture dans les natures mortes hollandaises ou les tableaux du Caravage.

Bryan Rickert , USA
analyse : 8462 - cco 2019-08-2

distant horizon –
the blue line
on the pregnancy test

horizon lointain -
la ligne bleue
du test de grossesse

L'association improbable entre ces deux éléments donne une activité particulière au discours. Il s'agit d'un association car ils possèdent en commun des sèmes de distance, de promesse et de chemin à parcourir avant d'y arriver. La couleur bleue est porteuse d'espoir. Elle est aussi partagée par les deux éléments mis en rapport. Belle figure où le discours principal est profond, sous-jacent et non-dit.

Eva Limbach , Germany
analyse : 8467 - cco 2019-08-2

vieille voisine -
les fissures
de son toit

Un Haïku par jour, 2019-08-28

Discours feuilleté. Le niveau de surface parle du toit. Le niveau profond parle de la voisine... Une figure efficace trouvant ses sources dans la nuit des temps (parabole, conte, style grimoire...).

Vincent Hoarau , France
analyse : 8472 - cco 2019-08-2

solstice d'été -
l'étreinte de la mère avec sa fille

Le Coucou du Haïku, 2019-08-16

Haïku étrange à la fois par le peu d'informations sur le contexte, par la profondeur de la situation, par le lien entre les deux personnes et un moment particulier du Temps. Celui où les choses basculent de la Vie vers la Chute. Très peu de choses sont dites et c'est cette figure qui va donner sa force au discours.

Marin Rada , Roumanie
analyse : 8475 - cco 2019-08-2

mouvement social -
quelques mouettes vocifèrent
sur la grève

Un Haïku par jour, 2019-08-15

Ce haïku comme beaucoup d'autres de l'auteur trouve son activité sur la juxtaposition et le jeu de mots, ou plutôt le glissement de sens. A noter qu'il faut attendre le dernier mot pour que le haïku fonctionne. Cette figure oblige le lecteur à une réévaluation du discours et en renforce donc l'effet.

Ben Coudert , France
analyse : 8424 - cco 2019-08-1

regard brûlant —
dans son éventail l'air chaud
du flamenco

On dira que ce n'est pas un haïku à cause de L1 (figure). Il en a cependant beaucoup de traits. La référence saisonnière, la concision, le sens et la force du détail. J'ajoute aussi l'originalité, la construction faisant une lien entre L1 et L3 au travers de la connaissance du lecteur. A remarquer le lien sur le thème de la chaleur entre deux plans (abstrait en L1, concret en L2).

Bernard Dato , France
analyse : 8393 - cco 2019-07-2

they disregard
the No Trespassing sign!
violets

elles s'en foutent
du panneau défense d'entrer !
les violettes

Opposition entre la Nature et notre monde construit et artificiel. A noter la figure de dislocation du discours qui consiste à préciser ultérieurement le sujet exprimer intialement par un pronom.

Bill Waters , USA
analyse : 8411 - cco 2019-07-2

night bus
the emptiness
well lit

bus de nuit
le vide
bien éclairé

The Heron’s Nest XXI.2

Haïku d’atmosphère reconstituée par la juxtaposition de détails. Le caractère minimaliste mime bien le sujet. Une figure à étudier pour les bavards qui se sentent obligés de tout dire au lecteur. On ne sait en effet quel est le discours sous-jacent ; mais il est bien là. Cela force le lecteur à le chercher ou le construire avant le rangement en mémoire long-terme.

Bryan Rickert , USA
analyse : 8381 - cco 2019-06-1

tea steam--
inhaling ginger
under lamp light

vapeur du thé --
respirant le gingembre
sous la lampe

Twitter, 2019-05-23

Haïku mêlant plusieurs sens, une figure toujours efficace qui donne au haïku de l'activité "physique". Un autre intérêt de ce haïku est d'introduire la notion de soir, un archétype de la Nuit qui vient, à la fois de tranquillité et d'un peu d'inquiétude. La note de gingembre, fraîche et épicée, apparait en discordance avec l'atmosphère, ce qui contribue à créer l'activité du discours.

Robyn Cairns , Australia
analyse : 8347 - cco 2019-05-2

in the mirror
the stranger coughs
morning fog

dans le miroir
l’étranger tousse
brouillard matinal

Twitter, 2019-05-30

Le thème fréquent de l'autre soi dans le miroir. Il se double ici d'une image dégradée, au propre comme au figuré. Un haïku psychologique réussi car l'auteur se met en scène mais de façon extérieure. Une figure à étudier et bien comprendre pour ce genre de discours.

Elancharan Gunasekaran , Singapore
analyse : 8365 - cco 2019-05-2

crépuscule
les piaillements inquiets
de la merlette

Tous les éléments concourrent à créer l'atmosphère du discours. Voici un haïku qui en dit plus dans l'esprit du lecteur que ce que l'auteur n'a exprimé. Un bel effet d'économie de moyens à étudier. Ce haïku possède aussi un configuration de court-metrage; il pourrait être le début d'une histoire. Une figure qui crée de l'activité après la lecture et non pendant celle-ci.

Gérard Dumon , France
analyse : 8330 - cco 2019-05-1

diagnosis day
coffee rings left
on the counter

jour du diagnostic
les ronds de café laissés
sur le comptoir

first appeared inModern Haiku: 50.1 - Mann Library’s Daily Haiku

Haïku à discours elliptique. L'essentiel n'est pas dit mais deviné (fourni) par le lecteur. Une figure très efficace d'économie de place. Elle est aussi très adaptée à la situation. Il y a des choses qu'on évite de nommer. A noter la similitude possible entre les taches sombres et d'autres peut-être redoutées.

Ben Moeller-Gaa , USA
analyse : 8338 - cco 2019-05-1

taille de fin d'hiver -
le vieux sécateur
rechigne un peu

L'art de donner vie à un objet sans le personnifier. Le haïku, c'est aussi une figure qui porte une attention aux objets banals de notre vie et à l'attachement que nous y portons. Au détour d'une ligne, c'est toutte notre attachement au Monde qui devient sensible.

Damien Gabriels , France
analyse : 8298 - cco 2019-04-1

premières lueurs
le lent déploiement des feuilles
de thé dans la tasse

Un Haïku par jour, 2019-04-09

Matérialisation de la lenteur du Temps. Mais au delà, c'est l'idée du Temps qui s'ouvre qui donne la force à ce haïku. Le futur (présent dans la journée qui commence) se dessine dans l'agencement des feuilles de thé dans la tasse. Une figure de divination très ancienne. Il y a ici résonnace, similitude entre un élément objectif explicite (L1) et un élément non-dit mais suscité par le reste du discours.

Delphine Eissen , France
analyse : 8316 - cco 2019-04-1

unkind words
the sudden tightening
of mussel shells

paroles désobligeantes
la fermeture soudaine
des coquilles de moules

Human/Kind Journal, issue 1.2, February 2019

Voici un haïku avec une rupture de discours au niveau superficiel et une continuïté profonde. L'auteure décrit ses sentiments, non pas explicitement, ce qui n'en ferait pas un haïku , mais utilise un discours objectif de substitution partageant la partie importante des sèmes du commencement du discours. Une figure classique sur laquelle repose le tanka.

Lucy Whitehead , UK
analyse : 8281 - cco 2019-02-2

my mother in the mirror
dividing my hair
for braiding

ma mère dans le miroir
divisant mes cheveux
pour le tressage

Twitter, 2019-02-25

Un étrange haïku. L2 est pivot à double sens de lecture au niveau superficiel. Il est cependant difficile de saisir exactement le sens du discours. Est-ce la mère ou l'image de la mère projetée sur celle de l'auteure ? Même parvenu à la fin de la lecture, nous ne savons pas. A noter l'archetype du Reflet dans la miroir. Bien étudier cette figure.

Maggie Kennedy , USA
analyse : 8282 - cco 2019-02-2

envie de chocolat
au lever
la beauté de l'horizon

J’aime bien ce senryu basé sur une juxtaposition d’éléments sans relations. Discours minimaliste, il crée cependant une atmosphère que chaque lecteur reconstruira avec son vécu. J’y trouve aussi un glissement de sens entre le début et la fin du discours. Une figure qui ajoute de l’espace lors de la phase de liage en mémoire. C’est une peu comme on avait mis deux discours l’un après l’autre. L’un continuant l’autre, sur une autre plan. A étudier.

Caroline Coppé , Belgique
analyse : 8252 - cco 2019-02-1

learning to eat
around bruises
winter apples

apprendre à manger
autour des marques de coups
pommes d’hiver

The Heron's Nest, Grand Prize, Haiku of the Year - The Readers' Choice Awards for 2018

Un haïku qui me semble dire quelque chose d’autre que ce qui est écrit. C’est la figure du discours feuilleté. Un discours de surface recouvre un ou plusieurs autres avec lequel il partage des similitudes et des sèmes. Ici, on sent quelque chose mais on ne peut le définir clairement. Cette disposition donne de sa force au texte. Il nous reste bien des interrogations et des hypothèses, une fois le texte lu.

Debbi Antebi , UK
analyse : 8255 - cco 2019-02-1

long-distance mom . . .
the messages of rain

3rd Place, Haiku Column Contest, 29 Oct - 4 Nov, 2018

Ce haïku me rappelle un très court poème anglais (Westron Wynde) d'un auteur anonyme du 16ème siècle ( où l'auteur était séparé de son amour par des rues de pluie et de vent. Ici, l'auteur illustre la séparation par un espace de pluie, une notation de type meteo, qui d'ailleurs sert de contexte affectif comme sensoriel (froideur, inconfort...). Cette figure est très utilisée dans la poésie et la chanson d'amours séparées. Plus d'info : https://en.wikipedia.org/wiki/Westron_Wynde

Nicholas David Klacsanzky , USA
analyse : 8162 - cco 2018-12-1

hiver -
J'attends la neige avec une carotte à la main

Haïku humoristique. On voit bien la situation, dans l'attente de pouvoir faire un bonhomme de neige. Il ne faut jamais oublier l'importance de l'humour dans le haïku. A remarquer qu'il ne faut pas prendre le discours au premier niveau de lecture. Il ne s'agit pas d'une situation perçue mais plutôt projetée en imagination. Une figure à observer et à tester.

Meryem Lahlou , Maroc
analyse : 8170 - cco 2018-12-1

sunlight
on grandfather’s whiskers
we close the lid

lumière du jour
sur les moustaches de grand-père
nous fermons le couvercle

Taj Mahal Review

Haïku très dur, à la fin inattendue et déstabilisante. A remarquer l'effet d'extinction de la Lumière, au propre comme au figuré dans la structure du haïku.

John Hawkhead , UK
analyse : 8126 - cco 2018-11-2

quai glacial
plus que nous à émettre
de la vapeur

141ème kukai de Paris

Voila ce que j'appelle un haïku 'court-metrage'. Juste assez de détails pour construire la scène, juste assez aussi pour que le lecteur puisse construire sa version du discours. Car, de fait, nous ne pouvons pas comprendre la situation, donc, nous la faisons nôtre et la reconstruisant. Ce haïku est l'étincelle qui démarre le film. Du point de vue figure, on remarque l'opposition de chaleur, entre L1 et L3, et une allusion nostalgique à la traction à vapeur, une merveilleuse machine à rêver. Je pense qu'il faut bien observer le fonctionnement de ce discours. Il nous apprend beucoup sur les racines du discours efficace.

Jean-Paul Gallmann , France
analyse : 8130 - cco 2018-11-2

craquantes
les couleurs d’automne
de ses dessous

140ème kukai de Paris

Haïku en phrase repliée. Les haïkus sont souvent difficiles dans ce format. Mais celui-ci est bien construit. On peut en effet considérer que le discours est composé de trois unités en partie indépendantes même si L1 se rapporte en dernière analyse à L3; ce qui, par ailleurs, boucle le discours sans le clore. L'utilisation d'un discours averbal brise la continuïté de la phrase repliée. Effet accentué par une figure appelée dislocation (inversion avec rappel du sujet. L1 étant d'ailleurs une ellipse de 'Elles sont craquantes'. Au delà de la disposition, c'est le caractère coquin, humoristique, du discours qui me semble constituer la force de ce haïku. Et puis, c'est un haïku de Vie, face à l'automne. Haïku à bien étudier et comprendre.

Patrick Fetu , France
analyse : 8079 - cco 2018-10-2

friday afternoon--
just the bees
in lavender

vendredi après-midi --
juste les abeilles
dans la lavande

Twitter, 2018-10-12

Un haïku d'atmosphère dans lequel l'auteure perçoit un détail. Une variante des haïkus où on détecté un léger changement. Ce détail est la base de l'atmosphère, c'est lui qui lui donne sa dimension. Une figure à bien étudier.

Robyn Cairns , Australia
analyse : 8060 - cco 2018-10-1

subway air . . .
my wife and I talk
about adoption

l'air du metro . . .
ma femme et moi parlons
d'adoption

Incense Dreams, issue 2.2, 2018

Voici un bel exemple d'ellipse dans le discours. Le haïku est composé de trois segments sémantiques mis en rapport par une partie absente explicitement (la surpopulation). Cette figure permet une grande économie de moyens pour condenser un discours large dans un petit espace. A bien étudier et intégrer. On peut aussi remarquer une juxtaposition entre les éléments important de notre vie : les autres (L1), moi et mon couple (L2), l'enfant (L3). Vu autrement, il s'agit d'un discours du type "Moi et le Monde". Un haïku beaucoup plus dense qu'il n'y apparait...

Nicholas David Klacsanzky , USA
analyse : 8021 - cco 2018-09-2

pranayama—
the candle goes out
as it lights another

(pranayama—
la bougie s'éteint
alors qu'elle allume une autre)

(Failed Haiku, February, 2017) Pranayama : terme de yoga en sanskrit pour désigner la discipline du souffle par le contrôle de l'énergie vitale.

Haïku basé sur l'archétype du passage de Lumière. Un moment critique, fragile, où la Nuit peut engloutir la Lumière. Il nous reste du fond des âges cette peur primale de l'obscurité et de ses supposés dangers. Du point de vue figure, le haïku intègre le mouvement du temps. C'est une courte tranche, sans avant, ni après. Juste le risque de la nuit. La flamme de la bougie matérialise le souffle de la Vie. Ce moment critique nous fait réfléchir à sa Fragilité. Il s'agit aussi d'un haïku culturel car il fait appel à un terme figure. Il n'est donc pas compréhensible de tous.

Nicholas David Klacsanzky , USA
analyse : 7983 - cco 2018-08-1

long blue tail
of a damselfly
kite festival

la longue queue bleue
de la demoiselle
festival de cerf-volants

frogpond 41:2

Difficulté de la traduction. La demoiselle est une petite libellule bleue (Zygoptères, agrion). L'auteure joue sur la similitude des formes. A remarquer que le moteur du haïku en L3 n'est pas une simple explication mais seulement un des deux éléments de la mise en rapport. Cette figure ne clôt pas le discours comme une explication au lecteur mais, au contraire, l'ouvre en laissant le lecteur reconstruire la scène.

Marilyn Fleming , USA
analyse : 7939 - cco 2018-06-2

lighting a candle
with a candle
another night of snow

j'allume une bougie
avec une bougie
une autre nuit de neige

The Heron’s Nest: XX:2

Ce haïku est basé sur les archétypes de la Lumière (plus particulièrement de la Lumière dans la Nuit) et de l'Arbri. Il trouve aussi sa force dans les oppositions, Lumière versus Nuit, Intérieur versus Extérieur. A remarquer la figure d'opposition-similitude formée par le blanc de la neige et de la lumière qui joue à rassembler ce qui est séparé par l'opposition Intérieur versus Extérieur. C'est aussi un haïku du Temps, ici lent mais avec un aspect cyclique (de la bougie que l'on rallume). On y trouve aussi cette idée que l'on maintient la Lumière (donc la Vie) active contre la Nuit et le froid. C'est un peu toute la Vie qui s'est réfugiée dans la flamme de cette bougie. Et dont on est le gardien.

Ben Moeller-Gaa , USA
analyse : 7918 - cco 2018-06-1

breakup —
my daughter's voice cracks
across two continents

séparation —
les craquements de la voix de ma fille
entre deux continents

Twitter, 2018-05-30

Haïku basé sur des similitudes, craquements figures, séparation, distance... La voix au loin est aussi un motif marquant, renforcé ici par la mention des deux continents et donc de l'ocean. Il me fait penser à ce vers "Thousand milles of rain between us".

Roberta Beary , Ireland
analyse : 7910 - cco 2018-05-2

Un puits commun.
Ma voisine et moi, on partage.
L'écho.

Magique. Ce haïku est construit sur un élément non présent, le bruit d'une chute, du seau dans l'eau. C'est comme si on avait découpé une ligne, un moment du temps et que l'on aurait recollé les morceaux. Une figure utilisée au cinema lorsque l'on suit un acteur passant d'une mièce à l'autre par une porte. Le discours est dynamique mais on en connait que le début et la fin. La partie escamotée lui donne toute sa résonnance; au propre comme au figuré. Il y a aussi quelque chose d'étonnant à parler de l'écho sans parler du bruit. Il joue ici le rôle de l'ombre d'un objet. A remarquer aussi cette impression que le puits parle. Une voix venant des profondeurs qui ajoute une peu de mystère à ce discours qui porte aussi la fraîcheur de l'eau.

Meryem Lahlou , Maroc
analyse : 7793 - cco 2018-02-2

missing you
the cry of the loon
from shore to shore

tu me manques
le cri du huard
d'une rive à l'autre

Twitter, 2018-02-15

Schéma fréquent de l’appel lointain mis en relation avec une perte ou un manque. Le lien est renforcé par l’idée de la traversée de l’eau, pouvant figurer une distance infranchissable ou définitive. Voici un haïku, ou plutôt un senryu car l’auteur parle de ses sentiments, avec une structure de tanka (ici inversée) comprenant un élément personnel couplé en écho (similitude) à un élément naturel de même connotation.

Earl Keener , USA
analyse : 7768 - cco 2018-02-1

open window--
lemon scented tea tree
in the rain

fenêtre ouverte --
l'odeur de citron du théier
dans la pluie

Twitter, 2018-02-10

Merveilleux haïku sensoriel, mêlant, la vue, l’odeur et l’ouïe. Il y a aussi une surprise, ce n’est pas le thé mais le théier qui sent le citron. Une perturbation très légère de notre lecture qui ajoute du poids mémoriel au discours. Une figure rarement rencontrée.

Robyn Cairns , Australia
analyse : 7770 - cco 2018-02-1

autumn evening -
the silence
of ripe pears

soir d'automne -
le silence
des poires mûres

Twitter, 2017-10-21

Un haïku de sonorités sourdes, ce qui est très rare. On écrit souvent sur des sons marquants, aigûs ou forts mais pas bas et sourds. Et de plus, ici, le son n'existe que dans l'imagination du lecteur. Il est supposé arriver lorsque la poire va tomber dans le noir. Une figure très rare.

Brian Austin Darnell , USA
analyse : 7532 - cco 2017-10-2

cette araignée
au-dessus du compost
comme elle est grasse !

Un Haïku par jour, 2017-10-03

Voici un autre haïku à double lecture. On fait instinctivement le lien entre le compost qui fait les gros légumes et l'araignée, vraisemblablement une epeire avec ses oeufs en fin de saison. Pourtant, le tour de force est que la lecture objective est aussi cohérente. Ce type d'ambiguité, ici humoristique, crée un objet qui a de la résonnance et aura une vie plus longue dans notre mémoire. A noter, la figure de dislocation : le sujet en L1 est rappelé par un pronom en L3.

Gérard Dumon , France
analyse : 7529 - cco 2017-10-1

matin de septembre —
jusque dans la chair
un goût d'humus

Un Haïku par jour, 2017-09-07

Haïku d'atmosphère basé sur les odeurs, un sens plus utilisé dans l'écriture du haïku que dans les autres genres. A part la figure littéraire et l'avis de l'auteure en L2, j'aime bien ces haïkus à double lecture. Un discours de surface et un discours profond, souvent plus lourd de signification. La légèreté du haïku, je parle de taille, convient bien à ces allusions qui dévoilent juste un instant une réalité plus complexe, plus lourde et plus humaine.

Karyn Louryan , Belgique
analyse : 7442 - cco 2017-09-1

montée de lait
de plus en plus lourds
les nuages

in Traverses

J'aime bien ce jeu de similitudes basées sur le blanc et les formes arrondies, la montée du lait et des nuages. C'est en fait une opposition-similitude car elle oppose aussi le Haut versus le Bas, le Grand versus le Petit. Mais c'est L3 qui donne sa force au haïku, car on aurait attendu autre chose. La substitution du sujet est ici une figure efficace et qui de plus donne une note amusante au haïku.

Coralie Creuzet , France
analyse : 7330 - cco 2017-07-1

Fin de la tempête~
de très loin
l'aboiement d'un chien

Le Coucou du Haïku, 2017-05-24

Il y a quelque chose d'intriguant dans ce haïku. Pourquoi ce chien aboit-il au loin ? Et pourquoi maintenant que la tempête est passée ? C'est dans ces questions que réside pour moi la force de ce haïku. Ne pouvant le ranger immédiatement en mémoire sans le comprendre, il résonne un peu en mémoire à court terme et acquiert ainsi de l'épaisseur. Lorsque je lui ai demandé l'accord de publication, l'auteur m'a proposé d'inverser L2 et L3. J'ai préféré la version première car il laisse le lecteur en attente du dernier mot pour comprendre le sens du haïku. Cette figure permet d'augmenter le temps de séjour en mémoire court terme et assure ainsi au haïku une inscription forte en mémoire long terme.

Abelhak Moutachaoui , Maroc
analyse : 7283 - cco 2017-05-2

sound of a moth
trapped in a paper lantern
summer rain

le bruit d'une phalène
prise dans une lanterne de papier
pluie d'été

Haïku basé sur les oppositions : la Vie versus la Mort (par la flamme), l'Intérieur versus l'Extérieur, la chaleur versus le froid de la pluie, le Feu versus l'Eau. Les similitudes, de la fragilité (archetype) de la flamme et de phalène. Les archétypes de la Lumière, de la Mort, de la Vie dominent le discours. Mais il y a cependant un trait spécial sous-jacent : on est juste avant. Avant la mort de l'insecte. Le discours s'arrête juste avant, laissant le lecteur imaginer. Cette figure rare est très efficace pour cérer de la résonnance au haïku.

Margaret Chula , USA
analyse : 7301 - cco 2017-05-2

elle chante sur les galets
la bouteille de bière
où s’engouffre le vent

Dislocation. Le sujet de L1 est défini en L2. Une figure qui permet de créer de l'espace par la césure.

Louis Nagara , France
analyse : 7304 - cco 2017-05-2

it the bus-stap:
a pish-the-bed seed baw
bides fir a souch

at the bus-stop:
a dandelion seed ball
waits for a breeze

Haïku basé sur le thème de l'attente. Elle est matérialisée par une action qui semble imminente mais en devenir seulent. Il suffirait d'un peu de vent ou du passage du bus. Cette composition est spéciale car elle recèle une action mais juste avant. Elle est statique mais au bord du dynamique. Une figure à méditer.

John McDonald , Scotland (UK)
analyse : 7257 - cco 2017-05-1

Mer du Nord
sur la gaufre sucrée
un peu de sel

Un Haïku par jour, 2017-04-28

Autre haïku culturel. Qui n'est pas Belge ou du Pas de Calais ne peut comprendre toutes les images qui viennent à l'esprit avec ces quelques mots. Il est très efficace mais ne peut ni voyager, ni être traduit. Du point de vue figure, il utilise une opposition rare entre deux goûts. Un peu la version Mer du Nord du sucré-salé. Il se termine par le goût piquant du sel avec peut-être là, l'archetype du PointActif.

Ruth Nicaise , Belgique
analyse : 7210 - cco 2017-04-2

Good Friday --
dandelion seeds
in the wind

Vendredi Saint --
les graines de pissenlit
dans le vent

Twitter, 2017-04-14

Il y a quelque chose d'étrange dans ce haïku. Je ne vois pas bien le lien entre les éléments mais il y en a un en profondeur. Il doit s'agir du "souffle" (divin ?). Une similitude entre éléments profonds et non-dits. Ou serait une image de la diffusion de cette religion à partir d'un événement, comme le pissenlit essaime au vent ? On voit ici à l'oeuvre une figure basée sur une similitude profonde avec des connotations très fortes.

Paul David Mena , USA
analyse : 7173 - cco 2017-04-1

mother gone
moonlight shimmers
the last white rose

mère partie
elle chatoie au clair de lune
la dernière rose blanche

Twitter, 2017-04-08

J'ai choisi d'utiliser la figure de la dislocation pour traduire ce haïku. J'aurais pu traduire L2 par une personnification de la lune mais j'évite.

Roberta Beary , Ireland
analyse : 7181 - cco 2017-04-1

the scarecrow
covered in crows
widow's farm

l'épouvantail
couvert de corbeaux
la ferme de la veuve

Twitter, 2017-04-07

Image très dure. La noirceur des corbeaux, souvent associée à la Mort, crée un lien avec la mort du fermier. On sent peut-être aussi ici, le poids de ceux qui guettent l'échec de la veuve et la chute, la faillite de la ferme. Ce haïku m'a impressionné car il est animé par les archétypes de la Mort et de la Chute. Un monde sans espoir. Du point de vue figure, le haïku est basé sur des similitudes, corbeaux pour les profiteurs, corbeaux pour la mort, épouvantail (des habits vide de corps) pour l'image du défunt (absent). Discours feuilleté. Le niveau superficiel décrit une observation. Le niveau profond parle du naufrage de l'exploitation. Les corbeaux figurent ici les prédateurs économiques et possiblement aussi la Mort. L'épouvantail peut figuer le fermier disparu et donc impuissant à continuer l'exploitation.

John Hawk , USA
analyse : 7182 - cco 2017-04-1

montée de chaleur -
offerte ouverte sur le muret
la glycine

Un Haïku par jour, 2017-04-09

Haïku basé sur le double sens de L1. Une figure efficace en haïku car elle est économe de mots. Un haïku osé dont la clé est à la fin, pour lui donner de la résonance et augmenter la trace mémorielle. Chapeau !

Richard Breitner , France
analyse : 7195 - cco 2017-04-1

triple malt beer
a loud laugh
measures the night

Twitter, 2017-03-07

Ellipse. Il n'y a pas de lien directement exprimé entre L1 et le reste mais on le reconstruit aisément. Il faut remarquer l'économie de moyens dans cette figure de juxtaposition. Ce haïku est aussi basé sur la juxtaposition de deux types de perceptions, le goût en L1 et le son en L2. La nuit en L3 ajoute une dimension particulière à l'atmosphère.

Andrea Cecon , Italy
analyse : 7165 - cco 2017-03-1

forte pluie nocturne...
la chaleur intime
des menstrues

Un Haïku par jour, 2017-02-18

Juxtaposition inattendue qui fait la force de ce haïku. C'est aussi une figure que j'appelle Opposition-similitude car l'opposition et la similitude portent exactement sur les mêmes éléments. Le sujet traité est rare. Il en est d'autant plus remarquable.

Coralie Creuzet , France
analyse : 7142 - cco 2017-02-2

ballon de baudruche...
lentement la fête
s'éloigne

Haïku (presque banal). Sauf le point de vue choisi. Ce n'est pas le ballon que l'on voit s'éloigner mais la fête. L'auteure nous offre ce très rare zoom travelling inverse. En 19 années, c'est le premier que je vois ainsi. A remarquer aussi l'ellipse qui laisse le lecteur reconstruire la scène. Ce haïku est merveilleux de figure et d'innovation. Pensez-y en écrivant !

Coralie Creuzet , France
analyse : 7143 - cco 2017-02-2

midwinter slush;
the gray breast
of a chipping sparrow

Twitter, 2017-02-09

On aurait pu s'attendre ici à un Point Actif (de couleur). La poitrine orange du rouge-gorge. Mais non, l'auteur a choisi la similitude basée sur le gris entre neige sale et gris du moineau. Sa force vient peut-être de là, de la surprise d'un haïku qui n'est pas exactement comme on l'aurait prévu. Une figure peu commune.

Brian Austin Darnell , USA
analyse : 7107 - cco 2017-02-1

A young deer peering
at me around the hedgerow
Then, the silent leap

Un jeune daim m'observe
près de la haie
Puis, le bond en silence

Twitter, 2017-02-05

Haïku de mouvement soudain. C'est le mouvement brusque qui lui donne sa force. On remarquer, la majuscule en début de L3 qui creuse la durée après L2. On pourrait aussi y voir une structure rare en opposition profonde entre une partie statique L1-L2 et dynamique L3. L'auteur a réussi à recréer le déroulé de la scène au travers de cette figure. Chapeau !

Richard Johnston , USA
analyse : 7114 - cco 2017-02-1

Première neige -
écrire de la poésie
tard dans la nuit

FB, 2017-01-17

J'aime bien ce haïku car il est basé sur un point important pour moi : la solitude de l'écrivain qui veille dans la nuit. Au delà, on peut remarquer une opposition entre Intérieur et Extérieur. L'Intérieur n'étant pas nommé mais suggéré. On n'imagine pas l'auteure écrire sur un banc dehors. C'est une autre figure d'économie de moyens dans un espace aussi étroit. On peut aussi remarquer la similitude entre la blancheur de la neige et celle de la page d'écriture. L3 peut être mis en relation avec l'achétype de la Lumière dans la Nuit car on n'imagine pas écrire dans le noir.

Iocasta Huppen , Belgique
analyse : 7036 - cco 2017-01-1

premier matin de l'an -
dans le salon chuchotent
les légos

Un Haïku par jour, 2017-01-01

Ok, les Legos ne parlent pas. Mais au fond, quelle importance ? Et puis, ce ne sont pas les Legos qui chuchotent mais l'enfant. Cette contraction du discours permet de tout faire rentrer dans l'espace étroit. Une figure à étudier. Ce n'est pas une phrase repliée mais un discours plié. Et le double sens crée une ouverture un peu magique qui se rattache à un mythe, celui de l'autonomie des jouets.

Vincent Hoarau , France
analyse : 7037 - cco 2017-01-1

ciel de glace —
au linge elle ajoute une dose
de blanc nucléaire

Un Haïku par jour, 2017-01-14

La force de ce haiku provient de la juxtaposition improbable. C'est une figure classique en poésie.

Karyn Louryan , Belgique
analyse : 7047 - cco 2017-01-1

"I'm married" ...
ice cubes shifting
in her wine glass

tinywords, 2016-12-15

Effet de haiku meteo avec des glaçons pour faire analogie avec le propos qui refoidit la situation. Figure rare d'un jeu de mots au sens sémantique (glace - refroidir ambiance)

Liu Chen-ou , Canada
analyse : 6925 - cco 2016-12-1

she bows lower
than all the others—
temple bell

elle s'incline plus bas
que tous les autres—
la cloche du temple

Modern Haiku (47:3) - Twitter, 2016-11-06

Une dislocation, figure que l'on rencontre parfois, surtout en traduction. Le rappel ultérieur du sujet d'abord désigné par un pronom. Cette figure permet de créer une légère tension avant que le pronom soit explicité. Tension accentuée par la césure entre L2 et L3. La dislocation permet aussi de jouer sur un effet de surprise en précisant un autre sujet que celui attendu par le discours.

Sondra Byrnes , USA
analyse : 6842 - cco 2016-11-1

mandarin--
a few segments
of sun

mandarine --
quelques segments
de soleil

Twitter, 2016-10-24

L'image est tellement belle que je n'ai pas vu la métaphore... L'appréciation d'un haïku n'est pas une cotation froide et basé sur des critères figures bien définis. Il y a aussi la magie et l'amusement.

Robyn Cairns , Australia
analyse : 6804 - cco 2016-10-2

faint pencil marks
on the wall --
her dead child's room

de légères marques de crayon
sur le mur --
la chambre de son enfant mort

Un léger détail qui dit tout. Pudeur des mots, tragique du contexte. On peut dire les choses sans les dire. A remarquer que le haïku bascule après la césure et même au dernier mot. Cette figure de suspens qui oblige à tenir le haïku entier en mémoire à court-terme est très efficace. Elle accroît ses chances de rappel.

Liu Chen-ou , Canada
analyse : 6557 - cco 2016-08-2

matin de pluie -
le café rallongé
plusieurs fois

Encore un haïku météo-aliments. Le discours profond porte sur la perspective d'un jour de pluie. il est en accord avec le discours de surface (café allongé). Cette figure permet de dire plus de choses dans le même espace.

Philippe Quinta , France
analyse : 6431 - cco 2016-07-1

eenin dander -
soond o
runchin snails

evening stroll -
sound of
crunching snails

promenade du soir -
le bruit
d'escargots écrasés

Détail brutal qui donne toute la force à ce haïku. Discours basé sur un détail tellement efficace. Dire sans dire explicitement est, pour moi, une des figures majeures dans un genre où la place est si restreinte. En fait, c'est assez simple. Il suffit d'avoir le regard ouvert et relâché sur le monde. Mais c'est difficile à acquérir comme toutes ces choses simples...

John McDonald , Scotland (UK)
analyse : 6404 - cco 2016-06-2

sable de plage
les vestiges d’un château
au fond de mes poches

Kukaï d'été 2016 de Bruxelles, 2016-06-18

Le sable est envahissant. Il est un marqueur souvent utilisé pour les souvenirs de vacances. En fait, il matérialise le fait qu'un détail (grains) suffit à faire revivre une situation. Une des figures essentielles du haïku.

Marie Derley , Belgique
analyse : 6411 - cco 2016-06-2

neighbors shouting
from the wild grapes
multiple bird calls

Pipe Dreams, 2011

La mise en parallèle de situations est souvent efficace. Elle se passe d'explication et est donc une figure efficace. Et puis, voir la même chose dite deux fois de manière différente permet de bien la saisir. Et dans ce cas de la relativiser.

Adelaide Shaw , USA
analyse : 6419 - cco 2016-06-2

dark early--
sepia roses
under street lights

il fait noir tôt --
les roses sepia
sous les lumières de la rue

Haïku d'atmosphère, minimaliste. juste poser les choses. Il est intéressant de noter l'ellipse de "avec l'éclairage de la rue, la couleur des roses n'est plus discernable et il ne reste que du sepia". C'est une figure utile pour dire plus qu'on se sait le faire dans un espace si restreint. A noter aussi la mention de la nuit qui tombe tôt, qui apporte une connotation spéciale. Archétype de la Nuit qui vient. ET l'opposition lumières vers obscurité.

Robyn Cairns , Australia
analyse : 6347 - cco 2016-06-1

storm watch—
scars i’ve learned
to love

avis de tempête —
des cicatrices que j'ai appris
à aimer

Autre variante de similitude entre l'orage et les cicatrices. Le haïku est très ouvert, un fragment de vie. Le lecteur n'en sait pas plus. Il va donc imaginer. Un figure d'appropriation efficace.

Sondra Byrnes , USA
analyse : 6348 - cco 2016-06-1

cage d'escalier -
derrière le son des télés
des sanglots

Du haïku social. Parler des choses de la vie. Parler des tabous, car ils font partie de notre vie. Les bruits de la Vie. Tout est dit sans même en parler explicitement. Le détail pour le tout, une figure très efficace.

Ben Coudert , France
analyse : 6287 - cco 2016-05-2

thunder clouds --
he tells me how many days
he's been sober

nuages d'orage --
il me dit depuis combien de jours
il a été sobre

Haïku météo. L'auteur fait passer une atmosphère au moyen d'une situation météo. On sent que le sevrage est lourd à supporter et que la personne n'en peut plus. Il va craquer, comme un nuage d'orage. A remarquer que le haïku n'acquiert un sens que dans le dernier mot. Une figure afin de le maintenir en mémoire court-terme le plus longtemps possible. Et donc ainsi de l'enrichir. En effet, un objet doit être compréhensible avant d'être mémorisé.

Paul David Mena , USA
analyse : 6232 - cco 2016-05-1

cold, foggy night—
only the echo
of a buoy's bell

nuit froide, brumeuse—
seulement l'écho
d'une cloche de bouée

Modern Haiku, tenure of Paul Miller

Haïku basé sur deux archétypes au moins. Celui "Seul dans la Nuit" et celui du "Point actif" (ici un point sonore). La cloche de bouée ajoute de l'étrangeté et une couleur sombre au haïku. On imagine l'eau froide de la marée dans la nuit. Une image glaçante. Ce haïku réveille des échos de récits de naufrage dans notre Imaginaire. Une figure très efficace.

John Wisdom , USA
analyse : 6239 - cco 2016-05-1

Ascension,
le soleil
dans mon café noir

Un Haïku par jour

Une variante de la lune dans le verre ou la flaque. Il y a une liaison entre Ascension et soleil (que l'on devine alors levant). Une manière économique de parler du lever de soleil sans le nommer. On peut aussi trouver un rapprochement plus intriguant entre soleil et noir. Il s'agit évidemment d'oppositions (Haut versus Bas, Couleur versus Noir) mais on peut aussi faire le lien entre "soleil noir", une figure alchimique et Ascension, une montée vers la Lumière.

Gérard Maréchal , France
analyse : 6246 - cco 2016-05-1

déménagement
petit à petit
l’écho des voix

Un Haïku par jour

Haïku dynamique. On sent la maison se vider au fait que les pièces vides renvoient un son différent. L'auteur a utilisé (ressenti) cette figure plutôt qu'un discours explicite. L'écho des voix, ce n'est d'ailleurs déjà plus les voix. C'est ce qui en reste quand elles sont parties.

Nidal Saidi , Algérie
analyse : 6168 - cco 2016-04-2

turning seventy
i walk outside to see it
the almost full moon

70 ans
je sors pour la regarder
la lune presque pleine

Dislocation : L3 est une explication du pronom "it" en L2. Cette figure permet de créer une césure artificielle et en même temps de rappeler, d'accroître le poids en mémoire de l'élément dont on parle en augmentant sa durée en mémoire court-terme. Il faut en effet attendre la fin du discours pour passer à la phase de compréhension et de rangement (liage).

Michael Rehling , USA
analyse : 6198 - cco 2016-04-2

under candlelight
she tells me
about her scars

à la lueur de la chandelle
elle me parle
de ses cicatrices

Haïku d'atmosphère très dur. Opposition entre le sujet du discours et le contexte que je présume intime. Il pourrait cependant y avoir plusieurs lectures différentes. Voilà un haïku un peu entouré de mystère (yugen) qui laisse libre le lecteur. Cette figure d'ouverture finale donne du poids et augmente sa place dans notre mémoire par l'indécision dans la compréhension nécessaire dans la phase de liage en mémoire.

Paul David Mena , USA
analyse : 6059 - cco 2016-04-1

outlined in rain the contours of a spring love affair

Haïku énigmatique en une ligne. Utilisation de la météo pour planter le contexte. On se doute que l'affaire va mal ou peut-être passera-t-elle comme une pluie de printemps. Le haïku en une ligne est une figure qui complique la compréhension. Il ne s'agit pas d'une phrase mais de deux ou trois segments accolés. C'est au lecteur de les séparer. Il faut donc une analyse supplémentaire avant de bien le comprendre. L'énergie et e temps mis en oeuvre, mais aussi l'indécision, enrichissent le discours dans la phase de liage. Sans compter les interprétations multiples toujours possible.

Barbara Kaufmann , USA
analyse : 6073 - cco 2016-04-1

Near dusk
a flash of gold
in the heron's beak

Crépuscule
un flash d'or
dans le bec du héron

Flash. Haïku d'instant. A noter cependant aussi l'opposition entre la Lumière (flash d'or) et l'obscurité de la Nuit qui vient, la proximité sémantique entre le crépuscule (fin du jour) et la mort du poisson. Mais pour moi, le moteur de ce haïku est l'archétype du Point Actif (flash d'or) : un élément très limité en taille dispose d'un grande intensité qui s'impose sur le fond. Dans ce cas, un élément éphémère de couleur, brillance intenses sur un fond plus sombre. Une figure souvent utilisée en peinture.

Alexis Rotella , USA
analyse : 6113 - cco 2016-04-1

after our quarrel
the frog resumes
his croaking

après notre querelle
la grenouille recommence
son coassement

Hedgerow #73

Haïku notant une transition. L'auteure a perçu la modification de l'environnement malgré le poids de la situation. Peut-être et même sûrement, y a-t-il une allusion moqueuse liant le coassement avec les paroles du partenaire... Donc deux lectures possibles de ce haïku. Cette figure permet d'accroître l'activité d'un discours si à l'étroit dans la forme.

Julie Warther , USA
analyse : 6148 - cco 2016-04-1

picket fence
i bury my cat
on the sunny side

palissade
j'enterre mon chat
du côté du soleil

https://pbs.twimg.com/media/Cev5yI9XIAUo1av.jpg

Haïku de Mort, marqué par l'opposition entre l'obscurité figurée de la Mort et la Lumière de la Vie, entre le froid de la terre et la chaleur de la Lumière. En enterrant le chat dans la Lumière, l'auteure lui prolonge un peu la vie. La palissade joue ici un peu le rôle de la Frontière, celle entre la Vie et la Mort. En parlant du soleil, on en viendrait à penser au mythe du voyage des morts en Egypte ancienne. Méfiez-vous des haïkus...

Sandi Pray , USA
analyse : 5964 - cco 2016-03-2

all the quiet
gone from the pond
first bullfrog

tout le calme
brisé de l'étang
premier crapaud

https://pbs.twimg.com/media/CeoTDsyWAAAzMRZ.jpg

Haïku basé sur la transition, pas vraiment le "soudain", mais un peu. Structure avec "explication" en L3 qui n'apparaît pas comme une aide au lecteur pour être sûr qu'il comprenne bien, mais comme un élément juxtaposé dont on laisse le lecteur libre de faire la relation. Dire sans dire, une figure toujours efficace.

Sandi Pray , USA
analyse : 5965 - cco 2016-03-2

a long winter—
bevel on the mirror
throws a rainbow

un long hiver—
le biseau du miroir
lance un arc-en-ciel

Outre l'opposition entre l'hiver et l'arc-en-ciel qui dans l'Imaginaire marque le retour du beau temps, on peut remarquer que l'effet de ce haïku repose le détail placé en fin. Une figure de la structure superficielle qui permet de retarder au maximum la compréhension du haïku et l'enrichit dans la phase de liage.

Sondra Byrnes , USA
analyse : 5997 - cco 2016-03-2

un nouveau printemps -
la floraison rose
des fumigènes

Un Haïku par jour

Voilà un haïku "social", contestataire. mais il ne dit rien. Aucun "message" explicite. Et c'est cela qui fait sa réussite. Pas besoin de dire, tout le monde sait. Alors l'auteur pose simplement deux images en juxtaposition et l'effet apparaît. Similitude et opposition unies. C'est une figure que je commence à identifier. Et bien sûr le rouge qui n'est pas innocent. Une référence possible aussi au "carré rouge" des étudiants québecois...

Vincent Hoarau , France
analyse : 6020 - cco 2016-03-2

réchauffement climatique
les bras velus
de la bibliothécaire

Un coup de chaleur ! Le comique est basé sur le double sens de réchauffement. Elle doit donc en avoir du tempérament. Voilà un haïku qui passe bien en disant sans dire explicitement. Cette figure peut aussi être utilisée pour les haïkus engagés, afin de dire le "message" par la bande.

Jean-Claude César , France
analyse : 5908 - cco 2016-03-1

first kiss --
behind the bookshelf
her scent lingers

premier baiser --
derrière l'étagère des livres
son odeur s'attarde

Ce haïku d'atmosphère me fait penser à un poème de Kenneth Rexroth "Au pied du mont Sorrate". C'est un haïku d'odeur. Il utilise aussi une figure du rappel du souvenir par l'odeur qui reste.

Liu Chen-ou , Canada
analyse : 5918 - cco 2016-03-1

Nuit d'hiver~
quelque part loin de la boue
un amandier en fleur

Haïku Québec

Motif très actif et très répandu qui sert de cadre à beaucoup de haïkus : la Vie qui triomphe. Un archétype majeur aussi accompagné de celui de "la Lumière dans la Nuit". Haïku construit sur les oppositions obscurité versus couleurs, minéral versus vivant, boue versus fleur. Pour cette dernière, on peut la rapprocher de la figure Bouddhiste de fleur de lotus sur l'eau boueuse.

Lilas Ligier , France
analyse : 5852 - cco 2016-02-2

gibbous moon --
she's not telling
the whole truth

lune gibbeuse --
elle ne raconte pas
toute la vérité

Haïku d'atmosphère. La lune gibbeuse en image trouble fait analogie avec la situation. Ce n'est pas tout à fait un haïku meteo mais il utilise un peu cette figure pour installer le contexte.

Paul David Mena , USA
analyse : 5885 - cco 2016-02-2

ciel de cendre -
lourd comme la pluie
le vol du héron

Haïku Québec

L2 n'est normalement pas admis comme figure de style. Mais je trouve que l'atmosphère est si perceptible dans ce haïku que cela compte peu. Une cotation trop détaillée éliminerait des perles comme ce haïku.

Philippe Ambroise , France
analyse : 5826 - cco 2016-02-1

Matin d'hiver~
juste le silence blanc
sous mes pas

Haiku Québec, 2016-01-16

Le mot "blanc" joue un double rôle. D'abord, il signifie qu'il a du neiger ou givrer. Mais il accentue aussi le silence car le terme est aussi utilisé pour l'absence (un blanc dans un texte, ou une écoute). Voilà une figure assez rare de double utilisation d'un terme pour créer un effet de renforcement sans que ce soit un pivot.

Lilas Ligier , France
analyse : 5782 - cco 2016-01-2

Déshabillée
elle parfume mes poignets
la mandarine

Le Coucou du haïku

Une construction intéressante. L'effet principal de ce haïku se base sur le double sens des deux premières lignes. A les lire, on pense immédiatement à une femme amoureuse. Mais non, le sens bascule avec la chute en L3 qui réoriente le discours. La construction joue d'autant mieux que L3 est au féminin, ce qui s'inscrit dans le sens premier. C'est aussi un haïku dont il faut attendre la fin pour comprendre le sens. A noter L3 en rappel de "elle", une figure qui s'appelle une dislocation et "elle" est un pronom cataphorique.

Marie-Alice Maire , France
analyse : 5786 - cco 2016-01-2

matin glacé -
dans le ventre chaud du bus
jusqu'au bout du monde

Un haïku par jour

A remarquer les oppositions entre dedans et dehors, entre le froid et le chaud. Et puis deux archetypes : celui du Ventre (maternel) et celui du Voyage. On pourrait regretter les figures poétiques mais la force des images balaye cette objection.

Vincent Hoarau , France
analyse : 5793 - cco 2016-01-2

Nuit d'hiver~
la soie rouge
raconte son histoire

Haïku Québec

La couleur rouge de la soie, donc on devine qu'il s'agit de sous-vêtements féminins, donne toute la force à ce haïku. Elle fait peut-être aussi une opposition avec la couleur blanche du givre ou de la neige, image habituelle de l'hiver. Du point de vue figure, il y a personnification et abstraction (la soie ne parle pas). Cependant, voici un cas où l'image a une telle force qu'elle rachète le tout.

Lilas Ligier , France
analyse : 5728 - cco 2016-01-1

nuit d'Épiphanie
ce rêve étrange envolé
aux premières lueurs

Haïku très ouvert à toutes interprétations. Il va ainsi laisser une trace longue dans notre mémoire car le sujet n'est pas résolu. On reste intrigué et l'objet ne se range pas immédiatement en mémoire. Ce type d'ouverture finale est une figure efficace pour augmenter les chances que le haïku soit retenu par le lecteur.

Danièle Duteil , France
analyse : 5744 - cco 2016-01-1

crow after crow
the morning darkens
with biblical rain

corneille après corneille
le matin s'assombrit
d'une pluie biblique

Haïku d'atmosphère très noir. L3 est une figure littéraire mais son poids dans l'image est irremplaçable et rachète la faute. "une pluie biblique" : expression rare qui donne une grande ouverture sur l'Imaginaire et génère des images très puissantes.

Matthew Paul , UK
analyse : 5766 - cco 2016-01-1

premières éoliennes
lentement elles évacuent
un reste de nuit

Qu'est-ce qu'il est magique ! Emploi de figure poétique, un défaut. Oui mais? Qu'est-ce qu'il est réussi dans la manière de transmettre l'image. Tout y est. Le mouvement lent et obstiné des grandes pales qui comme un moulin à marée, "brassent la nuit" et la propulse plus loin. "évacuent", comme un évier qui se viderait de l'eau sombre. Comme quelque chose de mauvais que l'on jetterait à l'égout. "un reste de nuit", on voit bien les éoliennes de pointer dans l'aube naissante, la lumière mince et pâle sur l'horizon. Voilà un haïku qui s'adresse à notre Imaginaire. Qu'en aurait dit Bachelard ?

Danièle Duteil , France
analyse : 5705 - cco 2015-12-2

growth rings
a child sings her way
around a tree

(cercles de croissance
un enfant chante en tournant
autour de l'arbre)

http://ravencliffs.blogspot.com/2015/12/rings.html

Belle analogie. A la fois physique (ronde - cercles) et dans le trajet dans le Temps (la croissance). Il faut remarquer que la comparaison entre cercles et ronde n'est pas explicite mais c'est le lecteur qui la fait. Toute la force de cette figure réside dans la non imposition du discours. Le chant apporte une touche sensorielle qui enrichit l'image.

Sandi Pray , USA
analyse : 5709 - cco 2015-12-2

blackbird song -
the name of a daughter
i'll never know

chant du merle -
le nom d'une fille
que je ne connaîtrai jamais

Il n'y a pas de lien direct entre L1 et L23. Cela ajoute au mystère de ce haïku. L'élément manquant évite le classement trop rapide en mémoire car le lecteur hésite en cherchant une explication. Cette figure crée aussi une ouverture finale importante permettant au lecteur de le "réécrire" à partir de son vécu.

Bouwe Brouwer , the Netherlands
analyse : 5711 - cco 2015-12-2

husband at work ?
the mailman knocks
to see the newborn

le mari au travail ?
le facteur sonne
pour voir le nouveau-né

Très grande ouverture dans ce haïku. Surtout pour les médisants. Voilà une figure qui consiste à poser les éléments de telle sorte que le lecteur y ajoute les liens avec son vécu. Toujours bien se rappeler que ce qui ne peut être mis à l'intérieur du haïku faute de place doit être placé à l'extérieur...

Carol Raisfeld , USA
analyse : 5724 - cco 2015-12-2

Soirée de décembre
L'amant pressé
Ne voit pas la neige

Haïku Québec

Merveilleux. On a employé ici une figure qui consiste à dire autre chose que ce qu'on attendrait. Le fait de parler d'autre chose que ce qu'on devrait dire permet de le souligner. Au lieu de dire que l'amant n'a que sa maitresse en tête, on parle de la neige et le lecteur comprend la relation. Cette figure est un autre moyen d'utiliser "à l'extérieur" ce que l'on n'a pas la place pour mettre "à l'intérieur" du haïku. Ce haïku ressemble aussi à un haïku classique japonais.

Kunzeï Habashli , France
analyse : 5687 - cco 2015-12-1

Elle m'étouffait
Cette robe noire
Que je laisse choir

Haïku Québec

Subtilités. Voici un haïku avec une grande ouverture qui laisse au lecteur tout le loisir d'imaginer ce qu'il veut. Un peu de mystère aussi sur la situation. Deux figures qui vont faire "durer" le haïku en mémoire avant son classement en mémoire à long-terme et ainsi l'insérer dans notre vécu.

Kunzeï Habashli , France
analyse : 5688 - cco 2015-12-1

Mon soutien-gorge est tombé
Tête d'ange
Doigts chevronnés

Haïku Québec

Tout est dit. Heureux homme et heureuse femme. Voici une structure en "liste de commission". On pose les éléments. Et cela marche grâce au lecteur. Cette figure montre bien comment fonctionne le haïku. Dans ce cas, rassembler quelques crochets, des lignes de pêche dans notre vécu. Le résultat est obtenu si on n'en dit pas trop. Mettre juste le nécessaire pour créer une ouverture à la fin et laisser tout faire par le lecteur.

Kunzeï Habashli , France
analyse : 5690 - cco 2015-12-1

par à coups
le long du tronc -
la queue d'un écureuil

Le Coucou du Haïku

Il n'y a pas que les mises en relation d'images qui sont le moteur d'un haïku. Il y a aussi les effets dynamiques. Parfois des effets de zoom ou d'abyme. Ici, c'est une simulation du mouvement. Et une fois de plus, une dislocation. Elle est basée sur une ellipse : ("elle monte") partie absente. Ces figures permettent une grande économie de place et donc sont efficaces dans un espace si étroit.

Marlène Alexa , Egypte
analyse : 5633 - cco 2015-11-2

sur la nuit d'automne
elle tire les nouveaux rideaux -
velours rouge ...

Un haïku par jour

Structure peu souvent utilisée, le 2+1. Et en plus très souvent fort mal car l'auteur veut à tout prix donner en L3 la conclusion au cas où le lecteur n'aurait pas compris. Rien de tout cela ici. L3 a de l'importance. Il apporte un élément non résolu. Pourquoi rouge ? C'est le genre de figure qui permet au haïku de ne pas être mis en mémoire rapidement et donc oublié. Il traine un peu dans la mémoire rapide parce que l'esprit se demande "au fait, pourquoi rouge ?". Les éléments non résolus immédiatement augmentent la survie du haïku en mémoire parce qu'il est "raccroché" à beaucoup d'éléments de notre vécu lors de la recherche de la solution.

Vincent Hoarau , France
analyse : 5617 - cco 2015-11-1

lune d'hiver -
le souvenir soudain
du parfum des lilas

L'ajout d'une perception sensorielle est toujours efficace. Les perceptions ajoutent des liens qui permettent le rappel des images lors de perceptions similaires. C'est le cas dans la Madeleine de Proust. C'est aussi une figure qui permet de "convoquer" du vécu de l'auteur dans l'espace si restreint du haïku.

Damien Gabriels , France
analyse : 5719 - cco 2012-02-1

Crise mondiale -
deux vieilles carpes
affleurent.

Opposition
économie <> Nature
impermanence Nature <> monde transitoire de l'économie
fureur <> calme

Les carpes peuvent figurer l'impermanence du Monde face à la fragilité des constructions humaines.

Christophe Jubien , France
analyse : 4137 - cco 2011-10-2

pelle et balai
les cœurs en papier
parvis de la mairie

Publié dans GONG 4, Juillet 2004

Un véritable haïku Zen au sens le plus strict. Toute la fragilité et le caractère transitoire du monde. La fuite du temps, la futilité des choses. Il est très fort.

Du point de vue construction, c'est presque une "liste d'épicerie" composé de trois images mises en rapport. Figure difficile et souvent mal maîtrisée qui repose essentiellement sur le choix, la qualité des images mais aussi sur leur disposition afin de créer l'interaction. Il faut remarquer ici, l'effet de zoom inverse (du proche au moins proche), comme une séquence filmée où la camera s'éloigne nous faisant découvrir la scène à partir d'un détail.

Daniel Py , France
analyse : 5589 - aut 2004-09-2

Fleur de la mémoire,
Tâche sur un vieux cahier,
D'encre-violette

Publié dans GONG 4, Juillet 2004

Celui-ci qui s'ancre très fort dans notre passé à la limite de l'inconscient. Sa construction est trop simple, dénuée d'interaction, tout est dit ou presque. C'est dans ce "presque", dans cette petite ouverture restante, que se déploie notre imagination et que se fait le lien avec notre passé d'écolier.

C'est un bon exemple du caractère flou de la cotation du haïku ou senryu. Il pêche par sa structure, son emploi de figure poétique occidentale, mais son lien à nos images internes est tellement fort qu'il rachète les faiblesses.

Henri Lachèze , France
analyse : 5588 - aut 2004-09-1

Paris
la nuit
du métro

Ce n'est pas un haïku. Mais il en utilise certaines figures.

Je dois dire tout d'abord que je l'ai écrit en arrivant un soir à Paris, sur la ligne RER C vers le Pont de l'Alma. Je ne me suis pas aperçu tout de suite en sortant des tunnels que la nuit était tombée. Cela m'est venu instinctivement à l'esprit.

L1 et L2 forment une formule "Paris la nuit" utilisée dans les prospectus touristiques. La séparation en deux phrases permet de réutiliser L2 dans la liaison L2-L3 qui est une image poétique (figure interdite dans le haïku).

L1-L2 et L2-L3 sont des phrases emboitées, avec L2 comme articulation. Elle joue aussi au niveau sémantique car elle sépare deux images :

- L1-L2 : le plaisir, la nuit ouverte, le ciel
- L2-L3 : la nuit souterraine, mécanique

Ce n'est pas un haïku car :

- il ne s'agence pas en court-long-court
- il utilise une image poétique (L2-L3)
- c'est une phrase repliée

Serge Tomé , Belgique
analyse : 5584 - liv 2004-03-1

lighthouse
above the sound
silence

un phare
couvrant le son
le silence

Une étrange opposition entre deux sensations distinctes : le son (son absence) et la lumière (intermittente). Figure rare à étudier.

Bob Talbot , England
analyse : 1509 - cco 2000-11-2